logo tvr9 blanc

Facebook
Retrouvez-nous sur Facebook
Le Régional
Votre bulletin d’informations de la Vallée-du-Richelieu
Dans la Vallée
Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée du Richelieu
Vallée des Arts
La Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels
Rencontres
Une émission à l’image des gens de la Vallée du Richelieu.
Bébé Boom
Bébé Boom propose des solutions concrètes aux besoins des parents et des enfants de tout les âges.
Nouveaux Visages
TVR9 trace pour vous les portraits des nouveaux artistes ou de groupes d’artistes de la relève
Paroles d'auteurs
France Bergeron nous présente des auteurs de notre belle région

Affaires publiques

ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE DES DÉLAIS DE PLUS DE 48 H POUR 2 AÎNÉS SUR 3

ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE DES DÉLAIS DE PLUS DE 48 H POUR 2 AÎNÉS SUR 3

BREF, SELON LA CAQ :
• Seulement 32 % des aînés du Québec sont capables de voir un médecin ou une infirmière à l’intérieur d’un délai de 2 jours
• C’est une enquête internationale publiée par le Commissaire à la santé et au bien-être du Québec, poste aboli par Philippe Couillard, qui dresse ce triste constat
• Il faut revoir le mode de rémunération des médecins, déléguer plus d’autonomie aux infirmières et améliorer les heures d’ouverture des GMF
________________________________________

(QUÉBEC) – Les deux tiers des aînés au Québec ne parviennent pas à consulter un médecin ou une infirmière en moins de 2 jours selon une enquête internationale publique publiée par le Commissaire à la santé et au bien-être, a dénoncé vendredi le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault. Cette proportion est nettement inférieure qu’en Ontario et les 11 pays étudiés par le Commissaire, a noté le chef de la CAQ lors de la période des questions à l’Assemblée nationale.

Campagne de sensibilisation sur la conduite hivernale

Campagne de sensibilisation sur la conduite hivernale

Avec le retour en force de l’hiver, votre Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent croit utile de rappeler toute l’importance du message de prévention diffusé partout au Québec : « L’hiver, adaptez votre conduite ».

Des données de la SAAQ nous précisent que de janvier à mars 2016 et en décembre de la même année, 95 personnes ont perdu la vie tandis que plus de 330 autres ont subi des blessures graves sur les routes du Québec dans des conditions hivernales. Dans une proportion de 2 accidents sur 3, les enquêtes ont démontré que la distraction et la vitesse ont été des facteurs importants. 

Fin de session parlementaire à la Chambre des communes L’UMQ dresse le bilan

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) profite de la fin de la session parlementaire à la Chambre des communes, mercredi pour faire le point sur les différents enjeux municipaux sur lesquels elle a travaillé au cours des derniers mois.

« L’UMQ est heureuse que le gouvernement fédéral ait entendu le message du milieu municipal voulant que les impacts de la légalisation du cannabis se vivront localement. Elle souhaite que cette ouverture à la réalité et aux responsabilités des gouvernements de proximité soit présente dans tous les dossiers », a déclaré monsieur Alexandre Cusson, président l’UMQ et maire de Drummondville.

Partage des revenus du cannabis
Le gouvernement fédéral a reconnu lundi dernier que la légalisation du cannabis a des impacts financiers importants pour les territoires et les provinces. L’UMQ considère que le tiers des revenus fiscaux perçus au Québec doit revenir aux municipalités.

La FQM accompagnera les MRC et les municipalités dans le processus de consultation

La FQM accompagnera les MRC et les municipalités dans le processus de consultation

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) accueille favorablement l’initiative du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports M. André Fortin, de lancer une tournée de consultation pour revoir la gestion et le financement des différents programmes de voirie locale. D’ailleurs, elle accompagnera les MRC et les municipalités pendant et après la consultation pour s’assurer qu’elles auront les ressources nécessaires afin d’améliorer la qualité et la sécurité du transport des biens et des personnes.

« La FQM réclame depuis de nombreuses années une actualisation et une bonification des différents programmes d’aide financière à la voirie locale. 

La Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent se dote d’armes à impulsion électrique : Le Taser.

La Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent se dote d’armes à impulsion électrique : Le Taser.

Dorénavant, dans l’ensemble du territoire desservi par la Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent, des policières et policiers spécialement formés sous l’égide de l’École nationale de police du Québec, disposeront d’une arme à impulsion électrique; une arme intermédiaire utilisée dans 44 pays depuis le début des années 2000.

En confirmant cette nouvelle, Marco Carrier, Directeur Adjoint à La Régie, précise qu’il s’agit ici d’une option additionnelle dans un contexte d’usage de la force afin de réduire le risque de blessures graves tant pour les personnes à maîtriser que pour les agents de La Régie. Selon des recherches faites, c’est plus de 4000 vies ainsi épargnées dans le monde lors d’opérations policières depuis 1999.


LA VILLE DE SAINTE-JULIE À LA RECHERCHE DE PHOTOS, DOCUMENTS ET TÉMOIGNAGES SUR LES ANNÉES 1950 ET 1960

LA VILLE DE SAINTE-JULIE À LA RECHERCHE DE PHOTOS, DOCUMENTS ET TÉMOIGNAGES SUR LES ANNÉES 1950 ET 1960

La Ville de Sainte-Julie informe les citoyens qu’elle est à la recherche de photos ou vidéos illustrant les années 1950 et 1960 à Sainte-Julie ou encore de témoignages de gens qui conservent des souvenirs de cette époque. Ces documents, qui seront numérisés avant d’être remis à leurs propriétaires, seront publiés dans un futur livre consacré à cette période de l’histoire de la ville.

Ce projet sera réalisé en collaboration avec le citoyen Gilles Blain, issu d’une famille souche de Sainte-Julie, et son cousin Michel Blain, également Julievillois d’origine. Ils ont décidé de s’impliquer ainsi après avoir constaté qu’il y a peu de documents portant sur les années 1950 et 1960 à Sainte-Julie alors que cette période s’est pourtant avérée mouvementée puisqu’elle a marqué la transition entre la ruralité et le développement urbain, ce qui a complètement transformé la ville.

Présumée fraudeuse : 350,000$ à son actif !

Présumée fraudeuse :  350,000$ à son actif !

La Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent croit avoir mis fin aux activités frauduleuses d’une femme à qui des commerces avaient confié leurs livres-comptables. Louise Henry, selon l’accumulation de la preuve jusqu’à maintenant, a profité de l’absence de méfiance des clients pour leur soutirer des milliers de dollars en détournant des fonds vers son propre compte.
On parle ici d’un montant d’environ $350 000 $ propriété légitime de 4 commerces : Restaurant Barabouf, Lost souls Tattoo, Amaz-ink tattoo et Toilettage l’ami d’orami. Les dirigeants des établissements ont tous porté plainte pour fraude.