logo tvr9 blanc

Facebook
Retrouvez-nous sur Facebook
Le Régional
Votre bulletin d’informations de la Vallée-du-Richelieu
Dans la Vallée
Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée du Richelieu
Vallée des Arts
La Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels
Rencontres
Une émission à l’image des gens de la Vallée du Richelieu.
Bébé Boom
Bébé Boom propose des solutions concrètes aux besoins des parents et des enfants de tout les âges.
Nouveaux Visages
TVR9 trace pour vous les portraits des nouveaux artistes ou de groupes d’artistes de la relève
Paroles d'auteurs
France Bergeron nous présente des auteurs de notre belle région

Cannabis : La CAQ présentera un cadre réglementaire restrictif

EN BREF, SELON LA CAQ :

Malgré les inquiétudes des familles du Québécois, Philippe Couillard tarde à dévoiler son cadre général sur la réglementation du cannabis Compte tenu des effets pervers du cannabis, la CAQ présentera dans les prochains mois son propre cadre réglementaire, qui sera restrictif Le cannabis est une source de nombreux problèmes et de maladies mentales précoces chez nos jeunes

(QUÉBEC) – Face au flou persistant entourant la légalisation du cannabis et au peu d’engagements pris en matière d’éducation et de prévention par le gouvernement Couillard, la Coalition Avenir Québec annonce aujourd’hui qu’elle déposera prochainement son propre cadre réglementaire qui sera très restrictif, afin de protéger les familles québécoises des effets de cette drogue.

Les député(e)s de la CAQ, Lise Lavallée et Simon Jolin-Barrette, ont suivi avec grand intérêt les débats lors du Forum d’experts sur l’encadrement du cannabis, mais à un peu plus d’un an de l’échéance fédéral, force est de constater que le gouvernement libéral de Philippe Couillard n’est pas prêt. C’est la raison pour laquelle la CAQ présentera dans les prochains mois un cadre réglementaire pour la légalisation et la réglementation du cannabis.

Pour la porte-parole caquiste en matière de santé publique, Lisée Lavallée, beaucoup trop de questions demeurent sans réponses. Le 1er juillet 2018 arrive à grands pas et les inquiétudes dans la population sont bien présentes, particulièrement pour nos jeunes. La députée de Repentigny a rappelé que le cannabis est source de nombreux problèmes et est souvent associé au développement de maladies mentales précoces. Il est temps de fournir des réponses précises aux familles du Québec, a souligné Lisée Lavallée.

 

CITATIONS :

« Le gouvernement Couillard organise des forums, tient des discussions, fait part de ses commentaires… mais on attend toujours son plan d’action et son cadre réglementaire. Oui, il faut consulter les Québécois, mais il faut surtout rassurer les familles du Québec qui réalisent que d’ici un an, le cannabis sera légalisé et plus facilement accessible pour quiconque. On ne peut rester sans rien faire. La CAQ déposera un cadre réglementaire précis pour contrer les effets néfastes de cette drogue sur la santé des jeunes »

 

- Lise Lavallée

députée de Repentigny, porte-parole de la CAQ en matière de santé publique

« Nous aurions préféré que le cannabis ne soit jamais légalisé. Cela étant dit, il faut prendre acte de la volonté de Justin Trudeau et présenter un cadre réglementaire restrictif. Nous le ferons, tout en espérant que le gouvernement Couillard sera à l’écoute et présentera le sien le plus rapidement possible »

 

- Simon Jolin-Barrette

député de Borduas, porte-parole de la CAQ en matière de justice

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.