logo tvr9 blanc

Le Régional
Votre bulletin d’informations de la Vallée-du-Richelieu
Facebook
Retrouvez-nous sur Facebook
Vallée des Arts
La Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels
Rencontres
Une émission à l’image des gens de la Vallée du Richelieu.
Nouveaux Visages
TVR9 trace pour vous les portraits des nouveaux artistes ou de groupes d’artistes de la relève
Dans la Vallée
Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée du Richelieu
Paroles d'auteurs
France Bergeron nous présente des auteurs de notre belle région
De la terre à la table
Apprenez comment réduire votre empreinte écologique
À travers l’objectif
Découvrez la photos avec nos trois chroniqueurs

Démission fracassante du président du CCSEHDAA de la CSP Réaction de Jean-François Roberge

Démission fracassante du président du CCSEHDAA de la CSP Réaction de Jean-François Roberge

Le député de Chambly et porte-parole de la CAQ en matière d’Éducation Jean-François Roberge tient à réagir à la démission fracassante de Monsieur Martin Le Blanc, président sortant du Comité consultatif des services aux enfants en difficulté d’apprentissage et d’adaptation (CCSEHDAA) de la Commission scolaire des Patriotes (CSP).

 

«D’entrée de jeu, je tiens à saluer l’implication et le dévouement de monsieur Martin Le Blanc pour les élèves HDAA de la commission scolaire des Patriotes. Son départ doit amener la commission scolaire à se questionner sur l’organisation et l’offre de services aux élèves en difficulté sur son territoire. Monsieur Le Blanc a raison quand il affirme qu’il est impossible de bien organiser les services aux élèves HDAA quand on ne connait pas leurs besoins spécifiques. Embaucher des ressources est une chose excellente, encore faut-il que ce soit les ressources appropriées pour répondre aux besoins des élèves.

Plus largement, cette situation, répandue dans plusieurs commissions scolaires au Québec, fait en sorte que le ministère de l’Éducation lui-même n’a aucune idée des besoins réels des élèves HDAA au Québec. J’ai d’ailleurs dénoncé cette situation en avril dernier à l’Assemblée nationale, et le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx affirmait alors avoir le dossier en main. Il est aberrant de constater qu’encore aujourd’hui, rien n’a changé, autant à la CSP qu’à Québec. Force est de constater que certains semblent confortable dans leur ignorance.

Soyons clairs : il n’est pas question de mettre le blâme sur les enseignants ou les professionnels, qui font des miracles pour nos élèves avec le peu de moyens dont ils disposent. Dans ce cas-ci, la faute revient à la commission scolaire des Patriotes, qui ne compile aucune donnée sur les besoins des élèves en difficulté, mais surtout au ministère de l’Éducation, qui malgré l’urgence de la situation, ne le réclame pas.»

-Jean-François Roberge, député de Chambly et porte-parole de la CAQ en matière d’Éducation

 

Rappelons que dans une lettre explosive destinée à Hélène Roberge, M. Le Blanc a annoncé renoncer à ses fonctions, reprochant notamment à la CSP son incapacité à chiffrer le nombre d’élèves en difficulté en attente de services. «Comment la commission scolaire peut-elle prétendre savoir quel type de professionnel et combien en engager, si elle ne sait pas ce qui manque?» s’interroge-t-il. Par ce geste, il explique vouloir lancer un «cri du cœur» à la commission scolaire, dénonçant plusieurs occasions d’améliorer les services offerts aux élèves HDAA» manquées par la commission scolaire.

Lien vers article du Journal de Montréal sur l’intervention de M. Roberge à l’Assemblée nationale en avril dernier : http://www.journaldequebec.com/2017/04/12/quebec-dans-le-brouillard-sur-laide-aux-eleves-en-difficulte

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.