logo tvr9 blanc

Facebook
Retrouvez-nous sur Facebook
Le Régional
Votre bulletin d’informations de la Vallée-du-Richelieu
Dans la Vallée
Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée du Richelieu
Vallée des Arts
La Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels
Rencontres
Une émission à l’image des gens de la Vallée du Richelieu.
Bébé Boom
Bébé Boom propose des solutions concrètes aux besoins des parents et des enfants de tout les âges.
Nouveaux Visages
TVR9 trace pour vous les portraits des nouveaux artistes ou de groupes d’artistes de la relève
Paroles d'auteurs
France Bergeron nous présente des auteurs de notre belle région

Sécurisation des intersections de la Route 116 «Le ministre Fortin doit passer de la parole aux actes

Sécurisation des intersections de la Route 116 «Le ministre Fortin doit passer de la parole aux actes

Suite au décès tragique de M. Passuello à l’intersection de la Route 116 et du Boulevard du Millénaire, à Saint-Basile-le-Grand, le député de Chambly Jean-François Roberge tient à adresser toutes ses condoléances à sa famille et à ses proches. Du même souffle, il appelle le ministre des Transports, André Fortin, à agir «sans attendre» afin de sécuriser les différentes intersections de la Route 116 à Saint-Basile-le-Grand et lui offre sa pleine collaboration à cette fin.

«En cinq mois, deux piétons se sont ajoutés à la liste beaucoup trop longue des victimes de la Route 116 à Saint-Basile-le-Grand. C’est inacceptable. Pour éviter de nouvelles tragédies, le ministre Fortin doit sécuriser sans attendre les intersections de la Route 116. Le ministre a exprimé sa volonté d’agir vendredi dernier, et cela me fait plaisir. Iil doit maintenant passer de la parole aux actes», affirme le député. Rappelons que le ministre André Fortin a promis d’agir pour sécuriser ce secteur après s’être déplacé sur les lieux de la tragédie la semaine dernière.

Jean-François Roberge a pu constater la dangerosité de l’intersection. «Pendant la vigile, un piéton traversant l’intersection est passé bien près d’être fauché par un automobiliste qui tournait à droite au feu rouge. Il s’en est fallu de peu», relate le député.

Sur les mesures à adopter à court terme, le député Roberge rejoint les suggestions émises par la famille Passuello-Dussault au lendemain de la tragédie, avec laquelle il a d’ailleurs pu s’entretenir. « À court terme, pas besoin de se lancer dans un chantier interminable qui prendra des mois à réaliser. Un simple rallongement du temps de traverse pour les piétons et les cyclistes combiné à une interdiction de tourner à droite au feu rouge pourraient éviter que de tels drames se produisent à nouveau». Au lendemain du décès de la jeune Julianne Riendeau, à l’intersection voisine, le député avait d’ailleurs déjà demandé de telles modifications au ministre des Transports de l’époque, Robert Poëti, en vain.

Le député de Chambly est en contact direct avec la mairie de Saint-Basile-le-Grand et le cabinet du ministre Fortin afin que ces modifications soient avalisées et appliquées le plus rapidement possible.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.