logo tvr9 blanc

Facebook
Retrouvez-nous sur Facebook
Le Régional
Votre bulletin d’informations de la Vallée-du-Richelieu
Dans la Vallée
Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée du Richelieu
Vallée des Arts
La Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels
Rencontres
Une émission à l’image des gens de la Vallée du Richelieu.
Bébé Boom
Bébé Boom propose des solutions concrètes aux besoins des parents et des enfants de tout les âges.
Nouveaux Visages
TVR9 trace pour vous les portraits des nouveaux artistes ou de groupes d’artistes de la relève
Paroles d'auteurs
France Bergeron nous présente des auteurs de notre belle région

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly

La série Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, traite du patrimoine architectural bâti que nous retrouvons dans la région de Chambly. La Société d’histoire de la Seigneurie de Chambly en collaboration avec la télévision de la Vallée-du-Richelieu TVR9, vous invite à rencontrer les propriétaires de maison qui ont retenu l’attention à cause de leur importance patrimoniale ou de leur histoire. Une visite guidée des lieux vous permettra de découvrir leur propriétaire passionné qui ont le souci de conserver les traces du passé et l’histoire de leur demeure.

Découvrez les joyaux patrimoniaux et les plus anciennes maisons de la seigneurie de Chambly.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 115

La maison Boileau sur la rue Martel..     Cette maison située au 22, 24, rue Martel à Chambly a une longue histoire. De son vivant le négociant René Boileau donne le terrain à son fils le notaire René Boileau (1779-1842), commissaire pour la construction du canal, patriote. Celui-ci y habite depuis 1820. Plus tard, elle passe aux mains de Joseph-Alfred Porlier, neveu du notaire. En 1851, la maison Boileau est vendue à John Watts, commerçant de grains et marchand général.

Plus récemment, la maison Boileau devient la propriété de Charles-Édouard Gravel et de ses fils, professionnels et hommes d’affaires importants. Elle est en 2018 la propriété de la Ville de Chambly, qui doit la restaurer.

De style canadien traditionnel, rectangulaire avec une annexe arrière, ses cheminées et ses lucarnes, la maison Boileau était magnifiquement située au carrefour le plus achalandé de la municipalité du Bassin de Chambly.  Elle voisine l’édifice de la mairie, le monument de Charles-Michel de Salaberry, le couvent des Dames de la congrégation, l’église Saint-Joseph et dispose d’une vue imprenable sur le bassin de Chambly.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 114

Fort de Chambly –(2, au 2), rue de Richelieu Visite extérieure du fort avec M. André Gousse, guide interprète et conseiller en histoire militaire. Il est le spécialiste des aspects architecturaux du fort et du poste de commandement. Il nous entretient sur sa restauration en 1980-1983, et sur les particularités de son architecture, le chambranle, les courtines et les bastions, les échauguettes, la chapelle. On découvre avec M. Gousse la localisation du fort par rapport à la rivière Richelieu, la « banlieue » du fort, le corps de garde, les casernes militaires du temps des Britanniques, le parc adjacent contenant le cimetière avec ses monuments.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 113

Fort de Chambly –(1 de 2), rue de Richelieu Première émission avec deux conseillers, guides et historiens, Messieurs Éric Ledoyen et Christian Fortin nous font visiter l’intérieur des murs. Ils nous racontent l’histoire et l’évolution des premiers forts de bois qui ont occupé l’endroit depuis 1665, mais surtout de la structure de pierre érigée en 1711 qui   existe encore aujourd’hui. Le fort qui servit de lieu paroissial, de point de portage, d’entrepôt et de relais. Des soldats et de leur quotidien. Des découvertes archéologiques et de la conservation des ruines entreprise par Joseph-Octave Dion.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 112

Église Saint-Joseph, 164, rue Martel L’histoire de la première église catholique en 1739, qui date de la période française. Quatre bâtiments successifs ont existé sur ce lieu. Nous rencontrons Mme Monique Signori, historienne et archiviste, qui s’est occupée du traitement de l’ensemble des archives dont le plus vieux registre remonte à 1705. Auteure d’une histoire de cette église et d’un guide pour les visiteurs, Mme Signori nous fait découvrir les particularités, la décoration et l’histoire de cette quatrième église qui date de 1881.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 111

Maison du gouvernement, 2e partie, 32, rue Centre Dans cette deuxième partie, les propriétaires nous font visiter la maison et nous décrivent les travaux de restauration qu’ils ont effectués. Nous passons en revue le mobilier et les objets antiques qu’ils collectionnent. Les aménagements aux fenêtres, portes, toiture, armoires, etc. Ils font observer les plafonds avec poutres apparentes, les planchers anciens, le banc du quêteux, l’horloge à mouvement de bois, la collection de cuillères d’étain, et les artefacts trouvés sur le terrain et dans la maison (la pipe en calcaire de Wolfe)

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 110

Maison du Gouvernement, Maison de Yves Piette et Dominique Normandin, 32, rue Centre Véritable joyaux patrimoniaux, probablement l’une des plus anciennes maisons de la seigneurie de Chambly. Elle aurait été construite entre 1750 et 1786, car un acte notarié de cette dernière année témoigne de la première vente de ce bâtiment. En restauration depuis 33 ans, ses propriétaires M. Yves  Piette et Dominique Normandin sont des passionnés d’histoire et de mobilier ancien. Cette première partie permet à ses propriétaires de nous raconter l’histoire de la maison. Cette demeure regorge de la présence du passé.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 109

Église anglicane St Stephen’s, 2000, avenue Bourgogne Première et unique église de religion anglicane construite en pierre en 1820, pour les besoins de la garnison britannique. Classé en 1965, complètement restauré en 1990, ce joyau témoigne de la pratique religieuse de la communauté anglophone de la région. Elle peut accueillir quelque 140 fidèles. Vous découvrirez l’orgue Warren (1854)  et entendrez des pièces jouées par son organiste M. Terry Goodfellow. M. Normand Gaumond   et Mme France Poulin nous décrivent l’originalité des temples anglicans, les particularités de cette église, les mausolées et son cimetière jardin

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 108

Ateliers – Parc des ateliers du canal de Chambly, 1840, avenue Bourgogne Nous retraçons l’histoire de cet ensemble de bâtiments qui servait d’ateliers de maintenance pour les écluses et les infrastructures du canal. Nous rencontrons l’historien M. Alain Gelly et l’ingénieur René Bernard qui nous racontent l’origine de l’atelier près du bassin, son aménagement au lieu actuel et son utilité pour les travaux d’entretien. Ils nous renseignent sur la méthode de construction et d’entreposage des portes des écluses, des vannes et des matériaux. Les méthodes ont évolué depuis vers les techniques numériques. Nous rencontrons le contremaitre Daniel Brien qui nous fait la démonstration des équipements utilisés pour les travaux d’entretien du canal.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 107

Maison Trudeau. 4976, chemin de Salaberry Construite vers la fin du 18e siècle, cette maison de pierres a conservé son cachet d’origine, le nouveau propriétaire, François Belair, y effectue des travaux de restauration depuis plusieurs années. On y retrouve un bassin de pierre qui servait d’évier. La fenestration est d’origine. Trois époques témoignent de l’évolution de cette demeure. Regroupant plusieurs bâtiments, grange, poulailler, hangar, conserverie et toilette d’époque, l’ensemble traverse le temps comme si ce dernier s’y était arrêté.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 106

Maison de Céline Bisaillon 4083, chemin Bellerive.

La maison Monty-Bisaillon, construite en pierre avant les années 1780, s’est transmise dans la famille depuis son origine, pendant plus de sept générations. Mme Céline Bisaillon nous présente des documents notariés de l’époque et des photographies anciennes. Elle nous fait visiter avec fierté ses lieux qu’elle a fréquentés depuis son enfance, les meubles antiques et les restaurations apportées à la maison. Vous découvrirez une maison de campagne qui respire l’histoire.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 105

Manoir Hertel-Rouville, 27, rue de Richelieu Aujourd’hui devenu la demeure de l’entrepreneur M. André Dion et son épouse, Andrée Marcil, ce manoir massif en pierre, construit entre les années 1800-1810, a retrouvé son cachet grâce aux travaux de restauration qui ont été entrepris. Nous entendrons  Hubert Chamberland, président de Covabar  qui a conseillé M. Dion dans la construction d’une verrière (véranda) et des travaux d’ébénisterie et de maçonnerie. Cette demeure possédée par la famille Hertel de Rouville témoigne des traces d’un passé qui provient du début de la seigneurie.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 104

La Maison Bleue, 2592, avenue Bourgogne. Martin Delsaer. Construite en 1815, originairement connue sous le nom de maison Thomas-Whitehead, elle fut récemment l’endroit d’un restaurant du nom de la Maison Bleue. Ce nom rappelle un tableau de Robert Pilot. Cette maison patrimoniale a été classée par le ministère de la Culture en 1985. Elle a fait l’objet d’une restauration complète, défaite complètement pièce par pièce, puis recomposée en respectant minutieusement sa construction originale. Aujourd’hui redevenue une résidence privée, elle a conservé son cachet d’origine, exception faite de la cuisine. Elle nous est présentée par Martin Delsaer, propriétaire, et Jean-Paul Bren.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 103

Au Garde-manger chez François, 2403, avenue Bourgogne Une ancienne boulangerie de la ville de Chambly, construite vers 1893. Ce bâtiment a toujours été utilisé depuis 120 ans comme boulangerie depuis sa fondation. Nous y retraçons l’histoire via la famille Durand qui a racheté ce commerce dans les années 1930. Nous rencontrons deux frères, Normand et Denis Durand qui témoignent de leur métier à l’époque ou d’une petite boulangerie locale. Les boulangers Durand ont occupé une place importante pour la production de pain sur la Rive-Sud jusqu’à la venue de Steinberg qui a sonné le glas à l’existence des boulangeries locales. Nous poursuivons avec le nouveau propriétaire M. François Pellerin qui est revenu à l’essentiel : une boulangerie artisanale et une cantine offrant un prêt-à-manger cuisiné sur place. Vous connaîtrez son boulanger Thierry Goupil qui est l’artisan des produits de boulangerie.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 102

Rénovation majeure de la maison de Pierre Turcotte. 89, rue de Richelieu M. Turcotte nous raconte l’aventure de la rénovation de sa maison sur le lot numéro 9e au cadastre de la municipalité de Chambly. On y définit la différence entre maison patrimoniale reconnue et maison historique. On identifie les différences entre rénovation et restauration. Sa demeure a été construite en 1893 et a subi des rénovations dans les années 1930. Les travaux qu’il a engagés  ont transformé complètement le bâtiment. Il a procédé au curetage des murs, planchers et plafond pour rénover au goût du jour cette maison de 120 ans.

Sous les toits de la Seigneurie de Chambly, épisode 101

La Société d’histoire de la seigneurie de Chambly, 2445, avenue Bourgogne Introduction à la série avec Paul-Henri Hudon, président de la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly et Pierre Turcotte, chargé du projet pour la série. L’émission aborde la mission de la Société, son rôle, ses services et introduit les objectifs de la série. Elle identifie les divers types de maisons, les influences françaises, britanniques, italiennes. Elle expose diverses manières d’habiter la maison traditionnelle, l’hiver, l’été, les maisons-blocs.  Finalement, on indique l’importance du patrimoine bâti pour témoigner de la mémoire du temps, des mœurs et coutumes de notre passé.