• Retrouvez-nous sur

    Facebook

  • Votre bulletin d’informations

    Le Régional

    Journaliste: David Daigle
    Chronique culturel et communautaire: Marylin Marcil

    • Lundi :  8h00 et 20h00
    • Mercredi: 20h00
    • Samedi: 9h00 et 17h00
    • Dimanche: 8h00 et 18h30
  • Un magazine qui traite de la vie culturelle et communautaire de la Vallée-du-Richelieu.

    Dans la Vallée

    Animation: Évelyne Latreille
    Chronique: Marguerite Fradette

    • Lundi :  21h00
    • Mercredi: 17h30
    • Vendredi: 17h30
    • Dimanche: 14h30 et 18h00
  • Vallée des Arts vous fera découvrir des artistes en arts visuels.

    Vallée des Arts

    Animatrice: Gaëtane Voyer

    • Lundi : 14h00 et 19h30
    • Mercredi: 22h30
    • Samedi: 16h00
    • Dimanche: 14h00
  • Zone Agricole vous fera visiter 15 agriculteurs de la Vallée-du-Richelieu.

    Zone agricole

    Animatrice : Michèle Poitras

    • Lundi: 13h00 et 21h30 
    • Mercredi: 21h00
    • Jeudi: 9h30
    • Samedi : 8h00
    • Dimanche: 15h00
  • L’actualité sous divers angles, mettre à jour les enjeux de la région et les préoccupations de la population.

    Point de vue

    Animateur: David Daigle

    • Lundi 20h30
    • Mardi 17h30
    • Mercredi : 20h30
    • Jeudi 17h30 
    • Samedi: 9h30 et 17h30
  • Nouveaux visages

    En collaboration avec la Maison Villebon, TVR9 trace pour vous les portraits des nouveaux artistes ou de groupes d’artistes de la relève des arts de la scène.

    • Lundi 13h30 et 17h30
    • Mercredi 21h30
    • Jeudi 9h00
    • Samedi 16h30
    • Dimanche 15h30
  • Le Régional express

Pas d'éléments trouvés.

Cette semaine

Vie municipale

Vie municipale

Séance ordinaire du Conseil de Ville de Beloeil - 25 mai 2020

Lire la suite

Vallée des arts

Vallée des arts

Cette semaine, Gaetane Voyer reçoit : André Brien. Il possède plus de 20 ans d’expérience en tant qu’artiste professionnel et compte près d’une cinquantaine d’expositions à son actif. Autodidacte, il a toujours aimé dessiner, et ce, dès sa plus tendre enfance. Lundi : 13h30 et 19h30 Mercredi : 21h30 Jeudi: 09h00 Samedi : 16h30 Dimanche: 18h30 Durée: 30 minutes En vidéo sur demande Animation: Gaëtane VoyerRéalisation: André Chapleau

Lire la suite

Zone Agricole

Zone Agricole

Découvrez la ferme Les Produits d’Antoine où on  élève des poulets et des pintades. De plus, la relève familiale s’est engagée dans l’élevage de chevreaux.  Si vous passez à Saint-Antoine-sur-Richelieu, prenez le temps de vous arrêter à leur boutique directement à la ferme pour vous procurer des produits d’exception faits sur place Mardi : 18h00  Samedi : 13h00 Durée: 30 minutes Animation: Michèle PoitrasRéalisation: Robert Laplante Vidéo sur demande

Lire la suite

Dans la Vallée semaine

Dans la Vallée semaine

Mélanie Marsolais Directrice générale adjointe financement, Maison Victor Gadbois Cathy Martel Directrice générale, CCIVRNicolas Podshelni Propriétaire À table c'est prêt!Marguerite Fradette, Chronique sortons aujourd'hui Lundi : 08h00 et 13h00 Mardi: 17h30 Mercredi : 21h00 Vendredi : 17h30 Samedi: 16h00 Dimanche: 18h00 Durée: 30 minutes En vidéo sur demande Animation: Évelyne LatreilleChronique culturelle: Marguerite FradetteRéalisation: Robert Laplante

Lire la suite

Devenez membre

Nous vous invitons à adhérer à TVR9 dès maintenant. Le membership est fondamental pour notre organisation. En adhérant à la TVR9, vous manifestez le désir de conserver votre télévision locale.

Nos dernières émissions

Horaire de nos émissions

  • Lundi

    • 08h00: Le régional.
    • 13h00: Zone agricole
    • 13h30 Nouveaux visages
    • 14h00: Vallée des arts
    • 17h30: Nouveaux visages
    • 19h30: Vallée des arts
    • 20h00 Le Régional
    • 20h30 Point de vue
    • 21h00 Dans la vallée
    • 21h30 Zone agricole
    • 23h00 Vie municipale
  • Mardi

    • 17h30: Point de vue
  • Mercredi

    • 17h30 : Dans la vallée
    • 20h00: Le Régional
    • 20h30: Le Régional
    • 20h30 Point de vue
    • 21h00 Zone agricole
    • 21h30 Nouveaux visages
    • 22h30: Vallée des arts
  • Jeudi

    • 9h00 Nouveaux visages
    • 9h30 Zone agricole
    • 17h30 Point de vue
  • Vendredi

    • 17h30 Dans la vallée
  • Samedi

    • 08h00: Zone agricole
    • 09h00 : Le Régional
    • 09h30 : Point de vue
    • 16h00 : Vallée des arts
    • 16h30 : Nouveaux visages
    • 17h00: Le Régional
    • 17h30: Point de vue
  • Dimanche

    • 08h00: Le Régional
    • 14h00: Vallée des arts
    • 14h30: Dans la vallée
    • 15h00: Zone agricole
    • 15h30: Nouveaux visages
    • 16h00: Vie municipale
    • 18h00: Dans la vallée
    • 18h30: Le Régional

Nos derniers communiqués

JOURNÉES DE RÉCUPÉRATION DES CONTENANTS CONSIGNÉS Un succès retentissant pour la Ville et ses partenaires du milieu!

JOURNÉES DE RÉCUPÉRATION DES CONTENANTS CONSIGNÉS Un succès retentissant pour la Ville et ses partenaires du milieu!

Afin d’aider les citoyens à se départir de manière écoresponsable de leurs canettes et de leurs bouteilles durant la pandémie de COVID-19, la Ville de Saint-Basile-le-Grand a tenu trois journées de récupération des contenants consignés les 16, 23 et 30 mai dernier, en collaboration avec Consignaction, les Marchés Lambert IGA et les partenaires du milieu grandbasilois.Les citoyens qui sont venus déposer leurs contenants acceptaient de faire don du montant de la consigne aux organismes participants. Dans un contexte sécuritaire respectant les normes de distanciation physique et les mesures sanitaires en vigueur, les citoyens se sont rendus dans le stationnement de l’aréna Jean-Rougeau où des bénévoles œuvrant pour des organismes partenaires du milieu ont pu récupérer les contenants directement dans le coffre arrière des voitures.Une douzaine d’organismes locaux sont venus prêter main-forte, soit Action Jeunesse, l’Association debaseball mineur, l’Association de ringuette Les Intrépides, l’Atelier de peinture, le Club de patinageartistique, le Club de pickleball de la Vallée-du-Richelieu, le Club Impulsion, le Comité d'expressionculturelle, la Fabrique, la Maison des jeunes La Butte, la Société d'histoire et le Studio de danse Marthyna. Les conseillers municipaux Josée LaForest (district no 1) et Richard Pelletier (district no 4) ne tarissent pas d’éloges envers les bénévoles qui ont pris part aux collectes. « C’est vraiment plaisant de voir lacommunauté se mettre à pied d’œuvre lorsque les besoins se font sentir. Nous sommes choyés depouvoir compter sur ces hommes et ces femmes, jeunes et moins jeunes, qui ont un esprit d’équipeformidable, une âme emplie de générosité et, surtout, de l’énergie à revendre! Nous les remercionschaleureusement au nom de toute la population grandbasiloise », se sont-ils exprimés. « L’événement aété un succès grâce à la mobilisation rapide des employés du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire durant ces trois journées de collecte », ajoute Mme LaForest. En tout, ce sont 30 124 bouteilles en verre et 503 sacs de contenants en plastique et en aluminium qui ont été récupérés au cours de ces trois journées, ce qui a permis d’amasser un montant d’environ 9 000 $ au bénéfice des organismes participants. Merci à tous les citoyens qui ont rapporté leurs contenants consignés lors de ces trois journées spéciales pour en faire don aux organismes partenaires du milieu grandbasilois. Votre générosité aidera ces organismes à poursuivre leur mission dans la communauté. Pour en savoir plus à propos des organismes de Saint-Basile-le-Grand ou pour vous impliquerbénévolement, consultez le villesblg.ca/benevolat.

Lire la suite

Déconfinement dans l’industrie touristique Au nom des entrepreneurs touristiques, L’Association québécoise des spas demande des mesures temporelles et financières claires et rapides

Déconfinement dans l’industrie touristique Au nom des entrepreneurs touristiques, L’Association québécoise des spas demande des mesures temporelles et financières claires et rapides

La ministre Caroline Proulx a clairement dit aux Québécois qu’ils pouvaient, dès maintenant, commencer à planifier et à prendre leurs vacances au Québec. Elle a également annoncé la semaine dernière une première phase du calendrier de déconfinement concernant l’industrie touristique québécoise. Nous connaissons sa passion pour l’industrie et ce premier pas a démontré qu’elle tenait son engagement àl’effet qu’il y aura un été touristique au Québec. Mais pour se dégourdir, après de longs mois de confinement, il faudra que nos entreprises survivent. Les visiteurs seront Québécois, souvent même visiteur de leur propre région. Le seul scénario envisageable pour leur offrir un peu d’agrément sera de sécuriser des emplois locaux.« L’industrie attend avec impatience les prochaines étapes évoquées par la ministre, soit le calendrier de la deuxième phase de déconfinement et le plan de soutien financier de l’industrie. Ces éléments sont cruciaux afin que les entreprises touristiques puissent faire des choix et maintenir des emplois. Nous travaillons avec les forces vives de notre industrie ainsi qu’avec le gouvernement pour trouver un équilibre entre santé publique et survie économique. Notre environnement d’affaires, et donc la possibilité de générer des revenus pour toutes les entreprises, sera perturbé pour plusieurs mois par la distanciation physique imposée, le contrôle des déplacements, l’accès aux marchés extérieurs et lalimitation des rassemblements », insiste Anne-Marie Brochu-Girard, directrice généralede l’Association québécoise des spas.« Si le gouvernement peut compter sur nous, nous espérons pouvoir compter sur lui, c’est une question de survie. Pour que nos entrepreneurs sachent sur quel pied danser et pour assurer une expérience sécuritaire aux visiteurs, la population doit bien comprendre les balises de déplacement, d’accès aux installations des sites tels la thermothérapie, l’hébergement, le divertissement et la restauration. Nous comprenons qu’il faut contribuer à l’effort de santé publique en déconfinant progressivement. La santé publique c’est non négociable et c’est un devoir pour nous de porter ce message auprès de nosentrepreneurs, eux aussi, préoccupés par la question. Le gouvernement du Québec nous demande également de participer activement à la relance de l’économie dès cet été. Dans les deux cas, il peut compter sur nous », assure Guillaume Lemoine, président du conseil d’administration de l’Association québécoise des spas et président, Strom Spa Nordique. Nous serons au rendez-vous pour réussir le test de la santé publique, mais nos entreprises auront besoin de soutien financier. En effet, il est primordial que les gouvernements viennent en aide aux entreprises touristiques, durement touchées par la crise actuelle, en les aidant à passer à travers les prochains mois sous la forme d’un soutien des frais fixes et de la prolongation de la subvention salariale. C'est dans cet esprit que l'Association québécoise des spas interpelle aujourd'hui le ministre de l'Économie et de l'Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, de même que les ministres  responsables de la relance de l'emploi et de l'économie post COVID-19 afin de les inciter à encourager le Premier ministre Legault à venir en aide à l'industrie touristique. Cette industrie, rappelons-le, représente 400 000 emplois (soit 100 fois le Cirque du Soleil), nondélocalisables, dans toutes les régions du Québec.À propos de l'AQSDepuis 2012, l’Association québécoise des spas (AQS) représente et mobilise les établissements spas des 21 régions touristiques du Québec. L’AQS décerne la Certification Spa d’excellence au Québec en exclusivité à ses membres à la suite d’un audit indépendant.

Lire la suite

La mairesse de Sainte-Julie participe à la distribution de couvrevisages aux usagers du transport collectif

La mairesse de Sainte-Julie participe à la distribution de couvrevisages aux usagers du transport collectif

La mairesse de Sainte-Julie Suzanne Roy a participé lundi après-midi à la distribution de couvre-visages au terminus d’autobus de Sainte-Julie en collaboration avec exo, responsable du transport collectif dans les couronnes nord et sud de la Communauté métropolitaine de Montréal. « Le couvre-visage est fortement recommandé, notamment dans les transports collectifs où la distanciation physique n’est pas possible. En portant le couvre-visage, chaque usager peut contribuer à réduire les risques de propagation du coronavirus. Nous voyons de plus en plus de citoyens le porter dans les lieux publics et j’encourage les Julievilloises et Julievillois à prendre cette bonne habitude », a précisé Suzanne Roy.Depuis quelques semaines, le gouvernement du Québec recommande fortement aux citoyens de porter le couvre-visage dans les lieux publics. Il est aussi précisé que le port du couvre-visage doit s’ajouter aux autres mesures d’hygiène et de santé publique, comme le respect de l’étiquette respiratoire, ne pas manger à bord des autobus, ne pas toucher les surfaces quand ce n’est pas nécessaire, se laver les mains fréquemment et ne pas emprunter le transport collectif si on est malade. D’ici la fin juin, 20 000 couvre-visages seront distribués dans les différents sites d’exo pour sensibiliser les usager

Lire la suite

Déconfinement de l’industrie touristique : Le tourisme nautique doit faire partie de l’équation

Déconfinement de l’industrie touristique :  Le tourisme nautique doit faire partie de l’équation

Malgré les annonces encourageantes, pour que les Québécois puissent profiter de leur été sur l’eau, d’autres mesures sont nécessaires. La ministre du Tourisme, Madame Caroline Proulx, annonçait la semaine dernière ce qu’elle a qualifié de première phase du calendrier de déconfinement concernant l’industrie touristique québécoise. La ministre Proulx a dit clairement que les Québécois pouvaient dès maintenant commencer à planifier et prendre leurs vacances au Québec. Ce premier pas vient démontrer qu’elle tient à son engagement voulant qu’il y ait un été touristique au Québec. « On le réalise peu, mais la navigation de plaisance est un loisir 100 % local! Il est possible de se procurer une embarcation fabriquée au Québec auprès d’un détaillant québécois et de jeter l’ancre dans les plus beaux coins de la province! Les retombées économiques générées par les 800 000 propriétaires d’une embarcation sont de l’ordre de 420 M$ annuellement. Actuellement cet écosystème est fragilisé. La saison débute plus tard, les restaurants qui accueillent les plaisanciers sont fermés, les entreprises qui initient ou forment la relève ne peuvent pas opérer, les écluses sont en mode pause… Les 600 entreprises qui font partie des 16 Régions nautiques ne sont pas en mesure d’offrir l’ensemble des services nécessaires aux plaisanciers, car elles font partie de la grande famille du tourisme pour lesquelles aucune date de réouverture n’est annoncée ainsi qu’aucun soutien financier », explique Sylvain Deschênes, directeur général de l’Alliance de l’industrie nautique du Québec – Nautisme Québec. « Nautisme Québec attend donc avec impatience les prochaines étapes évoquées par la ministre, soit le calendrier pour les prochaines phases de déconfinement et le plan de soutien financier à l’industrie, qui seront cruciaux afin que les entreprises touristiques puissent faire des choix et maintenir des emplois. Nous continuons de travailler tant avec les forces vives de notre secteur et de notre industrie qu’avec les gouvernements pour trouver l’équilibre entre santé publique et survie économique. », précise Walter Timmerman, président de l’Alliance de l’industrie nautique du Québec – Nautisme Québec. C’est dans cet esprit que Nautisme Québec interpelle aujourd’hui la ministre déléguée aux Transports, madame Chantal Rouleau, de même que les ministres responsables de la relance de l’emploi et de l’économie post COVID-19 pour qu’ils plaident la cause de l’industrie nautique et touristique auprès du premier ministre Legault. Cette industrie, rappelons-le, représente 400 000 emplois (soit 100 fois le Cirque du Soleil), non délocalisables, répartis dans toutes les régions du Québec. L'Alliance de l'industrie nautique demeure à la disposition du gouvernement pour élaborer un plan d'action en vue de protéger et des consolider ces emplois

Lire la suite

OUVERTURE DES MODULES DE JEUX DANS LES PARCS

OUVERTURE DES MODULES DE JEUX DANS LES PARCS

Au grand bonheur des familles grandbasiloises désireuses de profiter des espaces extérieurs et du beau temps, la Ville de Saint-Basile-le-Grand rendra de nouveau accessibles, à compter du 3 juin, les modules de jeux dans ses parcs.Afin de respecter les directives du gouvernement du Québec émises durant les derniers jours, les équipes municipales procèdent actuellement au nettoyage de toutes ses installations récréatives. Les toilettes ainsi que les fontaines d’eau seront aussi accessibles. De plus, les jeux d’eau situés aux parcs de Montpellier et du Ruisseau resteront ouverts, et ce, pour toutela période estivale afin d’offrir des endroits où tous pourront se rafraîchir durant les journées chaudes. En tout temps, la Municipalité demande à la population de continuer de respecter la distanciationphysique de deux mètres entre les individus de familles différentes et les mesures hygiéniques incluant le lavage des mains avant et après l’utilisation des modules afin de limiter la propagation de la COVID-19. De l’affichage est prévu aux abords des parcs pour rappeler les consignes de la sécurité publique.Les terrains de soccer et de baseball demeurent toutefois fermés

Lire la suite

La Ville de Sainte-Julie offre 90 % de sa capacité habituelle dans les camps de jour estivaux malgré la pandémie

La Ville de Sainte-Julie offre 90 % de sa capacité habituelle dans les camps de jour estivaux malgré la pandémie

Les inscriptions des camps de jour estivaux de la Ville deSainte-Julie, qui débutaient hier soir, ont fait le bonheur de nombreuses familles julievilloises.En effet, près de 1 600 places ont déjà été réservées, sur les 1 976 disponibles.« Malgré la pandémie de la COVID-19 et les nombreuses contraintes sanitaires qui y sont associées, la Ville est fière d’avoir pu offrir des places qui correspondent à 90 % de sa capacité habituelle. Nous avons notamment usé de créativité pour ajouter des groupes et embaucher plus d’animateurs afin de nous conformer aux directives de la santé publique et offrir aux jeunes un été animé », a précisé la mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy. Rappelons que pour se conformer aux directives de santé publique, plusieurs modifications ont été apportées dans l’offre de camps de jour et aux aménagements de ceux-ci afin de respecter les normes de distanciation et d’hygiène. Les ratios animateurs-jeunes ont été diminués selon les groupes d’âge. Ils seront d’un animateur pour six jeunes pour les camps 6-8 ans et un animateur pour 10 jeunes pour les camps 9-12 ans. De plus, les camps thématiques 9-12 seront remplacés par un camp Omega 9-12 ans qui offrira une panoplie d’activités amusantes et intéressantes tout en profitant de l’environnement d’un parc. Les camps à la journée ne seront d’ailleurs pas possibles dans les circonstances. Seules lesinscriptions à la semaine seront acceptées. Finalement, les sorties hebdomadaires seront remplacées par des activités spéciales.Les camps de jour commenceront le 29 juin. Les inscriptions pour les places restantes sonttoujours possibles en ligne au ville.sainte-julie.qc.ca ou par téléphone au 450 922-7122.L’équipe des camps de jour de la Ville de Sainte-Julie compte plus de 80 animateurs âgés de 16 à 24 ans qui sont formés afin d’être en mesure d’appliquer les mesures de la Direction de la santé publique tout en répondant aux besoins des enfants sous leur supervision. « Je suis fière du travail accompli par nos employés municipaux. Ils ont été proactifs et se sont assurés de pouvoir offrir des camps de qualité à nos enfants même si le déroulement se fera différemment cette année. Je suis convaincue que nos jeunes s’amuseront et auront un été inoubliable », a conclu Suzanne Roy.

Lire la suite

Une subvention pour les projets jeunesse Le don de la Fondation Lucie et André Chagnon aidera plusieurs jeunes du territoire Richelieu-Yamaska

Une subvention pour les projets jeunesse  Le don de la Fondation Lucie et André Chagnon aidera plusieurs jeunes du territoire Richelieu-Yamaska

Centraide Richelieu-Yamaska a reçu 11 demandes de projets visant les jeunes du territoire. En tout, c’est 117 562$ qui seront distribués aux organismes qui ont présenté des plans créatifs afin de s’adapter à la situation actuelle. La Fondation Lucie et André Chagnon a octroyé 2,5 M$ aux Centraide du Québec pour soutenir les jeunes isolés et marginalisés dans le contexte de la COVID-19 pour leur donner un maximum de chances de réussite. Les champs d’action visé par la fondation sont d’établir et maintenir le contact avec les jeunes isolés et marginalisés, accompagner les jeunes en offrant un soutien pédagogique et psychosocial, fournir l’accessibilité aux outils et équipements informatiques, donner la capacité aux organismes communautaires et intervenants de développer et maintenir des solutions pour soutenir les jeunes. « Nous sommes très heureux de constater que les organismes de notre territoire sont proactifs et désirent s’adapter et maintenir leurs services afin de ne pas laisser nos jeunes sans soutien ou sans ressources. Les fonds seront déposés rapidement pour que chacun des projets puissent démarrer incessamment », a mentionné M. Louis Héroux, directeur général de Centraide Richelieu-Yamaska. Voici la liste des organismes bénéficiaires : Auberge du Cœur Le Baluchon, CommunEcole, Maison des Jeunes de Farnham, Maison des jeunes de Granby, Maison des jeunes de Marieville (l’Adrén’Ado), Maison des jeunes de Saint-Hyacinthe, Maison des jeunes des Quatre Fenêtres, Maison des jeunes La Traversée, Maison des jeunes Le Chalet, Maison des jeunes des Quatre Lieux et l’organisme Le Satellite. Au sujet de CentraideToutes les régions du Québec sont desservies par les Centraide, lesquels sont autonomes et gérés par des conseils d'administration indépendants et représentatifs de leur communauté. Chacun recueille sur son territoire pour y investir ensuite afin d'agir sur la pauvreté et l'exclusion sociale avec le souci constant d’avoir le plus d’impact possible. Pour plus d’information ou pour donner, visitez le www.centraidery.org

Lire la suite

VERNISSAGE DE L’EXPOSITION DES FINISSANT.E.S DU PROGRAMME D’ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES ET REMISE DE PRIX

VERNISSAGE DE L’EXPOSITION DES FINISSANT.E.S DU PROGRAMME D’ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES ET REMISE DE PRIX

Le jeudi le 21 mai, s’est tenu le vernissage de l’exposition en ligne Pour être honnête des finissant.e.s en Arts visuels et médiatiques. Plus de 100 personnes ont par la magie du Web assisté en direct au lancement de cette exposition de fin de programme, concoctée avec courage dans des ateliers de fortune chez les étudiant.e.s.Lors de cet événement, des prix ont été remis pour l’excellence de leur parcours à quatre étudiant.e.s. Il s’agit de Delphine Daraîche (Beloeil), de Sarah Gagné-Lagacé (Saint-Hyacinthe), d’Anthony Moreau-P. (Beloeil) et de Rose Murphy (Richelieu), qui ont reçu une bourse de 200 $ offert par le Cégep de Saint-Hyacinthe, un abonnement annuel à la revue Espace art actuel et un laissez-passer pour 2 personnes pour le Musée d’art contemporain de Montréal. Un prix spécial COVID-19 a été remis à Guillaume Mercier-Lacombe (Saint-BasileLe-Grand), avec une bourse de 200 $ offerte par le RÉÉCSH, ainsi qu’un laissez-passer pour 2 personnes pour le Musée d’art contemporain de Montréal.De plus, par tirage au sort, un abonnement de 5 ans au Musée d’art contemporain de Montréal a été remis à Roxane Domingue (Saint-Hyacinthe).Encore cette année, le RÉÉCSH a remis ses prix « Coup de cœur » en faisant trois heureuses personnes :Chama Amri Toudhri, Delphine Daraîche et Laurie Gingras-Després.Vous pouvez visiter l’expo à l’adresse suivante : www.pouretrehonnete-expo.comFélicitations à tout le groupe pour leurs accomplissements et grand merci à tous nos généreux commanditaires!

Lire la suite

PERMIS DE STATIONNEMENT • PARC PRUDENT-ROBERT Les vignettes seront obligatoires à compter du 15 juin

PERMIS DE STATIONNEMENT • PARC PRUDENT-ROBERT Les vignettes seront obligatoires à compter du 15 juin

Considérant les mesures de déconfinement et la réouverture graduelle des édifices municipaux, la Ville de Saint-Basile-le-Grand avise la population qu’elle appliquera officiellement, à compter du 15 juin, son règlement municipal obligeant l’obtention d’une vignette afin d’utiliser le stationnement situé sur le chemin du Richelieu, à l’intersection de la montée Robert. Ainsi, à partir du 8 juin prochain, les citoyens pourront se présenter à la mairie, sur rendez-vous,pour obtenir une vignette afin de pouvoir garer leur véhicule aux abords du parc PrudentRobert pour une durée journalière maximale de 12 heures consécutives. La vignette est offerte sans frais aux Grandbasilois et des frais de 175 $ sont exigés pour les non-résidants. Si un paiement doit être effectué, seuls les chèques et le paiement par carte de débit seront acceptés. Aucune transaction en argent comptant ne sera autorisée. Pour prendre rendez-vous, composez le 450 461-8000, poste 8204.Pour accélérer le traitement des demandes et dans le but de respecter les consignes sanitairesen vigueur, les citoyens sont invités à remplir le formulaire en ligne et à le transmettre, accompagné préférablement des pièces justificatives requises (preuve de résidence, certificat d’immatriculation du véhicule à stationner et l’attestation de l’employeur confirmant l’usage exclusif d’un véhicule commercial (si applicable)) par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Dans ce cas, un membre du personnel administratif communiquera avec les requérants afin de leur donner un rendez-vous, dans les meilleurs délais, pour qu’ils puissent prendre possession de leur permis de stationnement saisonnier et effectuer le paiement des frais, s’il y a lieu. Pour connaître les modalités d’obtention d’une vignette et les conditions de son utilisation, consultez le site Web au villesblg.ca/stationnement.

Lire la suite

Une aide financière d’urgence de 50 000$ pour les organismes du comté de Chambly

Une aide financière d’urgence de 50 000$ pour les organismes du comté de Chambly

Le député de Chambly, M. Jean-François Roberge, a offert un soutien financier d’urgence aux organismes de la circonscription pour pallier aux manques dus à la pandémie. Cette pandémie occasionne des difficultés et des pertes financières pour les organisations qui s’impliquent auprès de la communauté. Le gouvernement du Québec a donc octroyé un montant supplémentaire de 50 000$ aux bureaux de comté pour le volet Soutien à l’action bénévole. M. Roberge a lancé une invitation à tous les organismes de la circonscription pour faire un appel-conférence. « Je voulais prendre de leurs nouvelles et connaitre leur réalité en ce temps exceptionnel. Je suis conscient que cette situation est difficile et cet appel m’a permis de bien percevoir les différents enjeux. » L’aide financière a touché différents secteurs d’activités comme l’aide alimentaire, les organisations sportives et le divertissement. « Même si je n’avais aucun doute, j’ai vraiment senti le dévouement et l’implication de tous et chacun, malgré les difficultés rencontrées. Je remercie toutes les organisations pour leur travail acharné. » Le bureau de comté est toujours en fonction Depuis le 23 mars dernier, le bureau de comté est fermé pour les visiteurs. Toutefois, l’équipe est toujours en poste pour répondre aux appels et aux courriels de la population. « La mission d’un bureau de comté est d’apporter un soutien à la communauté et elle l’est encore plus avec ce que nous vivons. Nous sommes là pour les citoyens et les citoyennes », souligne M. Roberge. La circonscription de Chambly regroupe les villes de Saint-Basile-le-Grand, Chambly, Carignan, Richelieu et Saint-Mathias-sur-Richelieu. Pour nous joindre, appelez au 450-658-5452 ou écrivez à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Lire la suite

CONCOURS LITTÉRAIRE RÉCICRÉATION/ LABS LITTÉRAIRES/ CONFÉRENCES ET ATELIERS

CONCOURS LITTÉRAIRE RÉCICRÉATION/ LABS LITTÉRAIRES/ CONFÉRENCES ET ATELIERS

Pour sa deuxième édition, le concours littéraire RéCIcréation du Capitaine Bonhomme part en voyage. Le voilier imaginaire naviguera sur un signet voyageur dans la Vallée du Richelieu et diffusera un volet inédit de conférences et d'ateliers d'écriture. Les labs littéraires sont proposés aux bibliothèques publiques et aux écoles de la MRC.Conférences : Qu’est-ce qu’un récit ? Qu’est-ce que la scénarisation ? D’un maximum de 60 minutes, l’activité offre aux bibliothèques et aux écoles un volet-conférence axé sur le récit et la scénarisation, suivi d’un atelier de création littéraire proposant la rédaction spontanée d’un court texte.Atelier d'écriture : Atelier de création littéraire offert aux bibliothèques et écoles proposant l'écriture d’un court texte spontané lors de l’activité. La forme littéraire du haïku, poème japonais, sera utilisée pour cet exercice. Ce haïku personnalisé ou signet voyageur sera inscrit au concours littéraire RéCIcréation, volet Prix Signet voyageur. Prix Récit MRC Vallée-du-Richelieu : les participants aux labs littéraires, nos conférences et ateliers d'écriture, seront invités à rédiger un récit inédit afin de participer au concours littéraire RéCIcréation pour le prix MRC Vallée-du-Richelieu.

Lire la suite

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx