Santé

21 janvier 2021

La forêt et la médecine

La forêt et la médecine

Il est connu que la présence d’arbres apporte des bienfaits à l’être humain. Ils purifient notre environnement. Ils nous calment, ce qui accélère le rétablissement des malades et réduit leur besoin en traitements médicaux. Mais saviez-vous que les arbres et les plantes forestières sont directement utilisés pour fabriquer des médicaments? Découvrons quelques exemples. Le taxol est une substance extraite de l’if du Canada. Il rend l’if toxique à la consommation, mais utilisé adéquatement, il peut combattre le cancer en ralentissant ou en bloquant la reproduction des cellules cancéreuses. L’avantage de ce produit est qu’il peut être utilisé en association avec d’autres traitements médicaux sans générer de résistances croisées. La gomme, ou résine de sapin, possède plusieurs propriétés médicinales, dont des capacités anti-inflammatoires, antiseptiques, antifongiques et antibactériennes. Elle peut être utilisée dans le traitement des infections respiratoires, des ulcères cutanés et de l’inflammation de muqueuses. Plus couramment, elle est utilisée dans les crèmes pour soigner les coupures ou les brûlures. L’acide salicylique, ou l’ingrédient actif de l’aspirine, a été découvert à l’intérieur des saules. À l’origine, les gens infusaient des bouts d’écorce de saule comme traitement contre la fièvre. Aujourd’hui, on transforme l’acide salicylique en acide acétylsalicylique, soit en aspirine, pour accroître l’efficacité des propriétés antiseptiques et analgésiques. Parmi les plantes de sous-bois, plusieurs sont utilisées en médecine naturelle. Notons l’asaret du Canada utilisé pour soulager les infections respiratoires. Le ginseng à cinq folioles régule le taux de cholestérol, réduit les symptômes de la ménopause et stimule le système immunitaire. L’hydraste du Canada prévient et traite les infections gastro-intestinales. La sanguinaire du Canada aide à éliminer le tartre et la gingivite. Encore aujourd’hui, on découvre régulièrement des substances d’origine végétale qui peuvent contribuer à notre santé. Nous pouvons dire que la nature fait bien les choses. Pour en savoir plus : afsq.org/information-foret/pfnl

14 janvier 2021

Les visites de proches aidants temporairement suspendues à l’Hôpital Pierre-Boucher et à l’Hôpital Honoré-Mercier

Les visites de proches aidants temporairement suspendues à l’Hôpital Pierre-Boucher et à l’Hôpital Honoré-Mercier

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Estannonce que les visites de proches aidants sont dès maintenant suspendues à l’Hôpital Pierre-Boucher de Longueuil et à l’Hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe.Considérant le nombre toujours élevé de cas de COVID-19 dans la population, la transmission soutenue du virus dans la communauté, les éclosions sur les unités et le nombre élevé de personnes hospitalisées en lien avec la COVID-19, cette mesure s’avérait nécessaire afin de limiter les risques pour les usagers, leurs proches, ainsi que l’ensemble de notre personnel et de nos médecins.Jusqu’à nouvel ordre, seules les personnes suivantes seront admises sur les unités des deux hôpitaux concernées :• accompagnateur d’une personne en fin de vie, à raison d’une personne à la fois;• père, mère ou tuteur légal d’une personne mineure;• accompagnateur d’une femme à l’unité mère-enfant.Cette restriction ne s’applique pas à l’Hôtel-Dieu de Sorel où la venue de proches aidants est toujours autorisée

12 janvier 2021

Marie-Josée Audette nommée directrice de la protection de la jeunesse de la Montérégie

Marie-Josée Audette nommée directrice de la protection de la jeunesse de la Montérégie

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est annonce la nomination de Marie-Josée Audette au poste de directrice de la protection de la jeunesse – directrice provinciale de la Montérégie. Titulaire d’un baccalauréat par cumul, dont une majeure en criminologie et d’une maîtrise en criminologie, Mme Audette possède une vaste expérience du réseau de la santé et des services sociaux. Au cours des 30 dernières années, elle a occupé plusieurs postes dont celui d’intervenante et de conseillère clinique au Centre jeunesse de la Montérégie, en plus d’occuper le poste de directrice adjointe du programme jeunesse – services psychosociaux dans la communauté depuis 2015 au CISSS de la Montérégie-Est. Au fil des années, elle a acquis de nombreuses connaissances reliées au réseau et a œuvré auprès de multiples partenaires lui permettant ainsi de développer une solide crédibilité tant sur le plan régional que provincial. Mme Audette entrera en fonction le 15 février prochain et succédera à Josée Morneau, directrice de la protection de la jeunesse de la Montérégie depuis mai 2017, qui prendra sa retraite.

20 janvier 2021

Cet hiver : Donner du sang. Donnez la vie.

Cet hiver : Donner du sang. Donnez la vie.

Malgré la pandémie et l’hiver, Héma-Québec invite les donneurs desang à rester mobilisés pour ceux qui ont besoin de leur générosité pour recouvrer la santé. Il est possible de planifier un don dès maintenant à la collecte de sang de Mont-Saint-Hilaire qui se tiendra le vendredi 19 février 2021, entre 13 h 30 et 20 h, au Pavillon Jordi-Bonet situé au 99, rue du Centre-Civique. L’objectif de cet événement est d’accueillir 90 donneurs. 1 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour, afin de garantir un niveau de réserve optimal, même en temps de pandémie.Héma-Québec met tout en place pour continuer à faire du don une expérience sécuritaire. De nombreuses mesures sur l’ensemble des sites de collecte, notamment des contrôles de l’accès aux sites de collecte avec prise de température des donneurs et des bénévoles, des mesures dedésinfection supplémentaires et une organisation logistique des collectes revue afin de respecter les mesures de distanciation. Pour consulter l’ensemble des mesures déployées : https://www.hemaquebec.qc.ca/coronavirus/index.fr.html Il est également nécessaire de prendre rendez-vous avant de se présenter en collecte en contactant le 1 800 343-7264 (SANG) ou en écrivant à jedonne@hema-quebec.qc.ca. Qui peut donner du sang?Toute personne en bonne santé, âgée de 18 ans ou plus, peut généralement faire un don de sang. Avant de se présenter à une collecte, il est possible de vérifier son admissibilité auprès du Service à la clientèle-donneurs au 1 800 847-2525 ou de consulter le site Web d’Héma-Québecau www.hema-quebec.qc.ca, section Donneurs > Sang > Puis-je donner?Donnez du sang. Donnez la vie

14 janvier 2021

FAITES-VOUS TESTER SANS ATTENDRE SI VOUS AVEZ DES SYMPTÔMES DE LA COVID

FAITES-VOUS TESTER SANS ATTENDRE SI VOUS AVEZ DES SYMPTÔMES DE LA COVID

Si vous avez des symptômes de la COVID, n’attendez pas. Faites-vous dépister. Si votre enfant présente des symptômes comme de la toux, de la fièvre, de la diarrhée, des vomissements ou de la grande fatigue par exemple, gardez-le à la maison et faites-le tester. Puisque la grippe ne circule pas actuellement et que la COVID est présente un peu partout dans la communauté, il est possible que vous ou votre enfant soyez atteint de la COVID. « En vous isolant dès les premiers symptômes et en vous faisant tester rapidement, vous contribuerez à l’effort collectif que nous faisons afin de réduire la circulation de la COVID dans la communauté. Votre collaboration est cruciale et peut faire la différence dans le combat que nous menons actuellement contre ce virus », rappelle Dre Julie Loslier, directrice de santé publique de la Montérégie. Symptômes de la COVIDLes symptômes les plus courants de la COVID sont la fièvre, la toux, une grande fatigue, une perte d’appétit importante, une perte de goût et de l’odorat sans congestion nasale.Nous vous invitons à consulter le guide d’autoévaluation des symptômes à l’adresse suivante si vous souhaitez en savoir davantage : https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/guide-auto-evaluation-symptomes-covid-19/Vous trouverez la liste des lieux où les tests de COVID sont offerts en Montérégie ici : https://www.santemonteregie.qc.ca/conseils-sante/coronavirus-covid-19 En attendant les résultats de votre test, vous devrez vous isoler pour protéger vos proches. Toutes les consignes d’isolement sont indiquées sur ce site : https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/isolement/ « La vaccination contre la COVID en cours actuellement dans la Montérégie nous donne l’espoir de retrouver une vie normale. Toutefois, ce n’est vraiment pas le temps de relâcher notre vigilance parce que le virus est actuellement très actif dans la communauté », rappelle Dre Loslier. Pour connaître l’évolution de la pandémie en Montérégie, suivez la page Facebook de la direction de la santé publique de la Montérégie à cette adresse : https://www.facebook.com/DSPMonteregie

19 janvier 2021

LE TABAC CAUSE 5 TYPES DE CANCERS DIGESTIFS Arrêtez. Maintenant

LE TABAC CAUSE 5 TYPES DE CANCERS DIGESTIFS Arrêtez. Maintenant

Le tabagisme et la fumée secondaire peuvent contribuer jusqu’à 44 %1 au développement des cancers digestifs, qu’il s’agisse du cancerdu foie, colorectal, du pancréas, de l’estomac ou de l’œsophage, c'est ce qu'a rappelé le 18 janvier dernier, le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS), en cette première journée de la Semaine pour un Québec sans tabac. Cette année, la campagne mettra en lumière les conséquences méconnues des 5 types de cancers digestifs causés par le tabac sur la viedes fumeurs et celle de leurs proches. « Une forte proportion des cancers digestifs sont liés au tabagisme, commente Annie Papageorgiou, directrice générale du Conseil québécois sur le tabac et la santé. Ces cancers impliquent de graves conséquences. C’est troublant de penser que le risque est élevé, surtout que ces cancers pourraient être évités. Nous devons informer et protéger les gens des méfaits causés par le tabac.» On parle de 1 cancer du foie sur 4, presque 1 cancer du pancréas sur 5, plus de 1 cancer colorectal sur 10, 1 cancer de l’estomac sur 5 et presque la moitié des cancers de l’œsophage qui sont causés par le tabac2Une campagne publicitaire choc de sensibilisation est d’ailleurs diffusée partout à travers le Québec depuis le 13 janvier dernier afin d’en informer la population : lien publicité 2021. LES CONSÉQUENCES DES CANCERS DIGESTIFSLes cancers digestifs sont associés à un faible taux de survie. En effet, on ne découvre généralement les traces d’un cancer digestif que lorsqu’il est trop tard, puisque les symptômes sont souvent peu visibles. « Les saignements dans les selles et les masses cancéreuses font leur apparition tardivement dans le cas des cancers digestifs », précise Dr Nicolas Benoît, gastro-entérologue, membre actif de l’Association des Gastroentérologues du Québec et président du comité digestif de cancérologie du CISSS de laMontérégie-Est. Puis, s’il n’entraîne pas la mort, vivre avec les conséquences d’un tel cancer peut avoir une grande incidence sur le quotidien et celui de nos proches. « Vivre avec les conséquences d’un cancer digestif n’est pas de tout repos. Certains patients ne peuvent plus s’alimenter normalement, ils doivent être gavés ou ne peuvent plus aller à la selle normalement et doivent porter un sac pour le restant de leur vie », souligne Dr Nicolas Benoît. IL N’EST JAMAIS TROP TARD POUR ARRÊTEREn arrêtant de fumer, le fumeur diminue les risques de développer un cancer digestif. C’est notamment le cas des cancers colorectal, de l’œsophage, de l’estomac et du foie, qui voient leurs risques diminuer après 10 ans de cessation tabagique. Puis, à partir de 20 ans d’arrêt, les risques de développer un cancer du pancréas sont proches de celui d'une personne qui ne fume pas. Patrice Godin, porte-parole de la Semaine pour un Québec sans tabac pour une deuxième année consécutive, l’a bien compris et c’est pourquoi il invite la population à poser un geste concret afin de réduire le taux de tabagisme au Québec. « En moyenne, fumer réduit l’espérance de vie de 10 ans. C’est énorme! C’est pourquoi je tenais à revenir pour une deuxième année consécutive comme porte-parole. C’est trop important de faire attention à sa santé et il y a encore beaucoup de travail pour enrayer le tabagisme au Québec. Ça peut être de cesser de fumer, d’aider quelqu’un à arrêter ou de sensibiliser un jeune à l’importance de ne pas commencer à fumer », mentionne-t-il. « En effet, dans le contexte actuel, il est plus important que jamais de faire attention à sa santé, rappelle Annie Papageorgiou. Outre les cancers digestifs, le tabagisme affecte l’appareil respiratoire et les fumeurs risquent davantage de développer une forme sévère de la COVID-19 que les non-fumeurs.3 » Les fumeurs peuvent aussi maximiser leurs chances de réussir à arrêter en obtenant gratuitement le soutien offert par les spécialistes de l’arrêt tabagique J’ARRÊTE, disponible par Internet sur le site jarrete.qc.ca (iquitnow.qc.ca), par téléphone (1 866 JARRETE (1 866 527-7383)), en personne dans les centres d’abandon du tabagisme du Québec et par texto. Rappelons qu’en 2019 , au Québec, 17 % de la population de 12 ans et plus fumait, soit plus de 1,2 million de personnes. C’est plus de 1 personne sur 6. Le Québec se situe au dessus de la moyenne canadienne qui est de 15,8 % de fumeurs. À PROPOS DE LA SEMAINECoordonnée par le CQTS, la Semaine pour un Québec sans tabac est réalisée grâce au soutien financier du ministère de la Santé et des Services sociaux et avec l'appui indispensable de plusieurs centaines de partenaires à travers tout le Québec. Elle invite à l'action et mobilise les milieux de vie afin d'atteindre une société où le tabac et ses conséquences sont moins présents. À PROPOS DU CONSEIL QUÉBÉCOIS SUR LE TABAC ET LA SANTÉVéritable chef de file dans son domaine, le Conseil québécois sur le tabac et la santé œuvre depuis plus de 41 ans à enrayer la première cause de mortalité évitable au Québec, le tabagisme. La vision du CQTS : un Québec sans tabac! Ses actions mobilisatrices de prévention, de sensibilisation et de cessation du tabagisme ont contribué à améliorer significativement la santé des Québécois. L’organisme coordonne plusieurs programmes en milieu scolaire et communautaire, des campagnes sociétales, en plus d'œuvrer à laprévention de la consommation du cannabis et des produits de vapotage chez les jeunes.

13 janvier 2021

Cet hiver : Donner du sang. Donnez la vie.

Cet hiver : Donner du sang. Donnez la vie.

Malgré la pandémie et l’hiver, Héma-Québec invite les donneurs de sang àrester mobilisés pour ceux qui ont besoin de leur générosité pour recouvrer la santé. Il est possible de planifier un don dès maintenant à la collecte de sang des Chevaliers de Colomb – Conseil Jean. B. Migneault 14638 qui se tiendra le jeudi 11 février prochain, entre 13 h 30 et 19 h 30, au Centre civique Bernard-Gagnon situé au 6, rue Bella-Vista à Saint-Basile-le-Grand. L’objectif de cet événement est d’accueillir 70 donneurs.1 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour, afin de garantir un niveau de réserve optimal, même en temps de pandémie.Héma-Québec met tout en place pour continuer à faire du don une expérience sécuritaire. De nombreuses mesures sur l’ensemble des sites de collecte, notamment des contrôles de l’accès aux sites de collecte avec prise de température des donneurs et des bénévoles, des mesures dedésinfection supplémentaires et une organisation logistique des collectes revue afin de respecter les mesures de distanciation. Pour consulter l’ensemble des mesures déployées : https://www.hemaquebec.qc.ca/coronavirus/index.fr.htmlIl est également nécessaire de prendre rendez-vous avant de se présenter en collecte en contactant le 1 800 343-7264 (SANG) ou en écrivant à jedonne@hema-quebec.qc.ca. Qui peut donner du sang?Toute personne en bonne santé, âgée de 18 ans ou plus, peut généralement faire un don de sang. Avant de se présenter à une collecte, il est possible de vérifier son admissibilité auprès du Service à la clientèle-donneurs au 1 800 847-2525 ou de consulter le site Web d’Héma-Québecau www.hema-quebec.qc.ca, section Donneurs > Sang > Puis-je donner?Donnez du sang. Donnez la vie.

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx