Affaires publiques

03 mai 2021

Projet de planification d’une trame verte et active à Beloeil : quels sont vos besoins et vos attentes ?

Projet de planification d’une trame verte et active à Beloeil : quels sont vos besoins et vos attentes ?

La Ville de Beloeil est heureuse de mandater Nature Action Québec (NAQ)pour l’élaboration de la planification d’une Trame verte et active, un projet visant à bonifier le réseaude transport actif de Beloeil afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, accroître leverdissement pour réduire les îlots de chaleur et contribuer à la lutte contre les changementsclimatiques. La première étape de ce projet est un sondage auprès des citoyens afin de connaîtreleurs suggestions selon leur réalité de transport actif.Le projet de la Trame verte et active est une solution concrète à la lutte contre les changementsclimatiques et à la promotion de saines habitudes de vie, aligné à la protection et à la conservationde l’environnement. De ce fait, les citoyens profiteront d’un milieu de vie favorisant l’activitéphysique grâce à la présence de tracés cyclables et piétonniers adaptés stratégiquement, en plusd’un accroissement d’espaces verts renforçant leur proximité avec des îlots de fraîcheur.NAQ souhaite sonder les citoyens et citoyennes de Beloeil afin de récolter des informationspertinentes pour le projet en fonction de leurs attentes et leurs besoins. Les citoyens seront lesprincipaux bénéficiaires et utilisateurs de la Trame verte et active, leur avis sur le projet est doncprimordial.Ce projet est réalisé grâce au Programme d’aide financière pour la planification de milieux de viedurables du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Rappelons que ce programmerépond aux objectifs du Plan pour une économie verte 2030 du gouvernement du Québec. Une aidefinancière de 25 285 $ servira à la planification de cet aménagement urbain responsable. Ce projetd’envergure s’échelonnera jusqu’en 2022.« Notre gouvernement est fier de soutenir les villes comme celle de Beloeil dans l’aménagementdurable de leur territoire. Ainsi, les citoyennes et les citoyens pourront s’exprimer et contribuer àaméliorer la qualité de vie au sein de leur communauté tout en luttant contre les changementsclimatiques », a mentionné Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.Consultez le lien http://bit.ly/sondagetvabeloeil pour répondre au sondage !

28 avril 2021

TOPONYMIE Concours : suggérez un nom pour le grand boisé situé dans les Bourgs de la Capitale !

TOPONYMIE Concours : suggérez un nom pour le grand boisé situé dans les Bourgs de la Capitale !

Le comité de toponymie organise un concours afin de nommer le grandboisé situé dans les Bourgs de la Capitale qui sera aménagé avec des sentiers et des panneauxd’interprétation de la nature au cours de l’été 2021. Les citoyens sont donc invités à émettre leurssuggestions de noms d’ici le 21 mai 2021. Un montant de 100 $ à dépenser dans un commerce dela ville sera remis à un participant lors du dévoilement officiel.La population de la ville de Beloeil est invitée à faire parvenir par courriel une proposition de nom,une brève explication de la proposition ainsi que leurs coordonnées. La suggestion doit répondreaux critères énumérés suivants :• respecte les règles d’usage de la langue française ;• comporte le générique « Boisé » au début ;• a un caractère de pérennité ;• n’est pas le nom d’une personne encore vivante ou décédée ;• n’est pas un événement ;• n’est pas le nom d’un autre espace vert connu dans la Ville ;• reflète un caractère laïque ;• ne comporte pas une abréviation ;• représente un nom simple afin de faciliter sa prononciation et sa reproduction.Le comité de toponymie de la Ville sera responsable d’évaluer les propositions reçues et deprésenter au conseil municipal ses recommandations quant à la proposition retenue.Si vous souhaitez participer au concours, envoyez un courriel à l’adresse : [email protected]’est-ce que le comité de toponymieLe comité de toponymie a pour objectif d’étudier et de recommander au conseil municipal toutesquestions relatives à la désignation, la modification ou le remplacement de noms de lieux publics.Sur ce comité siège, deux membres du conseil, un représentant de la Société d’histoire et degénéalogie de Beloeil–Mont-Saint-Hilaire et deux résidents de la ville qui ne sont pas membres duconseil.

26 avril 2021

Pires routes 2021: des spécialistes font le point sur l’état de notre réseau routier

Pires routes 2021: des spécialistes font le point sur l’état de notre réseau routier

Vous pensez que les routes d’ici sont pires qu’ailleurs? Comment expliquer l’apparition d’autant de nids-de-poule au printemps? Est-ce que les routes québécoises sont bien conçues et utilise-t-on les bons matériaux? Qu’est-ce qui contribue au piètre état général du réseau? Ce sont toutes d’excellentes questions, pour lesquelles nous avons maintenant des réponses. En plus d’inviter les Québécois à se faire entendre en votant pour Les pires routes du Québec au piresroutes.com, CAA-Québec a voulu pousser la réflexion en sollicitant l’avis des experts sur les enjeux importants liés à notre réseau routier. Ces contenus exclusifs ont été colligés et sont à découvrir sur notre site web dès aujourd’hui. «L’état des routes nous concerne tous, que l’on soit automobiliste, cycliste ou piéton, rappelle Sophie Gagnon, vice-présidente Affaires publiques et sécurité routière. Nous avons proposé un questionnaire étoffé à quelques experts et les réponses reçues offrent une perspective intéressante pour mieux comprendre l’état de notre réseau routier et ses enjeux, mais surtout les solutions possibles.» L’avis de professeurs et du ministère des Transports du QuébecNous remercions chaleureusement Alan Carter, professeur responsable du Laboratoire sur les chaussées et matériaux bitumineux de l’École de technologie supérieure, et Guy Doré, professeur titulaire à la Faculté de génie civil de l’Université Laval. Le ministère des Transports du Québec a aussi contribué à cette page d’information en fournissant des informations colligées auprès de plusieurs de leurs experts. «Enfin des réponses à des questions qui brûlent les lèvres de bien des Québécois, souligne Mme Gagnon. L’expertise que nous vous partageons aujourd’hui est précieuse et devrait contribuer à bonifier les discussions sur l’état de nos routes et mener à des actions concrètes pour les améliorer.» Pensez à voter pour votre pire route 2021, faites entendre votre voix et contribuez ainsi à l’amélioration de notre réseau routier! La campagne en bref• Quand: du 20 avril au 17 mai 2021• Comment: on vote sur piresroutes.com• Qui: tous les usagers de la route (automobilistes, cyclistes, piétons, etc.)• Où: partout au Québec!• Pourquoi: pour défendre tous les usagers de la route qui souhaitent un réseau routier efficace et sécuritaire en insistant auprès des décideurs sur l’importance d’un bon entretien des voies en général.À propos de CAA-QuébecCAA-Québec, organisme à but non lucratif, assiste chacun de ses membres en offrant des avantages, des produits et des services dans les domaines de la mobilité, du voyage, de l’assurance et de l’habitation. La CAA est la marque de confiance numéro 1 au Canada selon l’édition 2020 de l’Index annuel des marques de confiance publié par l’École de commerce Peter B. Gustavson de l’Université de Victoria.

23 avril 2021

INFO-TRAVAUX 2021 Votre Ville poursuit la modernisation de ses infrastructures afin de vous offrir un environnement sécuritaire et où il fait bon vivre !

INFO-TRAVAUX 2021  Votre Ville poursuit la modernisation de ses infrastructures afin de vous offrir un environnement sécuritaire et où il fait bon vivre !

Alors que le printemps fait son arrivée, la Ville de Saint-Basile-le-Grand annonce qu’elle poursuit ses efforts afin de mettre à niveau et moderniser ses infrastructures, un gage de durabilité, de qualité et de sécurité pour tous. Ainsi, d’ici quelques semaines, quelques chantiers majeurs et divers travaux seront amorcés sur le territoire grandbasilois afin de maintenir en bon état les infrastructures, les parcs et les bâtiments municipaux. Qu’elles soient visibles ou souterraines, ces infrastructures jouent un rôle primordial sur la qualité de vie des Grandbasilois! Un investissement de plus de 13 M$ en 2021 Lors de la présentation du budget 2021, le conseil municipal a adopté le programme triennal en immobilisations (PTI) pour les années 2021, 2022 et 2023. D’un montant de 52 223 719 $, le PTI permettra la réalisation de nombreux projets représentant un investissement total de 13 637 719 $ en 2021. Il est important de souligner que la Ville déposera, tout au long de l’année, plusieurs demandes de subventions dans le cadre de divers programmes gouvernementaux pour bénéficier d’aide financière dans le but d’amoindrir l’impact du coût des travaux. Rappelons que ces travaux s’inscrivent dans un plan global visant à maintenir les infrastructures en bon état et d’en assurer la pérennité. « Au cours des ans, la Ville a pris un retard important en regard de la restauration de ses infrastructures. Nous nous devions d’améliorer la situation. En collaboration avec le Service du génie et le Service des travaux publics, la Ville a mis en place, en 2018, un plan afin de prioriser et de mettre en branle les travaux qui s’imposaient. Depuis plus de 3 ans, près de 28 M$ ont été investis pour la saine gestion des infrastructures municipales. En tant que gouvernement de proximité, l’une des préoccupations du conseil municipal est d’offrir à nos citoyens un environnement sécuritaire tout en limitant les impacts financiers majeurs. C’est dans cette optique que nous donnons encore cette année la priorité à la mise à niveau de nos infrastructures, et ce, pour un développement continu et positif de la municipalité.» de dire le maire de Saint-Basile-le-Grand, monsieur Yves Lessard. Poursuite du plan de réfection et d’amélioration des infrastructures au bénéfice de la collectivité Pour sa part, monsieur Richard Pelletier, conseiller municipal du district no 4 et responsable des dossiers relatifs aux travaux publics et immeubles a tenu à ajouter « Ces interventions permettront, entre autres, d’améliorer l’ensemble du réseau d’égouts pluvial et sanitaire et ainsi diminuer les impacts nocifs des débordements d’eaux usées sur l’environnement. De plus, les améliorations apportées à l’aménagement du territoire favoriseront le partage de la route et la mobilité active en toute sécurité. Jusqu’à maintenant, nous gardons le cap… Chaque année, en collaboration avec nos équipes, nous planifions les interventions afin de revoir nos installations et nos pratiques pour atteindre des standards élevés et répondre aux normes en vigueur en matière de qualité, de sécurité et de protection de l’environnement. Parallèlement aux grands chantiers, plusieurs interventions d’entretien préventif, palliatif et de maintenance seront réalisées. » Les travaux en bref… Ainsi, la Ville procédera au pavage palliatif des rues des Chênes (de la rue des Pommiers à la rue des Ormes), Dupras (de la rue des Pinsons à Lussier) et Jean-Charles-Michaud (de la rue Bresse au boulevard Sir-Wilfrid-Laurier) afin de prolonger leur vie, améliorer le confort de roulement et par le fait même la sécurité des usagers. En plus de la réfection complète de la rue de la Montagne et d’une portion de l’avenue de Montpellier, le chantier majeur de la phase 3 du projet du secteur du Pont-de-Pruche, touchant les rues Doucet, Lamarre et Rocheleau, sera lancé et le passage piétonnier entre les rues de Longueuil et Perron sera entièrement refait. De plus, en collaboration avec des promoteurs, la couche d’usure sera mise en place sur la portion de la rue de l’Îlot-du-Coteau prolongée en 2019 ; le sentier piétonnier situé entre le boulevard du Millénaire et la place Boulay sera également pavé et de l’éclairage y sera ajouté. Finalement, la Ville procédera au scellement de fissures, à l’inspection télévisée des conduites d’égouts et au nettoyage des rues sur l’ensemble du territoire. Réfection des immeubles municipaux et stationnement Afin d’optimiser ou de mettre à niveau les installations offertes dans les bâtiments municipaux, ces travaux permettront d’offrir aux citoyens et partenaires du milieu un environnement sain, sécuritaire et favorisant l’épanouissement : · Les bancs vétustes des estrades de l’aréna Jean-Rougeau seront remplacés; · Une barrière automatisée à l’entrée de la cour du garage municipal sera ajoutée; · Diverses interventions seront effectuées à l’intérieur et à l’extérieur de l’édifice Jeannine-Trudeau-Brosseau et de à la maison scoute Le Castor dévoué, abritant des organismes communautaires grandbasilois. En partenariat avec le Centre de services scolaires des Patriotes et de l’école Jacques-Rocheleau, la Ville ajoutera aussi un stationnement en pavé perméable au cœur du village pour lequel une subvention de 235 000 $ a été confirmée par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) dans le cadre du Programme de soutien aux municipalités dans la mise en place d’infrastructures de gestion durable des eaux de pluie à la source (PGDEP). Interventions dans les parcs Projets attendus impatiemment par plusieurs adeptes de sports et d’activités de plein air, le planchodrome sera complètement reconstruit au parc du Ruisseau et le quai du parc Prudent-Robert sera remplacé. Des modules de jeu seront également ajoutés aux parcs Duquet et du Pont-de-Pruche ainsi qu’au tout nouveau parc Boulay. Le sentier du parc Duquet sera éclairé. Pour tout savoir! « La Ville est soucieuse de bien informer ses résidants sur les différentes interventions en cours sur son territoire. Selon l’ampleur de chaque projet, divers outils de communication seront utilisés pour diffuser des renseignements précis, accessibles et complets sur les travaux à venir et en cours. D’ailleurs, les citoyens sont invités à visiter régulièrement le villesblg.ca/travaux pour en savoir davantage et consulter la carte des différents travaux prévus en 2021. » de dire le maire de Saint-Basile-le-Grand, monsieur Yves Lessard. Vous avez des questions? Consultez notre foire aux questions ou communiquez avec le Service du génie au 450 461-8000, poste 8305 ou [email protected] En terminant, la Ville sollicite votre collaboration et votre vigilance lorsque vous circulerez dans la zone des travaux afin de respecter les prescriptions de signalisation en place, et ce, pour votre sécurité et celle des travailleurs.

10 avril 2021

HERBICYCLAGE ET FEUILLICYCLAGE Adoptez ces pratiques écologiques simples et efficaces cet été!

HERBICYCLAGE ET FEUILLICYCLAGE Adoptez ces pratiques écologiques simples et efficaces cet été!

Encore cet été, la Ville de Saint-Basile-le-Grand souhaite encourager ses citoyens à pratiquer deux principes fondamentaux de la gestion environnementale des pelouses, soit l’herbicyclage et le feuillicyclage. En laissant le gazon et les feuilles déchiquetées sur le sol après la tonte, et ce sur une base régulière, il est possible d’observer de nombreux avantages, autant au niveau environnemental qu’écologique. En effet, si la coupe est pratiquée de façon régulière, la santé de la pelouse sera naturellement améliorée. Les résidus de tonte de gazon et de feuilles, composés à 80 % d’eau, étancheront une bonne partie de la soif de votre pelouse. En laissant l’herbe coupée et les feuilles déchiquetées se décomposer naturellement sur le sol, jusqu’à 30 % des besoins en engrais de votre pelouse seront comblés, aidant grandement à sa santé. Il est aussi possible d’utiliser les feuilles mortes comme paillis, ce qui retiendra l’humidité et enrichira le sol au pied de vos arbres et arbustes. Cette pratique prévient également l’apparition d’insectes, de mauvaises herbes et de maladies. De plus, lorsqu’ils se retrouvent dans des décharges, les déchets organiques comme le gazon et les résidus de jardinage se décomposent sans oxygène et produisent alors du méthane, un gaz à effet de serre contribuant au réchauffement de la planète. En adoptant ces pratiques écologiques, il est possible d’éviter cette pollution de l’air. La tondeuse idéale pour cette façon de faire doit être munie d’une lame déchiqueteuse. Si la vôtre n’en a pas, vous pouvez maintenir la sortie latérale ouverte. La hauteur de tonte recommandée est de 7,5 à 8 cm, sauf pour la première et la dernière tonte de la saison où la hauteur doit être à 5 cm. RAPPEL - Collectes de feuilles et branches En 2021, huit dates de collectes de feuilles et de branches sont offertes aux Grandbasilois, soit les mercredis 21 avril, les 5 et 19 mai, puis cinq autres mercredis en octobre et en novembre. Les matières acceptées sont les branches de toutes essences d’arbres d’un diamètre inférieur à 2,5 cm (1 po) et dont la longueur n’excède pas 1,2 m (4 pi) ainsi que les feuilles d’arbres. Pour connaître tous les détails sur ces collectes, dont les consignes, les contenants admissibles et les matières non ramassées, visitez le villesblg.ca/tri

11 février 2021

Températures froides l’hiver: l’Assistance routière CAA‑Québec à pied d’œuvre!

Températures froides l’hiver: l’Assistance routière CAA‑Québec à pied d’œuvre!

L’Assistance routière CAA-Québec est toujours prête pour aider ses membres, mais quand le mercure annoncé atteint les -20°C au thermomètre, elle passe en mode Journée achalandée. Voyez ce que ça signifie exactement et profitez de nos conseils pour bien vous préparer à cette météo, qui éprouve aussi votre auto. Un service d’assistance routière bien rôdé pour les journées achalandéesLorsqu’une journée très froide est prévue, c’est tout CAA-Québec qui se mobilise afin de répondre à une forte demande. On révise les horaires des patrouilleurs, des répartiteurs et des agents en centre d’appels afin d’ajouter des effectifs, au besoin. Le nombre de remorqueuses et autres véhicules de dépannage peut rapidement passer de 700 à 1200, et ce, aux quatre coins du Québec, grâce à notre vaste réseau d’affiliés. Ces gens fiables et disponibles s’ajoutent aux effectifs de CAA-Québec.On compte jusqu’à 175 véhicules à Montréal et près de 75 à Québec seulement.Le nombre de personnes aux centres de répartition de Québec et de Montréal peut tripler et atteindre 30.De 60 en temps normal, le nombre de personnes affectées à la prise d’appels peut passer à plus de 200.Et les renforts arrivent de partout! Lors d’une Journée achalandée, des dizaines d’employés de CAA-Québec (de nos centres administratifs, par exemple) mettent en pause leurs activités quotidiennes et donnent un coup de main pour la prise d’appel, afin de diminuer les délais d’attente pour les membres.Dépannage et survoltage de batterie: faits saillantsLe froid est le principal facteur d’augmentation des demandes de dépannage, et ce, devant les tempêtes ou le verglas.Les requêtes pour les survoltages de batterie bondissent à partir de -20°C. Notre record? 14 700 membres dépannés. C’était le 8 janvier 2015. Il faisait -30°C.Par grand froid, environ 75% des services rendus sont des survoltages de batterie, alors qu’il s’agit plutôt de 35% en temps normal.Nos systèmes téléphoniques nous permettent de recevoir jusqu’à 800 appels à l’heure. Le formulaire Web et l’application CAA Mobile d’augmenter notre capacité de recevoir les demandes d’assistance routière.Conseils de CAA-Québec pour le froidDémarrer son auto par temps froidSurvoltage d'une batterie d'autoConduire un véhicule électrique en hiverChauffe-moteur : c’est payant d’être branché! L’Assistance routière CAA-Québec en chiffresTop 3 des journées cet hiver:Lundi 1er février 2021 : 7600 membres dépannésLundi 25 janvier 2021 : 4600 membres dépannésMercredi 16 décembre 2020 : 5800 membres dépannés 30Nos délais d’intervention sont en moyenne de 30 minutes, en temps normal. Évidemment, ceux-ci peuvent s’allonger si la demande est plus forte en raison du temps très froid. 2800Moyenne quotidienne de membres dépannés en hiver. Membres dépannésDu 1er janvier au 31 décembre 2020: 708 800Du 1er décembre 2020 au 10 février 2021: 160 000

28 avril 2021

La Ville de Beloeil et le Centre de services scolaire des Patriotes s’unissent afin de proposer une toute nouvelle école de quartier aux citoyens de Beloeil

La Ville de Beloeil et le Centre de services scolaire des Patriotes s’unissent afin de proposer une toute nouvelle école de quartier aux citoyens de Beloeil

La Ville de Beloeil et le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) sont fiersd’annoncer la mise en branle du projet de construction d’une nouvelle école sur le territoire de laVille de Beloeil. En vertu d’une entente entérinée au cours des derniers jours par le conseil municipalde la Ville de Beloeil et par le conseil d’administration du CSSP, cette nouvelle école de quartierpermettra, à terme, de scolariser les enfants de Beloeil sur le territoire de la Ville.« En convenant avec la Ville de Beloeil d’un scénario de localisation pour cette nouvelle école, nousvenons de faire un pas de plus dans le cadre du projet de construction d’une école primaire pour lesecteur Beloeil, McMasterville, Saint-Mathieu-de-Beloeil qui a été autorisé par le ministère del’Éducation l’automne dernier. C’est une excellente nouvelle pour nos élèves et leurs familles qui ontbesoin de ces nouveaux espaces », indique monsieur Luc Lapointe, directeur général du CSSP.« Nous sommes heureux et privilégiés de pouvoir annoncer cette belle nouvelle, qui aura un impactsignificatif sur bon nombre de citoyens de Beloeil, petits et grands. Nous avons écouté les parents,pour qui une école de quartier, à échelle humaine, était prioritaire. Il s’agit donc d’une propositiondes plus intéressantes pour la Ville et sa population, d’autant plus que l’ensemble des citoyenspourront profiter d’une bonification significative des installations », souligne madame Diane Lavoie,mairesse de la Ville de Beloeil.La Loi sur l’instruction publique prévoit qu’une municipalité locale cède à un centre de servicesscolaire, à titre gratuit, un immeuble aux fins de la construction ou de l’agrandissement d’une école.Puisque la Ville n’est pas propriétaire de terrain à développer (vacant), c’est le parc de la Baronne quia été identifié comme étant le meilleur endroit afin d’implanter cette nouvelle école. En effet, cesecteur en renouvellement depuis quelque temps déjà est au cœur d’un quartier résidentiel et àproximité des nouveaux développements, ce qui sera optimal pour inciter les enfants et leurs parentsau transport actif.L’entente prévoit plusieurs avantages pour les citoyens de la Ville, incluant l’amélioration de l’indicede canopée du site, l’accès à un gymnase supplémentaire pour la population, et la transformation dela patinoire actuelle pour la convertir en patinoire réfrigérée, incluant un local de services pourchausser des patins avec bloc sanitaire accessibles à l’ensemble des citoyens.Rappelons que le ministère de l’Éducation a autorisé à l’automne 2020 la construction d’une nouvelleécole sur le territoire. Représentant un investissement de 24 millions $, la nouvelle école accueillera4 locaux de classe pour le préscolaire (4 et 5 ans), 12 locaux de classe pour le primaire, un gymnase,deux locaux de services de garde et tous les locaux de services nécessaires pour une école de cettedimension. La construction de cette nouvelle école est devenue nécessaire en raison des besoinsactuels de scolarisation à Beloeil.Selon l’échéancier de réalisation actuel, les travaux pourraient débuter au printemps 2022, etl’ouverture pourrait être prévue pour la rentrée scolaire 2024. Au cours des prochains mois, lapopulation est invitée à suivre l’état d’avancement du projet surhttps://grandsprojets.csp.ca/projects/ecole-primaire-beloeil/.Un changement de zonage étant requis afin de permettre la construction de la nouvelle école, la Villede Beloeil et le Centre de services scolaire des Patriotes prévoient être en mesure de présenterconjointement les principes d’aménagement et d’intégration aux citoyens du secteur au cours dumois de juin prochain.

28 avril 2021

L’Événement TERRE en version virtuelle : arbres, arbustes, marguerites et bien plus pour les citoyens !

L’Événement TERRE en version virtuelle : arbres, arbustes, marguerites et bien plus pour les citoyens !

– La Ville de Beloeil est fière d’offrir une édition 2021 de l’ÉvénementTERRE en formule virtuelle qui s’étendra sur plusieurs jours cette année. Quatre activités serontoffertes pour cette édition : dons d’arbres et arbustes, distribution de marguerites, conférence surles aménagements comestibles et fiches horticoles seront offerts aux citoyens.Dons d’arbres et arbustesLa Ville distribuera gratuitement un peu plus de 600 arbres et arbustes cette année, qui serontlivrés directement au domicile des citoyens. Pour recevoir un arbre ou arbuste, vous devez leréserver en ligne à partir du lundi 3 mai. Les essences d’arbres offerts sont l’amélanchier laevis,l’amélanchier canadensis, le chicot du Canada, le ginkgo biloba et l’épinette blanche. Pour lesessences d’arbustes, vous aurez le choix entre la symphorine blanche et la viorne trilobée. Lesespèces qui seront distribuées ont été sélectionnées pour leur rusticité et leur facilité d’entretien.Des informations plus détaillées sur chaque essence sont disponibles sur la pagebeloeil.ca/evenement-terre.Distribution de marguerites, l’emblème floral de la VillePrès de 1000 plants de marguerites seront distribués gratuitement aux citoyens cette année. Pourobtenir des plants de marguerites, vous devez obligatoirement réserver une plage horaire à partirdu lundi 17 mai en ligne, afin de récupérer vos plants le samedi 29 mai.Conférence : Comment réussir un aménagement comestibleUne conférence virtuelle sera organisée le 27 mai prochain à 19 h avec Larry Hodgson, chroniqueurspécialisé en horticulture, afin de découvrir la plus récente tendance en aménagement paysagercomestible. Vous allez apprendre des trucs pour incorporer des plantes comestibles à votreaménagement actuel, mais aussi des dizaines de végétaux qui sont à la fois comestibles etornementaux. Inscrivez-vous dès maintenant à cette conférence gratuite sur beloeil.ca/evenementterre.Finalement, restez à l’affût puisque des fiches d’information seront publiées sur notre plateformeFacebook au cours de la semaine du 24 mai prochain pour vous aider à égayer vos plates-bandes !Consultez la page beloeil.ca/evenement-terre pour réserver. Faites vite, les quantités sont limitées !

23 avril 2021

JOURNÉE MONDIALE DU LIVRE ET DU DROIT D’AUTEUR Découvrez le coup de cœur littéraire du maire et les gagnants du concours J’ai aimé…

JOURNÉE MONDIALE DU LIVRE ET DU DROIT D’AUTEUR  Découvrez le coup de cœur littéraire du maire et les gagnants du concours J’ai aimé…

Au cours du mois d’avril, la bibliothèque Roland-LeBlanc a récolté les coups de cœur littéraires des Grandbasiloises et Grandbasilois dans le cadre du concours J’ai aimé… À l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur et pour souligner la fin de cette activité, Yves Lessard, maire de Saint-Basile-le-Grand, a tenu à partager son cœur de cœur littéraire du moment avant de procéder au tirage de deux prix de participation. Coup de cœur littéraire du maire : Kukum de Michel Jean Le maire Yves Lessard a rédigé son opinion de lecture sur le roman de Michel Jean, Kukum, paru en 2019 et lauréat du Prix littéraire France-Québec 2020. En voici l’intégralité :   Si vous êtes soucieux d’apprendre, de reconnaître et d’apprécier les valeurs ainsi que les us et coutumes des peuples qui nous ont accueillis et que l’on nomme les Premières Nations, lisez Kukum. Opinion Peu romancé, ce livre relate une vie qui peut sembler peu probable pour bon nombre d’entre nous. Pourtant, elle est réelle cette vie et pas si loin de nous. L’art de l’écriture de Michel Jean nous amène dans une vie, celle de sa grand-mère pour qui il a une admiration qui est palpable dès le premier chapitre. En nous faisant suivre le fil de vie d’Almanda Siméon, Michel Jean réussit à nous montrer la beauté et la force des liens humains : · L’amour entre deux êtres, peu importe leur origine; · La solidarité dans les défis de survie; · La fraternité et les liens familiaux de la naissance à la mort; · La résilience face à l’épreuve; · Le dépassement de soi, lorsque confronté aux forces de la nature et lors d’une initiative de survie hivernale en forêt. D’autre part, il nous rappelle comment la vie d’un peuple avec des coutumes et des traditions séculaires peut être vulnérable lorsque confronté à des autorités qui s’investissent d’une prétention dominante de civilisation. Par son récit, Michel Jean nous rappelle aussi le confinement de plusieurs nations autochtones dans des réserves, la dépossession de leurs territoires de vie et de survie, allant jusqu’à la dépossession de ce qu’ils ont de plus cher, leurs enfants. Ce faisant, il montre la face hideuse de cette prétendue civilisation. Ayant côtoyé moi-même plusieurs membres des communautés autochtones depuis mon enfance, j’ai été emporté par la véracité de ce récit. Ce livre est criant de vérité. La petite cabane d’Almanda Siméon, c’est son château, son fort d’appartenance passagère. Elle n’a pas eu à voler la terre de quelqu’un d’autre pour l’ériger. Elle l’a bâti pour permettre une éducation à ses enfants. Elle a dû se battre contre la compagnie de chemin de fer pour la garder. Elle a affronté l’imposant Duplessis pour sauver les enfants «Indiens » d’une tuerie estivale annuelle de chauffards « blancs ». Ce livre porte à réflexion sur nos propres agissements. Il nous révèle que par des lois raciales, telle la loi fédérale sur les Indiens, nous les avons contraints à nos propres travers d’abus, de violence et d’ivresse. Lorsque nous les jugeons, c’est nous que nous voyons. Nous voulions qu’ils soient comme nous, nous y voilà! Inspirant La vie d’Almanda Siméon est inspirante par son authenticité et par les vertus de patience, de persévérance et de résilience qui lui ont permis de relever des défis peu communs. « Kukum : Almanda Siméon est une force du temps ». Merci Michel Jean! Gagnants du tirage du concours J’ai aimé… Vous avez été très nombreux à partager vos coups de cœur littéraires au cours du mois d’avril. Dans le cadre de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, un tirage a été fait parmi les participants pour leur offrir l’opportunité de faire plusieurs autres découvertes littéraires! En effet, un gagnant a été tiré pour chacune des catégories, soit 6 à 14 ans et 15 ans et plus. Les deux gagnants se mériteront chacun un chèque-cadeau de 50 $ de la librairie Citation de Beloeil. Félicitations à Clara Zollo qui a proposé le livre Les libellules dans la collection Savais-tu? de l’auteur Alain M. Bergeron pour la catégorie 6 à 14 ans. Félicitations également à Bruno Carpentier qui a proposé le livre Un café avec Marie de l’auteur Serge Bouchard dans la catégorie 15 ans et plus. Tous les coups de cœur littéraires reçus seront publiés prochainement dans la section Quoi lire, voir, écouter du portail de la bibliothèque, accessible au villesblg.ca/biblio

23 avril 2021

Les pires routes du Québec sont de retour, à vous de voter!

 Les pires routes du Québec sont de retour, à vous de voter!

Une récente étude de la CAA le confirme: le Québec a les routes les plus maganées au pays. CAA-Québec vous invite à faire entendre votre voix et à voter pour vos pires routes 2021. C’est notre façon de permettre aux usagers de la route de s’exprimer. La parole est à vous. De retour pour une sixième fois, la campagne Les pires routes du Québec recueille à chaque édition des milliers de votes. Il suffit d’aller sur Piresroutes.com d’ici le 17 mai prochain, CAA-Québec dévoilera les résultats début juin. «Outre les 1,4 milliard de dollars en dépenses additionnelles que les automobilistes québécois assument annuellement pour leurs véhicules en raison du piètre état des routes, ce sont tous les usagers, automobilistes, cyclistes ou piétons, qui profitent des chaussées en bon état. Au-delà du confort et de la qualité du roulement, c’est la sécurité de tous qui s’améliore avec des routes bien entretenues,» indique Sophie Gagnon, vice-présidente Affaires publiques et sécurité routière. Des experts se prononcent sur l’état de nos routesCette année, on a sollicité l’avis des experts pour approfondir nos connaissances sur les enjeux importants liés à notre réseau routier. Nous remercions les professeurs Alan Carter, responsable du Laboratoire sur les chaussées et matériaux bitumineux de l’École de technologie supérieure, et Guy Doré, professeur titulaire à la Faculté de génie civil de l’Université Laval. Le ministère des Transports du Québec s’est aussi prêté au jeu et nous a fourni une précieuse expertise pour préparer ce dossier. Rendez-vous le 26 avril prochain pour connaître les réponses des experts aux questions qui brûlent la langue de bien des Québécois depuis trop longtemps. L’état des routes du Québec est-il réellement pire qu’ailleurs? Pourquoi y a-t-il autant de nids-de-poule au printemps au Québec? Qu’est-ce qui abîme le plus nos routes? Utilise-t-on les bons matériaux pour les construire? À découvrir sur notre site Web et sur nos réseaux sociaux, mais d’ici là, votez pour la pire route 2021 et contribuez à améliorer notre réseau routier!Une campagne qui a fait ses preuves«Les pires routes, ça marche,» indique Sophie Gagnon. «Nous soumettons toujours les résultats aux autorités concernées et une majorité des routes qui ont figuré sur le palmarès des années précédentes ont bénéficié d’investissements à court ou moyen terme.» L’actuel député de Chauveau, Sylvain Lévesque, le confirme: «Je pense que la campagne Les pires routes a eu une très grande influence [sur la réfection de la traverse de Laval, à Lac-Beauport]. Quand j’ai parlé à François Bonnardel pour obtenir cette subvention-là, j’ai dit qu’elle était dans le palmarès des pires routes, que c’était une honte nationale. L’argument a porté fruit et le ministre a décidé d’exaucer mon souhait et celui de la population.» La campagne en brefQuand: du 20 avril au 17 mai 2021Comment: on vote sur Piresroutes.comQui: tous les usagers de la route (automobilistes, cyclistes, piétons, etc.)Où: partout au Québec!Pourquoi: pour défendre tous les usagers de la route qui souhaitent un réseau routier efficace et sécuritaire en insistant auprès des décideurs sur l’importance d’un bon entretien des voies en général.

30 mars 2021

UNE CELLULE DE CRISE EN PRÉVENTION DE L’HOMICIDE CONJUGAL ET FAMILIAL SUR LE TERRITOIRE DE RICHELIEU-YAMASKA

UNE CELLULE DE CRISE EN PRÉVENTION DE L’HOMICIDE CONJUGAL ET FAMILIAL SUR LE TERRITOIRE DE RICHELIEU-YAMASKA

Tout le Québec est bouleversé et indigné par la récente vague sansprécédent de féminicides qui sévit actuellement. Les homicides conjugaux intrafamiliaux sontsouvent décrits dans les médias comme étant des événements à caractère soudain et inexplicable.Pourtant, l’analyse des dossiers montre que plusieurs signes laissent présager l’issue fatale de cessituations. Différents moyens peuvent donc être mis en place pour les prévenir, et ce, bien enamont.La prévention de l’homicide conjugal et familialDans le rapport du Comité d’experts sur les homicides intrafamiliaux, la concertation de tous lespartenaires concernés ressort comme un élément clé dans la prévention des homicidesintrafamiliaux. Un lien de confiance entre les partenaires permet, par conséquent, d’assurer lamise en place d’un filet de sécurité plus aisément (Gouvernement du Québec, 2012 :https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2012/12-803-02.pdf).C’est dans ce contexte que les membres de la Table de concertation Richelieu-Yamaska-violenceconjugale et familiale, agression sexuelle, inspirés de diverses initiatives locales existantes dansdifférentes régions du Québec, ont décidé de s’unir afin de prévenir les homicides conjugaux etintrafamiliaux et sont fiers de présenter aujourd’hui leur propre cellule de crise ÉCLAIR (Entente deCollaboration concertée pour Les situations À haut risque d’homicide Intrafamilial RichelieuYamaska).Cellule de crise ÉclairUne cellule de crise est un protocole intersectoriel de prévention des homicides intrafamiliaux quiprend la forme d’un partenariat entre divers organismes afin de faciliter la mise en place d’un plande sécurité lorsqu’il y a un risque d’homicide (MSSS, 2012). Plus spécifiquement, la cellule de crisevise donc, évidemment, la prévention des homicides conjugaux et intrafamiliaux.Ce protocole est déclenché lorsqu’un intervenant considère qu’il y a un risque imminentd’homicide. Si des actions doivent être mises en place, les organismes concernés (DPJ, maisond’hébergement, ressource pour hommes ayant des comportements de violence, service de police, DPCP, etc.) se rencontrent dans les plus brefs délais dans le but de s’échanger les informationsnécessaires pour élaborer un plan d’intervention concerté.« Dans les circonstances, je suis fière de contribuer à une mesure concrète pour aider à prévenir cesterribles féminicides. En tant que directrice générale d’un organisme qui intervient auprès deshommes aux comportements violents, il m’importe de réaffirmer haut et fort que la violence faiteaux femmes et aux enfants et inacceptable et que tous les partenaires de la communauté doivents’unir et s’échanger l’information nécessaire et pertinente pour éviter que d’autres drames nesurviennent », exprime Geneviève Landry, directrice générale de L’Entraide pour hommes.Valérie Grégoire, coordonnatrice de La Clé sur la porte, maison d’hébergement pour femmesvictimes de violence conjugale, explique que « la cellule de crise Éclair constitue un facteur deprotection majeur pour les victimes de violence conjugale de notre communauté. Le fardeau deprotection des femmes et des enfants ne devrait pas reposer seulement sur nos épaules. Merci à tousnos partenaires de la Table pour ce travail exceptionnel de concertation et de collaboration »ajoute-t-elle.« La cellule de crise Éclair permettra assurément une meilleure cohésion dans le partage del’information avec les organismes communautaires et les autres partenaires œuvrant en violenceconjugale. Souhaitons que la région de Richelieu-Yamaska ne fasse plus partie des sombresstatistiques des homicides conjugaux et familiaux », conclue Andréanne Audet, spécialiste enactivités cliniques à la Direction des programmes santé mentale et dépendance du CISSMEEnfin, la Table invite tout organisme ou toute personne du public qui s’inquiète d’une situation oùun drame pourrait survenir à communiquer avec l’organisme La clé sur la porte au (450) 774-1843,accessible 24h sur 24, 7 jours sur 7.Les membres du comité de la cellule ÉclairMaison d’hébergement La Clé sur la porteEntraide pour hommes Vallée-du-Richelieu/LongueuilDirection des poursuites criminelles et pénalesCentre d’aide aux victimes d’actes criminelsCentre intégré de santé et de services sociaux Montérégie-EstRégie intermunicipale de police Richelieu-Saint-LaurentSûreté du QuébecServices correctionnels du QuébecContact Richelieu-Yamaska

28 avril 2021

Sondage léger : SAINT-BASILe-LE-GRANd au 8e rang des villes où il fait bon vivre!

Sondage léger : SAINT-BASILe-LE-GRANd au 8e rang des villes où il fait bon vivre!

Le 24 avril dernier, la firme de sondage Léger publiait le palmarès des 100 villes où il fait bon vivre au Québec. Ainsi, c’est avec beaucoup de fierté que nous apprenions que la ville de Saint-Basile-le-Grand s’est classée au 8e rang avec un indice de bonheur de 75,37, un taux supérieur à la moyenne québécoise. Avec ce classement parmi les meilleurs de l’ensemble des municipalités, c’est un honneur qui rejaillit sur l’ensemble de la population de Saint-Basile-le-Grand.   Située entre rivière et montagnes dans la vallée du Richelieu, Saint-Basile-le-Grand est une ville dynamique et chaleureuse empreinte de réalisations qui font honneur à sa communauté. De par ses parcs et espaces verts, l’accessibilité à la magnifique rivière Richelieu, son réseau cyclable, son offre de loisirs variée et accessible à tous et les nombreux investissements en infrastructures, la ville de Saint-Basile-le-Grand arrive à bien se positionner parmi de plus grandes villes et à rayonner à travers la province. À Saint-Basile-le-Grand, la communauté est tissée serrée et cela contribue grandement au sentiment d’appartenance que les citoyens ont envers leur municipalité.   « C’est avec beaucoup de fierté que j’ai appris, tout comme vous, le positionnement de notre belle ville dans le cadre de ce palmarès. Ce résultat témoigne de la satisfaction de nos résidants, de nos citoyens corporatifs et de nos commerçants, et du bonheur qu’ils éprouvent tous à vivre ou à travailler quotidiennement à Saint-Basile-le-Grand. Ce résultat est également attribuable au travail de toute la collectivité, bravo! 150 ans d’histoire et de transformations, continuons ensemble à poursuivre cette évolution positive et harmonieuse de notre ville! Nous pouvons être très fiers de cette 8e position! Merci à tous! », de dire le maire de Saint-Basile-le-Grand, monsieur Yves Lessard.   Rappelons que la firme Léger a sondé 61 350 Québécois entre le 1er janvier 2020 et le 15 avril dernier. L’indice de bonheur Léger des Québécois se base sur 25 facteurs d’influence, dont la santé, l’amour, l’argent, la famille et l’accomplissement, entre autres, et qu’en 2019, Saint-Basile-le-Grand se trouvait au 59e rang.

26 avril 2021

Bénévoles recherchés pour agir au sein de comités consultatifs Participez activement à la vie démocratique municipale!

Bénévoles recherchés pour agir au sein de comités consultatifs Participez activement à la vie démocratique municipale!

La Ville de Saint-Basile-le-Grand est présentement à la recherche de citoyens souhaitant s’impliquer bénévolement au sein de deux comités municipaux chargés d’analyser diverses situations portées à leur attention et de recommander au conseil municipal des moyens d’action visant l’enrichissement de la qualité du milieu de vie. Comité de consultation famille Ce comité a pour mandat de recommander des interventions respectant les principes et les orientations des axes de la politique familiale. Par leur participation aux rencontres qui ont lieu environ neuf fois par année, les citoyens enrichissent les discussions en partageant leurs opinions, leurs expériences et leurs préoccupations par rapport à la vie des familles à Saint-Basile-le-Grand. Comité du plan d’action à l’égard des personnes handicapées Ce comité a pour mandat de recommander des actions visant l’accessibilité universelle ainsi que l’inclusion scolaire, professionnelle et sociale des Grandbasilois vivant avec différentes incapacités ou déficiences, qu'elles soient visuelles, auditives, motrices, cognitives, psychologiques ou autres. Vous souhaitez vous impliquer? Manifestez votre intérêt afin de participer activement au processus de réflexion! Tout Grandbasilois désirant s’impliquer dans l’un ou l’autre de ces groupes de travail doit soumettre sa candidature au plus tard le vendredi 21 mai 2021. Un curriculum vitae accompagné d’une lettre de motivation doit être transmis soit par le biais du formulaire en ligne disponible au villesblg.ca/comites ou par courriel à [email protected] Seules les personnes retenues seront contactées. Pour en savoir plus à propos des comités consultatifs municipaux, visitez le villesblg.ca/comites

23 avril 2021

NOUVELLE ENTENTE INTERMUNICIPALE La Ville de Saint-Basile-le-Grand met à la disposition des résidants de McMasterville ses installations lors des journées de dépôt de rebuts encombrants et récupérables

 NOUVELLE ENTENTE INTERMUNICIPALE  La Ville de Saint-Basile-le-Grand met à la disposition des résidants de McMasterville ses installations lors des journées de dépôt de rebuts encombrants et récupérables

La Ville de Saint-Basile-le-Grand est heureuse de mettre à la disposition des citoyens de McMasterville l’écocentre de l’édifice Léon-Taillon (200, rue Bella-Vista) pour qu’ils puissent se départir d’une variété de matières et d’objets en évitant de les expédier dans les sites d’enfouissement. Ainsi, à compter du 24 avril prochain, les installations leur seront désormais accessibles lors des journées de dépôt de rebuts encombrants et récupérables, selon un horaire particulier et certaines modalités d’utilisation. Horaire et modalités Plus d’une vingtaine de journées par année sont proposées aux citoyens. En prévision d’une plus grande affluence, l’horaire a été bonifié afin d’offrir la même qualité de services à la population grandbasiloise. Ainsi, le site sera ouvert certains vendredis, de 12 h à 18 h, et plusieurs samedis, de 7 h à 17 h, jusqu’au mois de décembre. Il est à noter que l’accès sera réservé exclusivement aux résidants grandbasilois les samedis de 7 h à 12 h 30. Les citoyens grandbasilois et mcmastervillois ont droit à quatre dépôts gratuits par année, par logement, pour un volume maximal de 2 m3 chacun. Des frais de 40 $ sont exigés pour tout dépôt supplémentaire. Une preuve de résidence est requise. L'horaire complet, ainsi que tous les détails, est publié sur le site Web au villesblg.ca/tri Plusieurs matières et objets acceptés Lors de ces journées de dépôts, la Ville accepte les matériaux secs (terre, asphalte et pavé uni, béton, roc, pierre, etc.) et les résidus de construction (bois et gypse, laine minérale, baignoire, comptoir, lattes de plancher, etc.) en vrac. D’autres matières et objets sont également acceptés sans aucuns frais : • Ampoules fluocompactes (LFC), lampes DHI et tubes fluorescents • Branches d’arbres de toutes essences, attachées ou en vrac • Cartons de grande taille • Cartouches d’encre, piles et téléphones cellulaires • Lumières de Noël • Matelas, sommiers et futons • Matériel électronique • Peinture (en contenant ou aérosol), teinture, vernis, laque et autre préparation de même nature destinée à des fins d’entretien, de protection ou de décoration • Rognures de gazon Notez que le mobilier et les appareils ménagers ainsi que les résidus domestiques dangereux (RDD) sont refusés lors de ces dépôts. COVID-19 • Mesures visant à protéger la santé des citoyens et du personnel municipal • L’identification des citoyens (preuve de résidence obligatoire) se fait à travers la fenêtre fermée de la voiture, sans contact. • Les personnes se trouvant sur le site doivent respecter une distanciation de 2 mètres en tout temps, ce qui signifie un nombre réduit de voitures simultanément sur les lieux. • Les citoyens doivent placer eux-mêmes les matières dont ils veulent se départir aux endroits désignés, sans l’aide du personnel. Il est donc recommandé d’avoir un accompagnateur si des matières lourdes doivent être déchargées. • Si un paiement est requis (5e dépôt et plus), seules les cartes de débit sont acceptées. La Ville sollicite la patience des citoyens puisque les mesures mises en place risquent d’allonger le délai d’attente. Elle compte sur la collaboration de chacun afin de mettre en œuvre les directives demandées.

16 avril 2021

Sessions d’information juridique en droit familial chez Inform’elle

Sessions d’information juridique en droit familial chez Inform’elle

Inform’elle offre une série de sessions d’information juridique en droit de la famille animées par des juristes pour permettre à tous d’en apprendre davantage sur leurs droits et obligations en matière familiale. Durant la pandémie les sessions seront offertes en visioconférence. Les prochaines sessions d’information sont : Garde et pension alimentaire (5 mai, 13 h 30 à 15 h 30), Testament et succession (11 mai, 19 h à 21 h), Mandat et régimes de protection (12 mai, 13 h 30 à 15 h 30), Droit familial et immigration (18 mai, 13 h 30 à 15 h 30), Rupture du couple (20 mai, 19 h à 21 h), Protection des conjoint.e.s de fait (25 mai, 13 h 30 à 15 h 30). Pour information : www.informelle.osbl.ca. Inscription obligatoire : 450 443-3442, poste 221

12 mars 2021

DÉPÔTS DE RÉSIDUS DOMESTIQUES DANGEREUX Annonce des dates pour l’année 2021

DÉPÔTS DE RÉSIDUS DOMESTIQUES DANGEREUX Annonce des dates pour l’année 2021

La Ville de Saint-Basile-le-Grand annonce la tenue de sa journéeannuelle de dépôt de résidus domestiques dangereux (RDD) qui se déroulera le samedi 12 juin de 8 h à15 h à l’édifice Léon-Taillon (200, rue Bella-Vista). En partenariat avec plusieurs municipalités avoisinantes, les résidants grandbasilois pourront également profiter de quatre autres jours de dépôts dans la région, et ce, sans frais.Afin de protéger la santé des citoyens et du personnel appelé à travailler sur place dans le contexte de la pandémie de COVID-19, les mesures suivantes seront mises en place et devront être respectées.• L’identification des citoyens (preuve de résidence) se fera à travers la fenêtre fermée de la voiture, sans contact.• Les personnes se trouvant sur le site devront respecter une distanciation de 2 mètres en tout temps, ce qui signifie un nombre réduit de voitures simultanément sur les lieux.• Les citoyens devront sortir de la voiture, des sacs ou de leur boîte les matières dont ils veulent se départir et les placer eux-mêmes aux endroits désignés, sans l’aide du personnel. Il est donc recommandé d’avoir un accompagnateur si des matières lourdes doivent être déchargées.La Ville sollicite la patience des citoyens puisque les mesures mises en place ainsi que l’achalandage prévu risquent d’allonger le délai d’attente.Plusieurs matières et objets acceptésLors de ce dépôt de RDD, divers objets et matières sont acceptés sans frais (liste non exhaustive) :• aérosols;• ampoules fluocompactes (LFC), lampes DHI et tubes fluorescents;• avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone;• batteries d’autos;• cartouches d’encre;• décapants et solvants;• herbicides, insecticides, pesticides et autres produits dérivés;• huiles;• mousses plastiques;• peinture, teinture, vernis;• piles;• pneus (sans jantes);• produits d’entretien de piscines;• réservoirs de propane.Notez que les munitions, les explosifs et les matières bactériologiques sont refusés.Produits d’entretien des piscines : risque d’incendieLes produits à base de chlore, qu’ils soient en granules, rondelles, pastilles, liquide ou autres, sont considérés comme des produits dangereux et constituent une source d’incendie lorsque mélangés auxordures. Pour s’en départir, il est impératif de les apporter dans un lieu de collecte sécuritaire des RDD.Matériel électroniqueEn vertu du Programme québécois de récupération et de valorisation des appareils électroniques et d’une entente avec l’Association pour le recyclage des produits électroniques (ARPE-Québec), l’édifice LéonTaillon a été désigné comme point de dépôt officiel pour le matériel électronique, la liste complète des produits acceptés pouvant être consultée au www.recyclermeselectroniques.ca.Par contre, la Ville souhaite rappeler que le matériel électronique n’est pas accepté lors de la journée de dépôt de RDD, et ce, par souci de réduire les délais d’attente. Les citoyens qui souhaitent s’en départir sont invités à profiter des journées de dépôt de rebuts encombrants et récupérables, dont l’horaire complet est publié sur le site Web à partir du villesblg.ca/tri.Partenariat avec certaines municipalités de la vallée du RichelieuEn vertu d’une entente avec quelques municipalités environnantes, les Grandbasilois peuvent également profiter de lieux de dépôt supplémentaires pour se départir des résidus domestiques dangereux les samedis suivants (les matières et objets ramassés peuvent toutefois varier d’une ville à l’autre) : 24 avril 2021 de 8 h à 15 h • Ville de Mont-Saint-Hilaire 8 mai 2021 de 8 h à 12 h • Municipalité de McMasterville 29 mai 2021 de 8 h à 12 h • Municipalité de Saint-Jean-Baptiste 28 août 2021 de 8 h à 15 h • Ville d’Otterburn Park

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx