Affaires publiques

24 novembre 2020

MONTÉRÉGIE Avec les marchés des Fêtes, on met le Québec sur la table… et sous le sapin!

MONTÉRÉGIE  Avec les marchés des Fêtes, on met le Québec sur la table… et sous le sapin!

L’attente est enfin terminée, la saison des marchés des Fêtes est lancée! Plusieurs marchés publics du Québec célèbrent les Fêtes en grand et organisent une édition toute spéciale pour l’occasion. À l’horaire cette année : rencontres avec les producteurs et transformateurs agroalimentaires de votre région et découvertes à s’en lécher les doigts! Sur la table Les marchés des Fêtes sont les endroits incontournables vers lesquels se diriger pour se procurer les aliments et produits nécessaires à tous vos repas pendant les festivités hivernales. Que ce soit pour trouver des aliments du quotidien, pour vos repas des Fêtes ou à donner en cadeau, les marchés des Fêtes vous en mettront plein la vue avec le savoir-faire des artisans agroalimentaires d’ici! « Consommer localement, c’est possible même lorsque la température passe sous zéro! Que ce soit pour vous ou pour faire plaisir à vos proches, les marchés des Fêtes vous permettent de souligner la fin de l'année tout en saveur. Allez y rencontrer les humains derrière un savoir-faire gourmand qui ne vous laissera pas indifférent! » a précisé Jean-Nick Trudel, directeur général de l’AMPQ. Et sous le sapin! Les festivités 100% locales sont beaucoup plus faciles à réaliser avec les marchés des Fêtes. Faites plaisir à vos proches en trouvant des cadeaux locaux gourmands dans le marché de votre région. Pour vous procurer tout ce dont vous avez besoin au même endroit, voici les marchés des Fêtes 2020 en Montérégie: Marché de Noël virtuel à Farnham Les commandes en ligne se feront du 26 novembre au 10 décembre Marché fermier de Huntingdon En ligne à partir du 20 novembre et collecte de commandes le 6 décembre de 10h à 15h Marché agroalimentaire de Noël de la Haute-Yamaska (Granby) Les vendredis 27 novembre et 4 décembre de 16h à 20h Les samedis 28 et 29 novembre et 5 et 6 décembre de de 9h à 16h Marché fermier du Vieux-Saint-Lambert Le samedi 12 décembre de 10h à 15h Féérie au lac du Village (St-Bruno-de-Montarville) Jeudi et vendredi 3 et 4 décembre de 17h à 21h et le samedi et dimanche 5 et 6 décembre de 10 h à 17 h Marché public de Longueuil Ouvert à l’année: lundi au vendredi de 9h à 18h et samedi et dimanche de 9h à 17h 1555 marché public Saint-Hyacinthe Ouvert à l’année: lundi au vendredi de 10h à 18h et samedi et dimanche de 10h à 17h Matinées gourmandes édition de Noël Marché en ligne : 9 au 16 décembre Marché physique : 19-20 décembre de 10h à 15h À propos de l’Association des marchés publics du Québec L’AMPQ a pour mission d’accompagner et de soutenir l’émergence, le développement et la promotion du réseau des marchés publics québécois au profit des communautés locales et des producteurs et artisans de l’agroalimentaire québécois. L’Association compte 132 marchés publics membres à travers le Québec. Pour toutes les informations sur les marchés des Fêtes : ampq.ca/fetes Suivre l’AMPQ sur Facebook

24 novembre 2020

Beloeil nomme ses districts électoraux pour la première fois de son histoire

Beloeil nomme ses districts électoraux pour la première fois de son histoire

Pour la première fois de son histoire, la Ville de Beloeil choisit de nommer ses districts électoraux pour aider les citoyens à mieux les reconnaître et à favoriser un sentiment d’appartenance. Les huit districts du territoire, qui étaient uniquement identifiables par un numéro, ont maintenant un nom facilement reconnaissable par tous. « Toujours dans le but de simplifier le processus et d’offrir tous les outils aux citoyens pour qu’ils puissent participer pleinement à la vie démocratique de Beloeil, nous choisissons de donner un nom à nos districts. C’est un changement simple qui peut toutefois avoir un grand impact sur la compréhension des différents enjeux du territoire, en plus de créer un plus grand sentiment d’appartenance des citoyens envers leur quartier » explique Diane Lavoie, la mairesse de Beloeil. À l’est de la ville, le District 1 devient District 1 de Beloeil-Station, une désignation qui fait référence au vieux quartier de la gare. La compagnie de chemin de fer de l’époque utilisait le suffixe « Station » pour toutes ses gares. Le District 2 est renommé District 2 du Golf, puisqu’on retrouve en son centre le plus grand espace vert du territoire, le Club de golf de Beloeil. Puis le District 3 devient District 3 des Villas et fait référence au nom du développement immobilier, « Villa Beloeil ». Au centre, le District 4 devient District 4 des Bosquets pour rappeler les nombreux petits bosquets qui avaient été volontairement créés par les cultivateurs de ce secteur pour couper les grands vents que connait le secteur. Le District 5 du Vieux-Belœil remplace le District 5, puisqu’il englobe ce quartier emblématique de Beloeil qui, comme dans bon nombre de villes et villages du Québec, s’est construit autour de l’église. Il s’agit d’un attrait touristique important de la Ville en raison de sa richesse patrimoniale et son côté champêtre. À l’ouest, le District 6 devient District 6 du Tournesol, en référence à l’école primaire de ce quartier familial. Le District 7 devient District 7 des Bourgs, du nom du développement immobilier « Les Bourgs de la Capitale », qui s’inspire de l’ancien slogan de la Ville « Capitale de la Vallée-duRichelieu ». Le District 8 est rebaptisé District 8 du Centenaire pour rappeler l’essor de ce quartier depuis les festivités célébrant le centième anniversaire de la Ville de Beloeil, en 2004. Ces changements prennent effet immédiatement, juste à temps pour l’année électorale de 2021

23 novembre 2020

La Ville de Mont-Saint-Hilaire modernise son réseau d’éclairage public

La Ville de Mont-Saint-Hilaire  modernise son réseau d’éclairage public

La Ville de Mont-Saint-Hilaire a entrepris un projet visant la modernisation de 813 luminaires vers la technologie aux diodes électroluminescentes (DEL). La Ville installe actuellement un éclairage de 3000 K, un blanc chaud confortable à l’œil.« La technologie DEL représente une solution respectueuse de l’environnement tout en répondant favorablement aux enjeux de visibilité et de sécurité routière. Elle se démarque grâce à la durée de vie des ampoules de 5 fois supérieure à celle des ampoules originales. La certification "ciel noir" des produits sélectionnés assure une réduction maximale de la lumière émise vers le ciel grâce à son éclairage directionnel, limitant également la lumière intrusive dans les résidences », mentionne M. Yves Corriveau, maire de la Ville de Mont-Saint-Hilaire.Grâce à cette initiative qui s’inscrit dans une démarche de développement durable, la Ville prévoit des économies d’énergie et d’entretien d’environ 48 000 $ par année.Sur le plan environnemental, en plus de protéger le ciel étoilé, la Ville réduira ses émissions de gaz à effet de serre d’environ 15,5 tonnes équivalent de CO2 sur une période de 25 ans, représentant la durée de vie des luminaires.En février 2018, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) a lancé, en partenariat avec Énergère, entreprise de services éconergétiques, un programme offrant aux villes et aux municipalités du Québec un tarif d’achat regroupé pour moderniser les réseaux d’éclairage public. Le site https://lumieresurlequebec.ca permet aux citoyens de consulter l’état d’avancement des projets en cours de manière simultanée et de se renseigner sur les avantages de cette initiative. À propos de la Ville de Mont-Saint-HilaireMont-Saint-Hilaire est une ville de plus de 19 000 citoyens. Ville de nature, d’art et de patrimoine, elle est fière de ses valeurs de développement durable, qu’elle manifeste notamment en protégeant et en préservant ses milieux naturels. Mont-Saint-Hilaire est aussi un lieu incontournable de l’activité artistique et touristique de la Vallée-du-Richelieu et possède un riche patrimoine historique et culturel.

18 novembre 2020

DITES-LUI MERCI ! LA PÉRIODE DE MISE EN CANDIDATURE POUR LE PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC SE POURSUIT !

DITES-LUI MERCI !  LA PÉRIODE DE MISE EN CANDIDATURE POUR  LE PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC SE POURSUIT !

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a lancé le prix Hommage bénévolat-Québec qui sera remis par le gouvernement du Québec afin de reconnaître l’engagement exceptionnel des bénévoles ainsi que des organismes de toutes les régions du Québec. Ce prix vise à récompenser les efforts fournis des citoyen·ne·s dans leur communauté ainsi que les actions menées par les organismes en vue de promouvoir et de favoriser l’engagement bénévole. Une quarantaine de lauréat·e·s seront honoré·e·s au printemps 2021 lors d’une cérémonie que le ministre responsable du Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales remettra les prix. Les candidatures doivent être présentées au plus tard le 5 décembre 2020. Les conditions d’admissibilité : la candidature doit porter sur l’action bénévole d’une seule personne;la personne doit avoir accompli des activités de façon bénévole, c’est-à-dire sans avoir été rémunérée pour celles-ci;la personne doit avoir accompli les activités bénévoles sur une base volontaire et non dans le cadre d’un programme scolaire ou d’un programme de réinsertion sociale;pour la catégorie Jeune bénévole – Prix Claude-Masson : être âgé de 14 à 35 ans le 31 décembre 2020;pour la catégorie Bénévole : être âgé de 36 ans ou plus le 31 décembre 2020;la personne doit résider au Québec.À noter que le dossier de candidature doit être présenté par une personne de plus de 14 ans ou par un organisme. Pour obtenir des renseignements additionnels, communiquez avec le Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales : sacais.supporthbq@mtess.gouv.qc.ca

13 novembre 2020

LA CONSEILLÈRE MUNICIPALE JOSÉE LAFOREST NOMMÉE MAIRESSE SUPPLÉANTE

LA CONSEILLÈRE MUNICIPALE JOSÉE LAFOREST  NOMMÉE MAIRESSE SUPPLÉANTE

Lors de la séance ordinaire du 2 novembre dernier, Mme Josée LaForest, conseillère municipale du district no 1, a été nommée afin d’assumer les fonctions de mairesse suppléante pour la période du 20 novembre 2020 au 19 mars 2021. Il a également été résolu qu’elle soit désignée à titre de deuxième substitut pour siéger au conseil de la Municipalité régionale de comté de La Vallée-du-Richelieu (MRCVR) et ainsi avoir le droit de vote. En vertu de la Loi sur les cités et villes, le conseil municipal est tenu de nommer un maire suppléant ou une mairesse suppléante, pour la période qu’il détermine, afin d’exercer les pouvoirs du maire lorsque ce dernier est absent ou qu'il est empêché de remplir les devoirs de sa charge. Rappelons que Mme LaForest est responsable des dossiers relatifs à la sécurité publique. Elle représente également la Municipalité au sein de divers organismes, dont le Centre de bénévolat, l’Office municipal d’habitation (OMH) ainsi que la Table de concertation des aînés de la Vallée-des-Patriotes. Pour en savoir plus sur les membres du conseil municipal, consultez le villesblg.ca/bottin

12 novembre 2020

LA VILLE DE SAINT-BASILE-LE-GRAND LANCE UN PROJET PILOTE D’ÉCORUES

LA VILLE DE SAINT-BASILE-LE-GRAND LANCE UN PROJET PILOTE D’ÉCORUES

Souhaitant réduire son empreinte écologique, la Ville de Saint-Basile-le-Grand a mis en place, au cours des dernières années, divers programmes visant à protéger l’environnement. Pour la prochaine saison hivernale, elle implantera un projet pilote d’Écorues, c’est-à-dire un quartier où le contrôle de la chaussée glissante se fera en privilégiant l’utilisation d’abrasifs naturels composés de sable et de petites pierres concassées. Seule une quantité minimale de sels de déglaçage sera utilisée. Le quartier visé est composé des rues des Chênes, des Mélèzes, des Peupliers, des Pommiers, des Sorbiers, des Tilleuls et des Trembles et comporte un peu plus de 2 km de chaussée et une dizaine d’intersections. Constitué uniquement de rues locales, il a été ciblé puisqu’il est facile à circonscrire (en périphérie de la zone urbanisée du territoire) et comporte peu d’entrées distinctes. « C’est avec fierté que la Ville met en place son tout premier projet pilote d’Écorues au sein de la Municipalité. Par la mise en place de ce projet, la Municipalité désire concrétiser de nouvelles initiatives favorisant le respect de l’environnement au sein de ses actions déjà en place. En effet, les sels de voirie sont nocifs non seulement pour les écosystèmes, mais également pour les infrastructures. La réduction de son utilisation permettra de protéger notre milieu de vie qui nous est si précieux. » de dire le maire Yves Lessard. Protéger l’environnement et les infrastructures Il faut savoir que les sels de déglaçage ou de voirie, aussi appelés « fondants », sont considérés comme des produits toxiques par la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, car ils ont un impact néfaste important sur plusieurs plans, dont : la dégradation des écosystèmes aquatiques et leur biodiversité;l’altération des propriétés du sol due à un changement de pH;la contamination des nappes d’eau souterraines par les chlorures;le dépérissement des végétaux;la dégradation et le vieillissement prématuré des infrastructures;les dommages au mobilier urbain et aux fondations des bâtiments. « Afin de préserver la qualité des milieux naturels de notre belle municipalité, il est primordial de revoir nos façons de faire en pensant à des initiatives plus vertes et durables. Cela ne fera qu’améliorer la qualité de vie de nos citoyens qui ont choisi de vivre dans un milieu naturel bordé par les montagnes et la rivière Richelieu. » déclare M. Denis Vézina, conseiller du district no 3 et aussi responsable des dossiers de développement durable. En plus des bénéfices environnementaux, cette pratique pourrait permettre à la Ville, à long terme et à plus grande échelle, de réaliser des économies substantielles par la diminution des coûts d’entretien de la chaussée en période hivernale et par une meilleure préservation des infrastructures. En effet, les sels de déglaçage mélangés à l’eau de ruissellement viennent corroder l’acier d’armature se trouvant dans les trottoirs et les bordures, dans les bases de lampadaires et dans le mobilier urbain. Plusieurs municipalités au Québec telles que Beloeil, Brossard, Granby et Saguenay, entre autres, ont implanté cette pratique sur leur territoire (sous d’autres appellations) avec beaucoup de succès. Le ministère des Transports du Québec a lui aussi réalisé son propre projet d’« écoroutes d’hiver » afin de réduire les épandages nocifs sur le réseau routier de la province. En quoi consiste une opération de déglaçage normale et comment sera-t-elle différente dans les Écorues? En temps normal, une opération de déglaçage consiste à épandre un mélange d’abrasif constitué à 40 % de petites pierres concassées et à 60 % de sels de déglaçage durant et après des précipitations de neige, et ce, sur la totalité des surfaces des artères collectrices, mais uniquement aux intersections dans les secteurs composés de rues locales. Ce projet pilote aura donc pour effet de réduire la quantité de fondants utilisée pour le traitement d’une dizaine d’intersections dans le secteur visé. Par ailleurs, il faut noter que les abrasifs commerciaux composés de pierre concassée et de sable contiennent habituellement une faible quantité de sel (environ 5 %), et ce, afin que le produit reste maniable lors de l’entreposage et de l’épandage malgré les températures hivernales. Utilisation de sels de déglaçage en cas de situation exceptionnelle Certaines conditions météorologiques hivernales pourraient rendre l’utilisation de sels de voirie nécessaire afin d’assurer la sécurité des usagers de la route, par exemple à la suite d’un épisode de verglas. D’autres conditions extrêmes causées par des épisodes successifs et rapprochés de gel et de redoux, qui empêcheraient le dégagement rapide de l'ensemble des puisards, pourraient entraîner l’utilisation exceptionnelle de fondants. Il faut savoir cependant qu’afin d'assurer le succès d’une opération de déglaçage, la température doit se maintenir au-dessus de la barre des -10°C. Le Service des travaux publics surveillera tout au long de l’hiver les conditions météorologiques ainsi que l’état de la chaussée dans les Écorues afin d’évaluer la nécessité d’intervenir avec l’épandage de sels de déglaçage. La sécurité : une priorité! La sécurité des piétons et de l’ensemble des usagers de la route est une priorité pour la Municipalité. La décision d’implanter un projet pilote s’est prise à la lumière des expériences vécues ailleurs au Québec qui se sont avérées positives. À cet effet, la collaboration des automobilistes est primordiale. C’est pourquoi la Municipalité a mis en place une campagne de sensibilisation afin de responsabiliser les conducteurs à réduire leur vitesse lorsqu’ils circulent dans une Écorue et à freiner à l'avance sans bloquer les roues, ce qui permet à l'abrasif de rester en place. « Nous sommes sensibles aux inquiétudes de nos citoyens. Nous souhaitons que ce quartier paisible demeure sécuritaire pour les familles s’y étant établies. Soyez attentifs aux conditions de la chaussée et adaptez votre conduite en tout temps durant la période hivernale qui est à nos portes. » a ajouté M. Vézina. La communication au coeur de la réussite du projet Il importe que les citoyens appuient la démarche municipale d’implantation d’Écorues. En plus de la collaboration des automobilistes pour adapter leur conduite en conditions hivernales, la Ville souhaite insuffler aux Grandbasiloises et Grandbasilois un sentiment de fierté de contribuer à réduire l’impact environnemental de l’entretien des routes, et ce, sans compromettre la sécurité des usagers. Outre la page Web dédiée au projet déjà accessible au villesblg.ca/ecorues, des affiches extérieures grand format ont été prévues aux entrées principales de la ville et des panneaux de signalisation seront installés aux intersections de l’avenue des Ormes et des rues des Mélèzes, des Tilleuls, des Pommiers et des Chênes, de même qu’à l’intersection de la montée Robert et de la rue des Trembles. Le projet pilote 2020 ne touche qu’une partie du territoire urbain, mais il permettra à la Ville de recueillir des données de fonctionnement ainsi que les commentaires des citoyens. Par la suite, le conseil municipal pourra prendre une décision éclairée quant à l’élargissement du projet. La Ville invite donc tous les citoyens à partager leurs commentaires ou leurs interrogations à propos du projet pilote d’Écorues en contactant le Service des travaux publics par téléphone au 450 461-8000, poste 8300 ou par courriel à tp@villesblg.ca. En terminant, rappelons qu’il est primordial de toujours adapter sa conduite aux conditions hivernales.

05 novembre 2020

La Ville de Mont-Saint-Hilaire présente sa nouvelle politique de développement durable

La Ville de Mont-Saint-Hilaire présente sa nouvelle politique de développement durable

La Ville de Mont-Saint-Hilaire a adopté sa nouvelle politique de développement durable en septembre 2020. L’objectif principal de cette politique est de concrétiser l’engagement de la Ville au développement durable vers une transition écologique, tout en encadrant ses différentes réalisations et décisions futures. Cette politique et son plan d’action sont le fruit d’une collaboration entre l’administration municipale, le Comité consultatif de l’environnement et du développement durable, des étudiants à la maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke et la population. Les premières actions liées à cette politique se déploieront sur trois ans et serviront de base à l’élaboration d’un second plan d’action pour la période 2023-2025.La Ville de Mont-Saint-Hilaire vise ainsi 2025 pour s’affirmer comme un modèle de municipalité où l’environnement est au cœur de toutes les décisions, avec comme trame de fond le bien-être de la collectivité. Pour y arriver, elle mise sur cinq axes d’intervention : service et administration, qualité et milieu de vie, aménagement durable, mobilité durable et vitalité économique. À l’instar de sa population, la Ville prône des valeurs environnementales; elle s’engage ainsi à se comporter de manière responsable et équitable dans la gestion d’enjeux de développement durable et de transition écologique sur son territoire. Aussitôt concrétisées en actions porteuses, ces valeurs sauront mobiliser les parties prenantes à cette démarche, tout en assurant un développement harmonieux de la ville dans le respect des aspects environnementaux, sociaux, culturels, économiques et de gouvernance. La Ville a déjà amorcé cette démarche en posant des actions concrètes comme la tenue d’une campagne Facebook et d’un concours d’arrachage d’herbe à poux à l’été 2020, l’intégration de végétaux comestibles et de plantes attirant les pollinisateurs et les monarques dans ses aménagements paysagers et le remplacement de véhicules municipaux par des véhicules hybrides ou électriques. Plus récemment, notons le début de la conversion au DEL de l’éclairage de rue sur potence, moins énergivore que le mode traditionnel, qui se poursuivra jusqu’en janvier 2021.Pour arriver à ses fins, la Ville compte aussi sur la mobilisation citoyenne. Cette mobilisation peut prendre plusieurs formes telles que participer à un atelier de consultation sur un enjeu environnemental, siéger au sein d’un comité municipal, respecter les milieux naturels qui nous entourent, se déplacer en transport actif ou collectif ou bien s’informer sur les sujets d’actualité en développement durable par le biais des outils de communication municipaux. Ce ne sont que quelques exemples de gestes qui peuvent contribuer à notre mission commune de forger un avenir meilleur pour l’environnement et pour nous. La Ville poursuivra la publication régulière d’information sur divers enjeux environnementaux via ses outils de communication et alimentera le dialogue avec la population, notamment par le biais du Comité consultatif de l’environnement et du développement durable.Le maire Yves Corriveau souhaite rappeler que la population a contribué au processus d’élaboration de la politique de développement durable : « Lors d’un atelier tenu en novembre 2019, la population a pu consulter le projet de politique et identifier des thèmes à prioriser. La notion de ville écoresponsable dans sa gestion administrative, la nécessité de sensibiliser la population en matière d’enjeux environnementaux et l’optimisation des réseaux de transport actif et collectif en font partie. Merci à toutes les personnes qui ont partagé leurs idées et leur vision du développement durable au cours de cet atelier.» Rappelons que l’élaboration de la politique de développement durable s’inscrit dans une démarche plus vaste. Deux autres politiques sont en cours de rédaction, soit la politique ville nourricière et celle sur la gestion et l’accessibilité des milieux naturels. Pour consulter la politique : villemsh.ca, section Administration, onglet Politiques municipales.

29 octobre 2020

Sessions d’information juridique en droit familial chez Inform’elle

Sessions d’information juridique en droit familial chez Inform’elle

Inform’elle offre une série de sessions d’information juridique en droit de la famille animées par des juristes pour permettre à tous d’en apprendre davantage sur leurs droits et obligations en matière familiale. Durant la pandémie les sessions seront offertes en visioconférence. Les prochaines sessions d’information sont : -Mandat et régimes de protection Mercredi 25 novembre 2020, 13 h 30 à 15 h 30 -Protection des conjoints de fait Jeudi 26 novembre 2020, 19 h à 21 h Pour information : www.informelle.osbl.ca. Inscription obligatoire : 450 443-3442, poste 221.

24 novembre 2020

Organismes et bénévoles recherchés pour remplir des déclarations de revenus

Organismes et bénévoles recherchés pour remplir des déclarations de revenus

Le Service d’aide en impôt – Programme des bénévoles est à la recherche de bénévoles et d’organismes communautaires prêts à offrir gratuitement de l’aide aux citoyens dans le besoin, en vue de la période des impôts.Le Service d’aide en impôt – Programme des bénévoles est administré conjointement par l’Agence du revenu du Canada (ARC) et Revenu Québec depuis 1988. Il s’adresse aux résidents du Québec qui éprouvent de la difficulté à remplir leurs déclarations de revenus, qui ont une situation fiscale simple et qui ne peuvent pas recourir à des services professionnels.Chaque année, des milliers de bénévoles aident les personnes admissibles à obtenir les prestations et les crédits d’impôt auxquels elles ont droit. Leur contribution est particulièrement importante en contexte de pandémie. En effet, la situation causée par la COVID-19 pourrait entraîner une hausse du nombre de citoyens admissibles au programme, ce qui rend l’engagement des bénévoles et des organismes communautaires d’autant plus crucial.Séances virtuellesAfin de continuer à aider les citoyens, tout en respectant les consignes sanitaires, les organismes participants pourront de nouveau organiser des séances virtuelles de préparation des déclarations de revenus. Leurs services pourront être offerts par vidéoconférence ou par téléphone, ou encore au moyen d’un système d’enveloppes adapté aux mesures sanitaires.Les séances virtuelles constituent une option particulièrement intéressante pour les personnes qui, en raison de la pandémie ou d’autres obstacles physiques, n’ont pas accès à des services en personne, à proximité de leur domicile.Subvention et don d’ordinateursLes organismes qui en font la demande peuvent obtenir une subvention de 2 $ pour chaque déclaration de revenus provinciale produite par leurs bénévoles. Ils peuvent aussi recevoir un ordinateur dans le cadre d’un programme de dons. Soulignons qu’une formation en ligne sera offerte à tous les bénévoles. Ils pourront également utilisergratuitement un logiciel de préparation des déclarations de revenus et auront accès à des lignestéléphoniques dédiées afin de rejoindre des agents de l’ARC et de Revenu Québec pour répondre à leursquestions. De plus, des allègements administratifs leur permettront d’aider les citoyens tout en limitant les rencontres en personne.Un succès malgré la pandémieMalgré les perturbations causées par la pandémie, plus 144 000 personnes ont fait appel au Service d’aide en impôt – Programme des bénévoles au cours de la dernière année. Elles ont ainsi pu recevoir les prestations et les crédits auxquels elles avaient droit. Rappelons que plus de 550 organismes et de3 155 bénévoles ont participé au programme l’an dernier. En tout, plus de 300 000 déclarations de revenus ont été remplies et transmises à l’ARC et à Revenu Québec.Pour plus d’information sur le service d’aide en impôt ou pour savoir comment y participer à titre de bénévole ou d’organisme, visitez revenuquebec.ca/benevoles

24 novembre 2020

Consultation publique sur l’avenir du terrain de golf de Beloeil : un plus grand nombre de citoyens en faveur de la modification de zonage

Consultation publique sur l’avenir du terrain de golf de Beloeil : un plus grand nombre de citoyens en faveur de la modification de zonage

Comme il s’y est engagé en janvier dernier, le conseil municipal de la Ville de Beloeil a lancé en septembre dernier une démarche de consultation publique dans le cadre de la demande de modification de zonage attribué au Club de golf Beloeil. La démarche incluait la tenue d’une séance d’information pendant laquelle les citoyens ont pu poser leurs questions, ainsi que la création d’un formulaire permettant à tous d’y déposer leurs avis, commentaires et mémoires. Finalement, afin de s’assurer de l’impartialité des résultats, un sondage téléphonique aléatoire a été demandé à la firme indépendante l’Observateur qui, du 15 au 30 octobre dernier, a joint 1 601 citoyens de Beloeil afin de connaître leur opinion dans ce dossier.Les résultats de ce sondage indiquent que 48 % des citoyens sont favorable à la modification du zonageéquivalent à 5 % du terrain du Club de Golf, alors que 39 % y sont défavorable. Quant à la possibilité d’une expropriation du terrain par la Ville de Beloeil, 38 % des citoyens sont plutôt d’accord avec cette option, alors que 48 % sont plutôt en désaccord. Finalement, si la Ville se portait acquéreur du terrain afin d’y développer un parc municipal, 45 % des citoyens ne voudraient aucune augmentation sur leur compte de taxes, 33 % accepteraient une augmentation annuelle maximale de 100 $, et 3 % iraient jusqu’à 200 $ par année.La Ville de Beloeil avait préalablement permis à ses citoyens de déposer des avis et des commentaires via un formulaire en ligne. Plus de 500 citoyens y ont émis leurs avis, et il se dessinait déjà une tendance dans l’opinion des citoyens, que le sondage professionnel réalisé par l’Observateur auprès de 1601 personnes est venu confirmer.« Bien que l’écart entre les deux positions ne soit pas si marqué, il n’en demeure pas moins qu’une formede majorité s’est dessinée, et le conseil entend suivre l’opinion de ses citoyens, comme il s’y était engagé.Néanmoins, plusieurs importantes étapes de consultation sont à venir au cours des prochaines semaines auprès des personnes habitant le secteur concerné puisque ce sont eux, ultimement, qui auront à se prononcer si oui ou non, ils acceptent un projet de construction résidentielle sur une partie du terrain de golf », indique Diane Lavoie, mairesse de Beloeil.Un moratoire ayant été adopté pour ce projet, les membres du conseil n’ont pas encore pris connaissance des détails de la proposition du Club de golf. Des discussions doivent donc avoir lieu entre les membres du conseil en décembre. Par la suite, des rencontres de consultations débuteront en janvier avec les riverains, qui permettront à la Ville d’évaluer ce qui serait acceptable pour eux comme type de construction.L’objectif étant de trouver un consensus, les membres du conseil seront bien entendu à l’écoute de leursbesoins, et en feront leur priorité.Pour consulter le rapport complet de la firme L’Observateur, visitez beloeil.ca/golf  

19 novembre 2020

L’ART DANS LES PARCS Saint-Basile-le-Grand souligne la Journée internationale des droits de l’enfant Dévoilement de l’exposition de dessins « La vie dans mon quartier »

L’ART DANS LES PARCS  Saint-Basile-le-Grand souligne la Journée internationale des droits de l’enfant Dévoilement de l’exposition de dessins « La vie dans mon quartier »

À l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, la Ville de Saint-Basile-le-Grand est heureuse de dévoiler la nouvelle exposition extérieure « La vie dans mon quartier » présentée jusqu’au mois de juin 2021 aux parcs de Montpellier et de la Seigneurie. Cette exposition 100 % grandbasiloise met en lumière le talent et la perception qu’ont des jeunes de 5 à 12 ans de leur municipalité. Rappelons qu’un concours s’est tenu sur tout le territoire grandbasilois à l’automne dernier et invitait les jeunes à mettre sur papier la vision qu’ils avaient deleur ville. « À titre de Municipalité amie des enfants, Saint-Basile-le-Grand est fière de permettre aux jeunes artistes de s’exprimer par l’art et de leur donner la chance de voir leur œuvre exposée dans l’un de nos lieux d’exposition permanents. La nouvelle exposition est tellement vive et rafraîchissante grâce à leur talent... gageons que cela mettra de la joie lors des promenades des Grandbasiloises et Grandbasilois durant les prochains mois! Mais au-delà de cela, il est fascinant de s’attarder à chaque dessin et d’y déceler ce que l’enfant perçoit de son environnement » s’est exprimé le maire de Saint-Basile-le-Grand, M. Yves Lessard. Ce sont 18 dessins d’enfants qui ont été sélectionnés par les membres du comité de développement culturel de la Ville de Saint-Basile-le-Grand pour constituer l’exposition. La qualité du dessin, le choix du sujet et l’originalité étaient tous des critères qui ont influencé les décisions. Ayant reçu près de 40 dessins, les choix étaient difficiles! Afin de souligner l’excellent travail des participants, le comité a proposé de présenter les dessins non retenus en mosaïques, sur deux panneaux, soit un dans chaque parc. Toutes nos félicitations à tous ces artistes en herbes! Journée internationale des droits de l’enfant • 20 novembre Depuis que la Ville a reçu son accréditation de Municipalité amie des enfants (MAE), elle commémore symboliquement et de façon particulière la signature, par 191 pays, de la Convention internationale des droits de l’enfant. Celle-ci affirme qu’un enfant n’est pas seulement un être fragile qu’il faut protéger, mais également une personne qui a le droit d’être éduquée, soignée et protégée, qui a aussi le droit de s’amuser, d’apprendre et de s’exprimer, et ce, quel que soit l’endroit du monde où elle est née. Par ailleurs, ce projet d’exposition est le parfait maillage entre les orientations de la Politique familiale et de la Politique culturelle de la Municipalité. En effet, la première vise, entre autres, à faire participer des jeunes aux projets municipaux et à créer des conditions propices au développement global de l’enfant. La seconde veut, pour sa part, rendre la culture accessible au plus large public possible en démocratisant la pratique et en soutenant l’émergence de la relève artistique. Cette exposition est donc une réponse positive à plusieurs objectifs ciblés par la Ville et souligne de manière concrète l’importance des enfants comme membres à part entière de la communauté grandbasiloise. La Ville de Saint-Basile-le-Grand est ravie de cette réussite! Soyez nombreux à découvrir les dessins des enfants et voir la vie à travers leurs yeux !C’est un rendez-vous au parc de Montpellier, à l’intersection de la rue de Normandie et de Montpellier, et au parc de la Seigneurie, à l’angle de la montée Robert et du chemin Saint-Louis.

16 novembre 2020

LA VILLE DE SAINT-BASILE-LE-GRAND RECONNAÎT LES NAISSANCES ET LES ADOPTIONS 2019 Hommage particulier afin de souligner l’arrivée d’enfants au sein de familles grandbasiloises

 LA VILLE DE SAINT-BASILE-LE-GRAND  RECONNAÎT LES NAISSANCES ET LES ADOPTIONS 2019  Hommage particulier afin de souligner l’arrivée d’enfants au sein de familles grandbasiloises

Dans le cadre de la Grande Semaine des tout-petits qui se tient cette année du 15 au 21 novembre, le conseil municipal est heureux d’accueillir officiellement, de façon toute spéciale, 18 petites Grandbasiloises et 11 petits Grandbasilois nés en 2019. Ces bébés ont été inscrits par leurs parents à l’activité de reconnaissance des naissances et des adoptions, Arbre de vie. Cette année, en raison de l’évolution de la pandémie de COVID-19, la fête familiale habituellement organisée afin de souligner l’arrivée d’enfants au sein de la communauté grandbasiloise n’a pas eu lieu. Toutefois, il était primordial pour le conseil municipal de trouver une alternative à cet événement marqué par la joie et l’amour. Ainsi, une capsule vidéo, aux couleurs de l’événement, a été réalisée afin d’accueillir comme il se doit ces petits « bouts de chou » au sein de la communauté grandbasiloise. Le message du maire, M. Yves Lessard, peut-être visionné sur la chaîne YouTube de la Municipalité et en visitant le villesblg.ca/arbredevie. Un certificat honorifique ainsi qu’un cadeau souvenir unique et confectionné bénévolement par les membres du Cercle de Fermières ont également été transmis aux familles. D’ailleurs, la Ville de Saint-Basile-le-Grand les remercie chaleureusement pour cette belle contribution. De plus, pour symboliser l’importance des liens familiaux et d’appartenance au milieu, quatre arbres, associés aux saisons, ont été plantés au parc Dufresne, soit un tilleul à petites feuilles représentant le printemps, un bouleau noir pour l’été, un chêne des Marais représentant l’automne et une épinette de Norvège pour l’hiver. Des affiches indiquant le nom des enfants par saison ont été installées près de chacun des arbres. Au fil des années, les enfants prendront racine dans leur communauté, tout comme leur arbre. Le parc Dufresne est situé entre les rues des Prés et Borduas. Naissances et adoptions 2020Les parents sont invités à inscrire leur enfant nouvellement né ou légalement adopté avant le vendredi 28 mai 2021, en utilisant le formulaire en ligne, afin de participer au prochain hommage public en l’honneur de ces petites Grandbasiloises et petits Grandbasilois. Joignez-vous à nous pour souhaiter la plus cordiale bienvenue à ces petits bouts de chou!

13 novembre 2020

Le CISSS de la Montérégie-Est fait l’acquisition du terrain pour la Maison des aînés de Beloeil

Le CISSS de la Montérégie-Est fait l’acquisition du terrain pour la Maison des aînés de Beloeil

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la MontérégieEst annonce avoir finalisé l’acquisition du terrain sur lequel sera construite la Maison des aînés de Beloeil. Les plans et devis doivent maintenant être finalisés avant de procéder à l’appel d’offres de construction au début de l’année prochaine.Faits saillants • Le terrain se trouve à l’angle du boulevard Yvon-L’Heureux et de la rue Saint-Jean-Baptiste.• La Maison des aînés de Beloeil permettra d’accueillir 96 aînés de la région dans huit unités de 12places chacune.• L’inauguration de la Maison des aînés de Beloeil est prévue d’ici fin 2022. Deux autres Maisons des aînés verront le jour sur le territoire du CISSS de la Montérégie-Est, soit à Longueuil et à Saint-Amable. Ces trois nouvelles installations permettront l’ajout de 216 places pour les aînés et de 24 places pour des adultes ayant des besoins spécifiques.

10 novembre 2020

AJOUT DE SERVICES AU BUREAU DE LA SAAQ DE BELOEIL Plusieurs types de transactions seront maintenant offertes chez les mandataires de la SAAQ

AJOUT DE SERVICES AU BUREAU DE LA SAAQ DE BELOEIL Plusieurs types de transactions seront maintenant offertes chez les mandataires de la SAAQ

La Chambre de commerce et d’industrie Vallée-duRichelieu (CCIVR), mandataire pour la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) est heureuse d’informer la population locale de l’ajout de services à Beloeil. Depuis le 2 novembre, les mandataires de la SAAQ, dont le bureau de Beloeil, peuvent offrir les services liés au permis de conduire suivants :• Délivrance d’un permis d’apprenti conducteur pour la classe 5, véhicule depromenade pour les citoyens canadiens sans dossier SAAQ;• Renouvellement d’un permis d’apprenti conducteur;• Remise d’un rapport d’examen médical en vue d’obtenir un permis d’apprenticonducteur de la classe 1, 2 ou 3;• Redélivrance d’un permis de conduire ou d’une classe annulée depuis 3 ans oumoins (à l’exception de la classe cyclomoteur 6D).Veuillez prendre note que bien que les rendez-vous soient fortement encouragés afin demieux vous servir, il est maintenant possible de se présenter directement et d’attendrequ’une place se libère en faisant la file à l’extérieur du bâtiment. Toutes les informationssur la prise de rendez-vous sont disponibles au saaq.gouv.qc.ca/rendez-vous« Nous sommes très heureux de pouvoir offrir de tels services à la population, notammenten ce qui a trait à l’obtention du permis d’apprenti conducteur, qui nous était demandédepuis très longtemps. » souligne madame Julie La Rochelle, directrice générale de laCCIVR.« Toute l’équipe est prête à vous accueillir, toujours avec le même professionnalisme etle même sourire! » mentionne pour sa part madame Danielle Pepin, responsable desopérations du point de service de Beloeil pour la CCIVR.

04 novembre 2020

Programme Hydro-Québec pour la mise en valeur des milieux naturels : Appel à projets

Programme Hydro-Québec pour la mise en valeur des milieux naturels : Appel à projets

En collaboration avec son partenaire financier Hydro-Québec, la Fondation de la faune du Québec lance un second appel à projets dans le cadre du Programme Hydro-Québec pour la mise en valeur des milieux naturels. La date limite pour le dépôt des demandes de financement de projets de ce programme est le 15 février 2021. Le Programme Hydro-Québec pour la mise en valeur des milieux naturels vise à soutenir des initiatives de mise en valeur, d’aménagement et d’implantation d’infrastructures facilitant l’accessibilité publique aux milieux naturels tout en assurant la protection de la biodiversité. Les projets devront viser, pour être admissibles, au moins un des objectifs suivants :Assurer la mise en valeur, l’amélioration, la protection et l’accessibilité des milieux naturels ;Favoriser la connectivité écologique entre différents milieux naturels ;Garantir à long terme la conservation de milieux naturels et le maintien de la biodiversité ;Sensibiliser des publics cibles et former des intervenants clés quant aux attitudes à adopter, aux comportements à modifier et aux moyens à prendre pour conserver ou améliorer les milieux naturels.Pour connaître les projets sélectionnés par ce programme lors du premier appel de projets, consulter le répertoire de projets soutenus sur le site Internet de la Fondation. « Les projets soutenus par ce programme génèrent des gains environnementaux mesurables et des retombées sociales et économiques positives pour les collectivités qui prennent en charge leur milieu de vie en mettant en valeur des milieux naturels d’intérêt régional », rappelle Raphaël Dubé, gestionnaire du programme à la Fondation de la faune du Québec. « Hydro-Québec souhaite, via ce programme d’aide financière, favoriser l’accessibilité publique aux milieux naturels tout en en préservant les fonctions écologiques », mentionne Carlo Gagliardi, directeur général de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement. Rappelons que le Programme Hydro-Québec pour la mise en valeur des milieux naturels est le fruit d’un partenariat entre Hydro-Québec et la Fondation de la faune, lequel s’est concrétisé en juin 2019 et s’échelonnera sur une période de huit ans. Une enveloppe annuelle d’au moins 500 000 $ est mise à la disposition des organismes partenaires pour la réalisation de projets qui répondent aux objectifs du Programme.

27 octobre 2020

NOUVEAUX TOPONYMES Beloeil célèbre son patrimoine en nommant six espaces verts

NOUVEAUX TOPONYMES Beloeil célèbre son patrimoine en nommant six espaces verts

La Ville de Beloeil présente six nouveaux toponymes qui nommeront des espaces verts et des parcs, en plus de commémorer certains personnages historiques importants.« Le conseil municipal tient à garder en vie la mémoire de personnages importants de notre histoire collective. Notre patrimoine est précieux, et nous sommes fiers de le mettre en valeur en nommant des lieux de vie importants pour nos citoyens », explique Diane Lavoie, mairesse de Beloeil.La Place Yolande-Chartrand, située dans le quartier des Bourgs de la Capitale sur la rue du même nom, commémore une bénévole très impliquée pendant 20 ans au sein de la Télévision communautaire de la Vallée-du-Richelieu.La Place Dollard-Saint-Laurent est un espace vert nouvellement nommé situé tout près de l’aréna André-Saint-Laurent. Dollard Saint-Laurent était un joueur de hockey professionnel qui a joué pour les Canadiens de Montréal et les Blackhawks de Chicago. Il a gagné la Coupe Stanley quatre fois avec le CH et une fois avec les Blackhawks. Il est également l’oncle de André Saint-Laurent, joueur de hockey professionnel ayant longtemps habité à Beloeil.La Place Joseph-Pigeon est adjacente à la rue Pigeon. Joseph Pigeon est né à Beloeil en 1860, est décédé à Montréal et inhumé à Beloeil en 1934. Il était un marchand général à Beloeil en 1901. Il a également été conseiller municipal du village de Beloeil en 1908 et maire du village de Beloeil de 1910 à 1911.Le Boisé de la Jemmerais remplace le parc du même nom, adjacent à la rue de Carillon. Le terme « boisé » est mieux adapté à la vocation de l’espace vert, en raison de l’absence de modules de jeux ou sportifs.La Place Henri-Matisse est située aux angles des rues Matisse et Bonair. Elle célèbre le peintre,dessinateur, graveur et sculpteur français décédé le 3 novembre 1954 à Nice.Entre les rues Monseigneur-Bourget, Rodin et Le Corbusier, la Place Auguste-Rodin est un espace vert nommé d’après l’un des plus importants sculpteurs français de la seconde moitié du XIXe siècle. Il est considéré comme un des pères de la sculpture moderne.

24 novembre 2020

16,1 hectares de milieux naturels acquis à des fins de conservation à perpétuité à Mont-Saint-Hilaire

16,1 hectares de milieux naturels acquis à des fins de conservation à perpétuité à Mont-Saint-Hilaire

La Ville de Mont-Saint-Hilaire a complété, avec le soutien du gouvernement du Québec, de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), de Desjardins, du gouvernement du Canada et avec la collaboration du Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire, un projet d’acquisition à des fins de conservation de grande envergure! Entamé en 2019 avec une première phase qui a permis de protéger 10,6 ha de milieux naturels, ce projet s’est conclu en 2020 avec l’acquisition de trois propriétés additionnelles représentant 5,5 ha, pour un total de 16,1 ha de milieux naturels protégés à perpétuité en piémont. Ces nouvelles acquisitions représentent un investissement de 104 040 $, qui s’ajoute au montant de 94 230 $ engagé pour la première phase du projet, financé à parts égales par le gouvernement du Québec, la CMM et la Ville de Mont-Saint-Hilaire dans le cadre du programme de la Trame verte et bleue du Grand Montréal. Ce projet a aussi bénéficié de l’appui financier de Desjardins ainsi que celui d’Environnement et Changement climatique Canada par l’entremise du Programme d’intendance de l’habitat des espèces en péril. Avec la conclusion de ce projet d’acquisition, la Ville de Mont-Saint-Hilaire complète la création d’une ceinture verte de milieux naturels protégés en piémont urbanisé d’une superficie de plus de 65 ha, assurant ainsi la survie d’importants habitats et espèces en péril. Des travaux d’aménagement d’un sentier pédestre sont en cours de réalisation sur ces propriétés afin de prolonger le sentier existant. Dès le printemps 2021, les citoyennes et les citoyens pourront profiter d’un contact privilégié avec la nature du piémont du mont Saint-Hilaire en parcourant un réseau de 4 km de sentiers permettant de relier plusieurs quartiers de la ville.Ces actions s’inscrivent dans une vision plus large appelée Viens faire le tour, dont l’objectif est de faire du piémont du mont Saint-Hilaire un important réseau d’aires protégées diversifié, connecté et accessible. Pour plus d’informations, visitez le centrenature.qc.ca/viens-faire-le-tour/. CITATIONS « Pour la région métropolitaine, sa population et ses visiteurs, le mont Saint-Hilaire est un lieu de grande valeur. C’est à nous, aujourd’hui, de le protéger, afin que les générations à venir puissent également en bénéficier. Le gouvernement du Québec est très fier d’avoir contribué à l’acquisition de ces milieux naturels et à en assurer la pérennité. C’est un geste concret que nous posons pour veiller à la protection des habitats et des espèces qui caractérisent le mont », a fait savoir la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau. « Ce projet d’acquisition constitue une excellente nouvelle pour le Grand Montréal et ses citoyens actuels et futurs, de même que ses visiteurs. Il nous permet non seulement d’avancer vers notre objectif commun, soit de protéger 17 % du territoire métropolitain, mais aussi de préserver ce joyau qu’est le piémont du mont Saint-Hilaire afin que nous puissions continuer à bénéficier de ses magnifiques espaces naturels et de leurs services écologiques », a déclaré la mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal, Valérie Plante. « Depuis 20 ans, la Ville de Mont-Saint-Hilaire et le Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire posent ensemble des actions concrètes qui font une différence dans la protection des milieux naturels locaux. En cette deuxième phase du projet, les terrains acquis à des fins de conservation à perpétuité nous permettent de boucler la boucle de la ceinture verte qui est maintenant complétée avec une superficie de 65 ha de milieux protégés et accessibles en piémont urbanisé, offrant ainsi aux citoyennes et aux citoyens de Mont-Saint-Hilaire un cadre de vie exceptionnel en pleine nature. Nous sommes fiers d’avoir concrétisé ce projet au bénéfice des générations d’aujourd’hui et de demain. Au fil de notre démarche, nous avons pu compter sur le soutien financier de partenaires gouvernementaux et régionaux qui ont à cœur le développement durable et la conservation des joyaux naturels qui nous entourent », a tenu à souligner Yves Corriveau, maire de Mont-Saint-Hilaire. À propos de la Ville de Mont-Saint-HilaireMont-Saint-Hilaire est une ville de près de 19 000 citoyens. Ville de nature, d’art et de patrimoine, elle est fière de ses valeurs de développement durable, qu’elle manifeste notamment en protégeant et en préservant ses milieux naturels. Mont-Saint-Hilaire est aussi un lieu incontournable de l’activité artistique et touristique de la Vallée-du-Richelieu et possède un riche patrimoine historique et culturel. À propos du Centre de la NatureLe Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire est un organisme de bienfaisance à vocation de conservation créé en 1972 et représentant désigné (UNESCO) pour le territoire de la Réserve de Biosphère. Il a pour mission de protéger, restaurer et encourager la découverte des milieux naturels de la Réserve de biosphère du mont Saint-Hilaire et d’œuvrer à créer des collectivités dynamiques, viables et plus naturelles. Nous aspirons à ce que la Réserve de biosphère du mont Saint-Hilaire soit un territoire constitué d’un important réseau d’aires protégées diversifié, connecté et accessible où les collectivités s’investissent pour créer un milieu de vie inspirant, viable et riche de nature. Pour en savoir plus, visitez le www.centrenature.qc.ca. À propos de la Trame verte et bleue du Grand MontréalLa Trame verte et bleue est un réseau récréotouristique qui protège et met en valeur les milieux naturels, les paysages et le patrimoine bâti du Grand Montréal, au bénéfice des citoyens. Financés par la Communauté métropolitaine de Montréal, le gouvernement du Québec et les municipalités, les multiples projets de la Trame favorisent le transport actif et collectif, et contribuent notamment à maintenir la biodiversité, à atténuer les impacts des changements climatiques, à améliorer la qualité de vie des citoyens et à renforcer l’attractivité de la région métropolitaine. Pour en savoir plus, visitez le www.cmm.qc.ca. À propos du Fonds du Grand MouvementDepuis 2016, Desjardins s'est doté d'un Fonds de 250 millions de dollars afin d'investir dans les communautés pour appuyer des projets qui ont le potentiel de transformer notre société d’ici 2024. Le Fonds soutient des projets qui rejoignent les priorités des milieux, telles que l'emploi, la vitalité économique, l'éducation et l'environnement. À ce jour, plus de 400 projets ont déjà été soutenus grâce à ce Fonds. À propos du Mouvement DesjardinsLe Mouvement Desjardins est le premier groupe financier coopératif au Canada et le sixième au monde, avec un actif de 326,9 milliards de dollars. Il figure parmi les 100 meilleurs employeurs au Canada selon le palmarès établi par Mediacorp. Pour répondre aux besoins diversifiés de ses membres et de ses clients, particuliers comme entreprises, sa gamme complète de produits et de services est offerte par son vaste réseau de points de service, ses plateformes virtuelles et ses filiales présentes à l’échelle canadienne. Figurant parmi les institutions bancaires les plus solides au monde selon le magazine The Banker, Desjardins affiche des ratios de capital et des cotes de crédit parmi les meilleurs de l’industrie.

23 novembre 2020

La Vie Après le Oui présente son tout premier Salon virtuel de conférences sur le mariage Samedi 16 et dimanche 17 janvier 2021

La Vie Après le Oui présente son tout premier Salon virtuel de conférences sur le mariage Samedi 16 et dimanche 17 janvier 2021

C'est avec beaucoup de fierté que La Vie Après le Oui présente son tout premier salon virtuel de conférences sur le mariage qui aura lieu les 16 et 17 janvier 2021. Dans le confort de leur maison,les participants auront accès à l'expertise des meilleurs fournisseurs de l'industrie du mariage et y découvriront les nouvelles tendances. Les divers sujets explorés seront animés par Valérie Bigras, organisatrice de mariages qui cumule plus de 10 années d'expérience dans le domaine.Enfin une bonne nouvelle pour plusieurs futurs mariés qui ont vu leur projet de mariage reporté en raison de la pandémie. L’animatrice guidera les participants à travers 16 heures de conférences informatives et interactives en proposant des moments pour apprendre, rire, offrir du réconfort, festoyer, mais surtout pour leur donner le goût de poursuivre l'aventure." Mon plus grand souhait est de redonner espoir aux futurs mariés pour qu'ils retrouvent l'excitation et lafrénésie d’organiser un mariage, même en ces temps de pandémie."Valérie Bigras, productrice de l'événementLa Vie Après le Oui invite les participants à rencontrer une équipe de plus de 25 fournisseurs -conférenciers afin de les informer sur tous les détails pour organiser un mariage de rêve qui sort de l'ordinaire (styliste pour préparer sa valise de lune de miel, caricaturiste pour un cocktail tout en dérision, réinventer le "fameux" livre de signatures, artificiers, défilé de mode en direct, mixologue, tendances déco, photographes, etc.). Tout le monde trouvera de l'inspiration et des réponses à ses questions en échangeant en simultané dans l’espace « chat ».Les billets sont disponibles dès maintenant au coût de 50$ pour les deux journées ou 30$ pour une journée sur le site de l'événement et donnent accès à toutes les conférences. De nombreux prix de présence à gagner dans le but de faire plaisir et gâter les futurs mariés.https://conferencesvirtuellesmariage.com/Merci aux conférenciers qui seront présents lors de cette première édition: Manzotti par Toxedo Express,Manoir Rouville-Campbell, Groupe ABP, DeBelle Photography, Auberge Stanstead, Hitme production, Artificiers Hands Fireworks, Espace Voyages, Salon les Muses Maître Coiffeurs, Martine Turcotte Styliste, Fleurs du Marché, Chocolaterie Heyez, Boutique MariClod, La Station Studio Danse, Bijouterie Almanzor, Auberge Saint-Antoine, Tenue de Soirée, Célébration Prestige, Société Traiteur, Accessoires Rose Blanche Inc., Mariage Prest

19 novembre 2020

Les batteries d’autos ont la vie dure en 2020… et la vôtre?

 Les batteries d’autos ont la vie dure en 2020… et la vôtre?

La chaleur et les changements dans les habitudes de mobilité font de 2020 une année très difficile pour les batteries d’auto. La preuve: la demande pour le service Assistance batterie de CAA-Québec a plus que doublé ce printemps… Ce sera donc particulièrement important de tester sa batterie avant l’hiver. La batterie d’une auto est une petite bête sournoise: elle se dégrade l’été pendant qu’il fait chaud, mais ne montre aucun signe de faiblesse tant que sa puissance n’est pas trop sollicitée. Jusqu’au premier matin froid… où elle refuse soudainement de collaborer. Qu’est-ce qu’on fait? On appelle CAA-Québec pour un remorquage, un survoltage ou encore le service Assistance batterie(1), qui est inclus dans l’adhésion. Un patrouilleur se déplace au travail ou au domicile du membre, procède au diagnostic de la batterie et remplace celle-ci au besoin. En quelques minutes, le membre se retrouve donc avec une batterie flambant neuve, installée par un pro, sans que le véhicule ait quitté le stationnement. Rouler peu dégrade les batteries d’autoLe confinement, le télétravail et les changements dans les habitudes de mobilité, depuis le début de la pandémie, ont fragilisé les batteries. Pourquoi? Une batterie d’auto se recharge en roulant. Lorsqu’on ne roule pas, ou très peu, la batterie se dégrade lentement et n’a pas le temps de récupérer. La demande pour le service Assistance batterie de CAA-Québec en forte hausseC’est ce qui est arrivé à de nombreux véhicules pendant le confinement en 2020. La demande pour le service Assistance batterie a plus que doublé en mai 2020 (+137,7%) par rapport au même mois l’an dernier. L’augmentation est de 95% en avril et de 30% sur un an, fin septembre. Faire tester sa batterie avant l’hiver pour éviter les mauvaises surprisesEn plus du confinement, l’été très chaud que le Québec a connu a aussi été dur pour les batteries. Voilà deux bonnes raisons pour redoubler de prudence cet automne en faisant tester sa batterie dans un garage de confiance, dans un garage recommandé CAA-Québec ou par un patrouilleur Assistance batterie. Un diagnostic de batterie ne prend que quelques minutes et, dans un atelier, il peut facilement se combiner à un entretien de routine. C’est aussi le moment de poser ses pneus d’hiver et d’inclure dans la voiture les articles essentiels pour rouler l’hiver. Quelques trucs de CAA-Québec pour ménager sa batterie d’auto• Ne pas dépasser 10 secondes par tentative de démarrage et attendre 30 secondes entre chaque tentative• Éviter les courts trajets et rassembler ses courses en une seule sortie• Utiliser un chauffe-moteur• Privilégier l’huile synthétique (si autorisée par le constructeur)• D’autres trucs pour démarrer par temps froid. ________________(1) Le service Assistance batterie est disponible le jour à Gatineau, Laval, Lévis, Montréal (Rive-Nord et Rive-Sud), Québec, Saguenay, Saint-Jean-sur-Richelieu, Saint-Jérôme, Sherbrooke et Trois-Rivières. Pour des raisons de santé et de sécurité au travail, le service n’est pas offert lors des grands froids.

16 novembre 2020

Des conseils juridiques gratuits juste avant le temps des fêtes! Le JBM renouvelle sa Clinique juridique téléphonique à travers le Québec

Des conseils juridiques gratuits juste avant le temps des fêtes!  Le JBM renouvelle sa Clinique juridique téléphonique à travers le Québec

La 35e édition de la Clinique juridique téléphonique du Jeune Barreau de Montréal (JBM) se tiendra les 28 et 29 novembre prochains! Lors de cette fin de semaine, entre 9 h et 16 h, des avocat.e.s bénévoles seront au bout de la ligne pour dispenser des conseils juridiques gratuits par téléphone ainsi que de l'information sur les divers modes de prévention et de règlement des différends. Redonner à la communauté québécoise en cette fin d'année 2020, particulièrement éprouvante pour tout le monde, c'est ce qui motive le retour de cette initiative tout juste avant le temps de fêtes. Des conseils juridiques gratuits, c'est le cadeau que le JBM offre à la population québécoise! Les jeunes avocat.e.s redonneront et épauleront à nouveau les citoyens.nes qui en ont besoin. « Nous tenons cette 35e édition à la fin novembre afin de rester actifs pour soutenir la population québécoise. En cette période d'incertitude imposée par la pandémie mondiale, nous offrirons des conseils juridiques gratuits afin d'aider et d'informer les citoyens sur leurs droits et obligations en plus de leur proposer des solutions créatives et participatives à leurs questionnements juridiques », déclare Me Mylène Lemieux, présidente du JBM. Appelez-nous pour vous informer sur vos droits, vos obligations & les solutions qui s'offrent à vous pour prévenir ou régler vos différends. C'est gratuit et ça s'adresse à vous! QUOI : Clinique juridique téléphoniqueQUI : Jeune Barreau de Montréal (JBM) QUAND : 28 et 29 novembre 2020, de 9 h à 16 h OÙ : 1 844 779-6232 Un service juridique gratuit pour la population Instigateur du projet, le JBM, en partenariat le Barreau du Québec et le CAIJ, offre ce service sans frais deux fins de semaine par année. Ce service est également possible grâce au soutien de plus d'une centaine d'avocat.e.s bénévoles de toutes les régions du Québec. Dans les quatre dernières années, cette initiative a permis de répondre à près de 2 500 appels de citoyens en moyenne par édition. Les questions les plus fréquemment posées regroupent les préoccupations reliées aux contrats, à la famille, au bon voisinage, à la consommation de biens et à la gestion des successions. « L'accès à la justice est une priorité pour le Barreau du Québec. Nous sommes heureux de soutenir une activité qui aide à répondre aux besoins des gens en matière de justice », déclare le bâtonnier du Québec, Me Paul-Matthieu Grondin. « Je suis fier de ce partenariat avec la Clinique juridique téléphonique du JBM et remercie les jeunes membres de la profession qui contribuent à son succès par leur participation bénévole. » « Pour une troisième année consécutive, le CAIJ est fier d'agir à titre de partenaire de la Clinique juridique téléphonique du JBM! Cette collaboration s'inscrit parfaitement dans notre mission, soit de favoriser l'accessibilité de l'information juridique, peu importe l'emplacement géographique et le type de pratique de nos membres. Nous répondons donc présents pour cette nouvelle édition et mettons à disposition nos infrastructures et ressources informationnelles afin d'appuyer les avocats bénévoles, qui, eux-mêmes, soutiennent la population » annonce Me Nancy J. Trudel, directrice générale du CAIJ. L'accessibilité à la justiceFondé en 1898, le JBM regroupe les avocat.e.s de dix ans et moins de pratique à Montréal, soit plus de 5 000 membres. Il est de ce fait une des plus grandes associations de jeunes avocats au monde, en termes de nombre pour une seule ville. Sa mission est double. D'une part, il veille à défendre et à promouvoir les intérêts de ses membres. D'autre part, il fournit de façon bénévole des services de consultation et d'information juridique auprès de différents segments de la population et organise des activités de bienfaisance. Dans l'ensemble, il vise à améliorer l'accessibilité à la justice et à contribuer au bien-être collectif. Le JBM propose plusieurs services favorisant l'accessibilité à la justice à la population québécoise. Pour en prendre connaissance http://ajbm.qc.ca/

12 novembre 2020

RENFORCEMENT DE L’ACCOMPAGNEMENT La MRCVR sera la porte d’entrée du réseau Accès entreprise Québec pour les entrepreneur(e)s du territoire

RENFORCEMENT DE L’ACCOMPAGNEMENT La MRCVR sera la porte d’entrée du réseau Accès entreprise Québec pour les entrepreneur(e)s du territoire

Les membres du Conseil de la MRC de La Vallée-duRichelieu (MRCVR) saluent l’annonce du gouvernement du Québec relative à la création d’Accès entreprise Québec qui vise à renforcer les services d'accompagnement et d'investissement offerts aux entrepreneur(e)s et aux entreprises etainsi accélérer le développement économique régional. Par la mise en place du réseau Accès entreprise Québec, la MRCVR recevra, du ministère de l'Économie et de l'Innovation, une somme de 900 000 $ sur cinq ans, pour l’ajout de ressources afin de bonifier et de renforcer l'accompagnement et l’appui aux différents besoins des entrepreneur(e)s.« Cette annonce tombe à point! La MRC de La Vallée-du-Richelieu et notre personnel en soutien du service aux entreprises reçoivent de l’oxygène avec cette aide financière. Nous nous engageons afin de tout mettre en œuvre pour poursuivre notre collaboration étroite et adaptée aux entreprises de notre territoire. Le succès de cette approche est la consolidation de nos services, ce que ces nouvelles sommes nous permettront de faire », a tenu à souligner la mairesse de la Ville de Beloeil et préfète de la MRCVR, madame Diane Lavoie.Les impacts de la pandémie de la COVID-19 sont majeurs pour les entreprises du territoire et les besoins de celles-ci sont nombreux et diversifiés. Un grand nombre d’entreprises ont un urgent besoin de soutien pour se redéfinir et s’adapter à la nouvelle réalité. Ce renforcement de l’accompagnement et la possibilité de développer de nouveaux services confirment que la MRCVR est la première porte où cogner pour les entrepreneur(e)s. La MRCVR s’implique activement avec la Table de développement économique de la Vallée-du-Richelieu, travaillant déjà en étroite collaboration avec les partenaires du développement économique du territoire, dont le Député de Borduas, monsieur Simon Jolin-Barrette. Depuis le début de la pandémie, la MRCVR intervient avec agilité dans son rôle d’accompagnement supralocal. Depuis mars 2020, plus de 500 demandes de soutien ont été traitées et l’équipe duservice aux entreprises accompagne à l’heure actuelle près de 300 entrepreneur(e)s. ACCÈS ENTREPRISE QUÉBECLes MRC du Québec sont les portes d’entrée des entreprises pour avoir accès à des services d’accompagnement, de capital de croissance et d’investissement de haute qualité comparables d’une région à l’autre et respectueux des spécificités régionales. De plus, l’objectif est d’augmenter le nombre d’entreprises qui réussissent et de faire valoir le rôle de chaque MRC selon une approche complémentaire d’accompagnement et de financement des entreprises avec Investissement Québec. Le gouvernement du Québec compte également adapter les Fonds locaux d'investissement (FLI) aux nouvelles réalités auxquelles les entrepreneur(e)s et les entreprises sont confrontés et continuer de collaborer avec les MRC afin de compléter le réseau des Fonds locaux de solidarité (FLS), le Fonds Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD) et les autres sources de financement régionales. SERVICE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DE LA MRCVRL’essor économique de la MRCVR passe par des projets de création, de consolidation et d’expansion d’entreprises privées et d’économie sociale. La mission du Service de développement économique de la MRCVR est d’accompagner les entrepreneur(e)s dans la propulsion et le rayonnement de leur entreprise dans une perspective de développement durable. Nous offrons un service-conseil aux entrepreneur(e)s de la MRCVR qui ont besoin d’accompagnement et de conseils éclairés pour développer leur entreprise. Plan d’affaires, démarrage, gestion des liquidités, financement, vente, rachat d’entreprises, notre équipe polyvalente répond aux besoins des entrepreneur(e)s du territoire.

09 novembre 2020

STATIONNEMENT DE NUIT EN PÉRIODE HIVERNALE Stationnement permis lorsqu’aucune opération de déneigement n’est prévue ainsi que certaines nuits du temps des fêtes

STATIONNEMENT DE NUIT EN PÉRIODE HIVERNALE  Stationnement permis lorsqu’aucune opération de déneigement n’est prévue  ainsi que certaines nuits du temps des fêtes

Pour une deuxième année, du 1er décembre au 31 mars, les résidants de Saint-Basile-le-Grand pourront stationner leur véhicule sur la voie publique pendant la nuit lorsqu’aucune opération de déneigement n’est prévue. À titre de nouveauté pour la saison 2020-2021, le conseil municipal a adopté une modification au règlement afin de permettre également le stationnement dans les nuits du 24 au 25 et du 25 au 26 décembre, de même que dans les nuits du 31 décembre au 1er janvier et du 1er au 2 janvier. Rappelons que la réglementation interdit, sauf pour les situations mentionnées précédemment, le stationnement sur rue entre 2 h et 7 h du 1er décembre au 31 mars chaque année. Pour s’informer • Info-déneigement Il est de la responsabilité des citoyens de vérifier si le stationnement est permis ou non en utilisant les différents outils de communication mis à leur disposition. L’information est mise à jour quotidiennement par la Municipalité, à compter de 17 h. Le citoyen peut donc facilement s’informer en utilisant l’une des trois voies de communication suivantes : · en s’abonnant aux avis « Stationnement de nuit en période hivernale » de la plateforme bciti de la Ville de Saint-Basile-le-Grand (les abonnés peuvent recevoir leurs avis par courriel, par texto ou par notification, selon leurs préférences); · en visitant le villesblg.ca/deneigement; · en composant le 450 461-8000, option 8. Plateforme bciti Pour s’inscrire, il suffit de se rendre sur la plateforme Web au saint-basile-le-grand.b-citi.com ou de télécharger l’application mobile (disponible gratuitement sur iOS et Android) à partir d’un appareil électronique, puis cliquer sur « Créer un compte ». Les utilisateurs peuvent ensuite choisir leurs options de notification dans la section « Avis » en cochant la catégorie « Stationnement de nuit en période hivernale ». Il est important de valider ses coordonnées afin de pouvoir activer l’envoi de notifications. En quoi consiste une opération de déneigement? Selon les conditions de la chaussée ou de la météo, la Municipalité peut procéder à l’enlèvement ou au déplacement de la neige, ainsi qu’au déglaçage et à l’épandage d’abrasifs ou de fondants. Ces opérations peuvent avoir lieu même par beau temps. Lors d’une opération de déneigement, l’interdiction de stationner prévue à la réglementation s’applique. Au besoin, il est possible d’utiliser l’un des stationnements publics du territoire. La liste des emplacements est détaillée à la carte interactive du site Web, accessible depuis la page d’accueil. Infractions Stationner son véhicule sur le chemin public lors des périodes interdites est passible d’une amende de 50 $ à laquelle des frais de cour ainsi que des frais de remorquage sont ajoutés. Remorquage d’un véhicule Les agents de sécurité mandatés par la Ville ainsi que les policiers ont le pouvoir de donner des constats d’infraction et de procéder au remorquage de tout véhicule nuisant aux opérations de déneigement, et ce, aux frais du propriétaire. Les véhicules seront remorqués dans l’un des deux stationnements publics désignés, d’où ils pourront être récupérés en tout temps. · Remorquages effectués au NORD de la route 116Parc des Trinitaires (face à l’école de la Mosaïque) · Remorquages effectués au SUD de la route 116Aréna Jean-Rougeau (près du terrain de baseball) Exceptions Il est à noter que les levées d’interdiction ne s’appliquent pas aux endroits où il y a de l’affichage permanent interdisant le stationnement ou de la signalisation temporaire annonçant la tenue d’une opération de déneigement ponctuelle, comme lors du soufflement de la neige. Sur les rues Roland-Chagnon et Daragon (du côté sud, entre l’îlot de virage et l’intersection de la montée Robert), le stationnement est autorisé en tout temps, comme indiqué à la signalisation sur place. Les citoyens souhaitant stationner leur véhicule aux endroits désignés dans ces rues n’ont donc pas à vérifier si une levée d’interdiction est en cours.

29 octobre 2020

DE NOUVELLES OBLIGATIONS À PARTIR DU 1ER JANVIER POUR CONTRER LE TRAVAIL CLANDESTINDANS L’ENTRETIEN DES ÉDIFICES PUBLICS

DE NOUVELLES OBLIGATIONS À PARTIR DU 1ER JANVIER POUR CONTRER LE TRAVAIL CLANDESTINDANS L’ENTRETIEN DES ÉDIFICES PUBLICS

À compter du 1er janvier 2021, les entreprises et les sous-contractants qui font des affaires dans le secteur de l’entretien d’édifices publics auront de nouvelles obligations à respecter. Ces mesures visent à contrer le travail clandestin, la multiplication de compagnies fictives et la fausse facturation dans cette industrie.Les entreprises d’entretien qui recourent à des sous-contractants devront obtenir de ces derniers uneattestation de Revenu Québec valide qui indique qu’ils respectent leurs obligations fiscales. Cetteobligation s’appliquera à toute entreprise titulaire d’un certificat d’inscription au fichier de la TVQ.Ces exigences concernent les travaux d’entretien visés par les décrets sur le personnel d’entretiend’édifices publics au Québec. Ceux-ci couvrent entre autres les établissements de santé, les garderies etles écoles, les hôtels et les restaurants ainsi que les immeubles de bureaux.Environ 14 000 entreprises seront touchées par ces nouvelles exigences.Les entreprises d’entretien devront obtenir une copie de l’attestation de tout sous-contractant avec lequel elles ont un contrat à durée indéterminée, ou encore un ou des contrats à durée déterminée qui totalisent 10 000 $ ou plus dans une année. Elles devront aussi s’assurer que l’attestation est valide et en vérifier l’authenticité. De plus, elles devront par la suite déclarer le total des montants facturés par chaque souscontractant. Si un contrat est en cours le 1er janvier 2021, elles devront s’assurer que l’attestation est valide et en vérifier l’authenticité au plus tard à cette date.Les sous-contractants auront l’obligation de détenir une attestation valide de Revenu Québec. Il leur serapossible de la renouveler automatiquement, à condition qu’ils respectent toujours leurs obligations fiscales. De plus, ils devront en remettre une copie valide à l’entreprise d’entretien avec laquelle ils ont conclu un contrat. Si un contrat est en cours le 1er janvier 2021, ils devront obtenir une attestation et lui en remettre une copie au plus tard à cette date.L’ensemble de ces obligations devront être respectées tout au long de la période des travaux d’entretienprévue au contrat entre les entreprises d’entretien et leurs sous-contractants.Prenez de l’avance!Bien que ces nouvelles obligations n’entrent en vigueur que le 1er janvier 2021, les entreprises concernées par ce changement ont tout avantage à prendre de l’avance. Elles peuvent obtenir leur attestation sur le site de Revenu Québec dès aujourd’hui si elles remplissent les conditions de délivrance. Les entreprises d’entretien qui voudront vérifier l’authenticité des attestations de leurs sous-contractants pourront le faire à compter du 7 décembre 2020.Afin de respecter ces nouvelles exigences, les entreprises visées pourront utiliser des services en lignerapides et simples grâce à Mon dossier pour les entreprises.Pour plus d’information, visitez la page Attestation de Revenu Québec.JUSTE. POUR TOUS.Revenu Québec a pour mission de s’assurer que chacun paie sa juste part du financement des servicespublics. Son objectif est de maintenir l’équité fiscale dans l’intérêt de tous.

22 octobre 2020

COLLECTES DES MATIÈRES RÉSIDUELLES Annonce des mesures d’amélioration des impacts environnementaux

COLLECTES DES MATIÈRES RÉSIDUELLES Annonce des mesures d’amélioration des impacts environnementaux

Lors de la tenue d’une conférence de presse virtuelle, le jeudi 22 octobre dernier, les membres du Conseil de la MRC de La Vallée-du-Richelieu (MRCVR) ont annoncé des mesures d’amélioration des impacts environnementaux des collectes. Positionnant la MRVCR à l’avant-garde en matière d’environnement, trois mesures concrètes seront en vigueur à compter du 1er janvier 2021. La collecte des ordures deviendra mécanisée et, par conséquent, le bac roulant sera obligatoire et un seul bac sera autorisé par unité d’occupation. La fréquence de la collecte des ordures sera modifiée. Les ordures seront donc collectées, à partir du 1er janvier 2021, aux trois semaines. Les encombrants, jusqu’à maintenant ramassés à toutes les collectes des ordures, seront collectés séparément, une fois par mois et sur réservation. Ces mesures répondent notamment aux cibles gouvernementales du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, aux recommandations de Recyc-Québec, au Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles de la Communauté métropolitaine de Montréal et au Plan stratégique de la MRCVR.« Nous sommes bien conscients que ces nouvelles mesures demandent une adaptation pour les citoyennes et citoyens. Nous sommes confiants que rapidement ces changements collectifs porteront leurs fruits. L’arrivée du bac brun en est un bon exemple. Il y a pratiquement trois ans, nous avons introduit, dans nos quotidiens, un nouveau geste, soit celui de trier nos matières organiques. Depuis le 1er janvier 2018, avec la collecte des matières organiques, nous avons détourné pas moins de 17 130 tonnes de l’enfouissement. Ensemble, nous pouvons faire une différence! », a tenu à préciser la mairesse de la Ville de Beloeil et préfète de la MRCVR, madame Diane Lavoie.IMPACTS ENVIRONNEMENTAUXForce est de constater qu’annuellement ces changements auront des impacts environnementaux considérables. À titre illustratif, les plus récents calculs indiquent qu’annuellement, près de 2 000 tonnes de matières seront détournées de l’enfouissement, ce qui est l’équivalent du poids de 63 baleines à bosse. Cette réduction de l’enfouissement impliquera une réduction d’environ 2 500 tonnes de gaz à effet de serre, représentant 520 voitures de moins sur nos routes. Finalement, le changement de la fréquence des collectes des ordures aura comme impact une diminution de la circulation des camions de collecte, correspondant à 14 000 km de moins sur nos routes, ou de façon symbolique, l’aller-retour entre le territoire de la MRC de La Vallée-du-Richelieu et l’Alaska.PRÉCISIONS AU SUJET DE CES CHANGEMENTSLes citoyen(-ne)s sont invités à visitez le www.mrcvr.ca/collectes-2021 où l’ensemble des renseignements relatifs à ces changements sont précisés et expliqués, notamment au niveau des composantes des bacs roulants autorisés, de la procédure de réservation de la collecte des encombrants et de la possibilité pour les grands ménages d’utiliser un deuxième bac roulant. Il est également possible de communiquer avec le service Infocollectes, par téléphone au 450 464-4636 (INFO) ou sans frais au 1 844 722-4636 (INFO). Il est important de noter que ces annonces s’adressent aux résidant(e)s des 11 municipalités dont la MRCVR a compétence au niveau de la collecte des matières organiques, des matières recyclables et des matières résiduelles (ordures), soit : Beloeil, Carignan, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Marc-sur-Richelieu et SaintMathieu-de-Beloeil.

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx