Politiques

29 mai 2020

STÉPHANE BERGERON ANNONCE LA RÉOUVERTURE PHYSIQUE DU BUREAU DE CIRCONSCRIPTION

STÉPHANE BERGERON ANNONCE LA RÉOUVERTURE PHYSIQUE DU BUREAU DE CIRCONSCRIPTION

On se souviendra que les règles édictées par la santé publique avaient forcé la fermeture physique du bureau du député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, ce qui n’a pas empêché les membres deson équipe et lui-même d’être à pied-d’œuvre 7 jours sur 7, pendant toute la durée de la crise, afin de répondre aux questions et de venir en aide aux citoyennes et citoyens touchés par les effets de cette pandémie. Cela dit, avec le déconfinement progressif dans la grande région métropolitaine, M. Bergeron a annoncé la réouverture physique du bureau de circonscription à compter de ce 1er juin.«Bien qu’on recommande toujours aux gens, lorsque possible, de communiquer avec le bureau de circonscription par téléphone, au 450 922-BLOC (2562), ou par courriel, à Stephane.Bergeron@parl.gc.ca, il sera désormais possible, pour les citoyennes et les citoyens, de s’y présenter en personne. Mais alors que nous commençons à peine à nous sortir la tête de l’eau, par rapport à la pandémie de coronavirus, dont on craint une deuxième vague, certaines précautions devront être prises pour assurer tant la protection des membres du personnel que celle des visiteuses et visiteurs», explique le député de Montarville.«Il sera notamment nécessaire de se désinfecter les mains et de porter un masque avant d’entrer dans le bureau. Une fois à l’intérieur, il faudra respecter les règles de distanciation sociale et demeurer à distance du plexiglas derrière lequel se trouvera la personne à la réception. Il est toujours préférable de prendre préalablement rendez-vous avant de se présenter au bureau de circonscription. Toutes ces mesures ont pour objectif de contribuer à éviter ou limiter une recrudescence de la maladie», précise encore Stéphane Bergeron.Rappelons que le bureau de circonscription de Montarville est désormais situé au 1990 rueLéonard-de-Vinci, bureau 201, à Sainte-Julie.

27 mai 2020

«L’ARGENT DES PROGRAMMES DE SOUTIEN DOIT REVENIR À CELLES ET CEUX QUI EN ONT VRAIMENT BESOIN, PAS AUX MILLIONNAIRES DE LA POLITIQUE!»

«L’ARGENT DES PROGRAMMES DE SOUTIEN DOIT REVENIR À CELLES ET CEUX  QUI EN ONT VRAIMENT BESOIN, PAS AUX MILLIONNAIRES DE LA POLITIQUE!»

En cette pandémie de COVID19, alors que les PME, les organismes, les étudiantes et étudiants, les aînées et aînés crient «à l’aide», voilà que le parti libéral du Canada (PLC) et le parti conservateur du Canada (PCC), qui engrangent des millions en prévision de la prochaine élection, demandent à se prévaloir de la Subvention salariale d'urgence du Canada (SSUC), qui avait été conçue pour éviter des mises à pied de personnel et des faillites d’entreprises. Le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, à l’instar de ses collègues du Bloc Québécois, dénonce vivement cette attitude de profiteurs quelque peu hypocrite, selon lui, alors que les conservateurs ont mis un terme au financement public des partis politiques fédéraux et que les libéraux, manquant une nouvelle fois à leur parole, ont refusé de le réinstituer. «Or, les voilà qui pigent allègrement dans les fonds publics pour ne pas avoir à toucher au trésor de guerre qu’ils ont constitué en prévision de la prochaine élection. C’est tout simplement scandaleux! Cet argent doit revenir à celles et ceux qui en ont réellement besoin, pas aux millionnaires de la politique pour financer leur prochaine campagne électorale!», de tonner M. Bergeron. «Il est vrai que le financement des partis politiques ne constitue pas une priorité pour les gens durant cette période de pandémie et on peut les comprendre; il apparaît beaucoup plus important de s’assurer que les Québécoises et Québécois, particulièrement nos aînés, puissent passer à travers la crise et de relancer notre économie locale en soutenant activement nos entreprises durement éprouvées, que de renflouer les coffres des partis politiques à même les fonds publics», de conclure Stéphane Bergeron.

21 mai 2020

Xavier Barsalou-Duval publie la liste des programmes d’aide gouvernementaux en lien avec la COVID-19

Xavier Barsalou-Duval publie la liste des programmes d’aide gouvernementaux en lien avec la COVID-19

Le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères et député du BlocQuébécois en matière de Transports, d’Infrastructures et de Collectivités, Xavier Barsalou-Duval, apublié sur son site Internet, la liste des programmes d’aide en lien avec la COVID-19.Cette liste, accessible à l’adresse xavierbarsalouduval. quebec/programmes-covid-19, regroupe lesmesures d’aide mises en place par les gouvernements pour les citoyens, les organismescommunautaires et les entreprises de tous horizons. Les programmes qui s’y trouvent ont été réaliséspar les 2 paliers de gouvernement, fédéral et québécois.« Tous les jours, les gouvernements tiennent au moins 2 conférences de presse pour faire le point surla crise sanitaire de la COVID-19. C’est à travers celles-ci que le public prend connaissance du grandnombre de mesures et de modifications à ces mesures qui sont annoncées. Il est donc facile pour lescitoyennes et les citoyens, de s’y perdre allègrement. C’est pourquoi, de concert avec mon équipe etsur une base hebdomadaire, je dresse la compilation des programmes d’aide destinés à mescommettantes et commettants afin que tous puissent s’y retrouver », soutient le député de PierreBoucher—Les Patriotes—Verchères.Le député se plaît également à rappeler que les ressources de son bureau sont à la disposition de lapopulation lorsqu’elle rencontre un problème dans ses demandes ou dans la compréhension desdifférentes mesures d’urgence. Les coordonnées pour joindre le bureau du député :Xavier Barsalou-Duval,Député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères(450) 652-4442xavier.barsalou-duval@parl.gc.caxavierbarsalouduval. quebec« Chaque jour, mon équipe est à pied d’œuvre pour répondre aux questions et aux requêtes des gensqui nous contactent. N’hésitez pas à nous appeler si vous avez des interrogations concernant lesprogrammes fédéraux ou des demandes en lien avec ceux-ci, nous nous ferons un plaisir de vousguider. C’est la moindre des choses à faire, car je considère comme mon premier devoir en tant qu’élud’accommoder mes concitoyennes et mes concitoyens », juge Xavier Barsalou-Duval.

28 mai 2020

STÉPHANE BERGERON LANCE UN APPEL PRESSANT AUX FABRICANTS ET DÉTAILLANTS DANS LA CIRCONSCRIPTION DE MONTARVILLE

 STÉPHANE BERGERON LANCE UN APPEL PRESSANT  AUX FABRICANTS ET DÉTAILLANTS DANS LA CIRCONSCRIPTION DE MONTARVILLE

La santé publique recommande fortement de porter un masque ou un couvre-visage en public, lorsqu’il n’est pas possible de garder une distance de deux mètres avec les autres… C’est bien beau, mais encore faut-il savoir où s’en procurer! De nombreuses entreprises, artisanes et artisans, partout au Québec, se sont lancés dans la production de cet item désormais fort recherché, lui donnant souvent un design distinctif qui peut même s’agencer avec la garde-robe ou refléter la personnalité de la personne qui le porte. Afin de permettre à ses concitoyennes et concitoyens de se conformer à cette recommandationinstante et de favoriser l’achat local, le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, s’est donnécomme objectif d’identifier rapidement le plus grand nombre de fabricants et de détaillants de masqueset couvre-visages dans la circonscription (Saint-Basile-le-Grand, Saint-Bruno-de-Montarville, SainteJulie et la partie sud de l’arrondissement de Saint-Hubert), de telle sorte d’en faire la promotion dansle courrier de circonscription qui sera distribué dans les domiciles pour la Fête nationale. «Le port du masque et du couvre-visage ne fait pas encore partie de nos mœurs. S’il est difficile des’en procurer ou encore d’en trouver qui puisse nous faire plutôt bien paraître, il pourrait s’avérer fortcommode de simplement passer outre… Pourtant, voilà un excellent moyen, avec le lavage fréquentdes mains et la distanciation sociale, de se protéger et de protéger les autres. Il n’y a donc pas derisque à prendre! Conséquemment, l’idée est de faire en sorte de faciliter la vie des personnes quiveulent se procurer masques ou couvre-visages, tout en soutenant la relance de l’économie de notrerégion en favorisant l’achat local», d’expliquer M. Bergeron. Les entreprises, détaillants, artisanes et artisans de la circonscription de Montarville qui fabriquentet/ou vendent des masques et couvre-visage sont donc invités à communiquer sans délai avec lebureau du député Stéphane Bergeron, puisque les délais de production du prochain envoi collectif,qui doit parvenir aux domiciles pour la Fête nationale, sont extrêmement serrés. Pour ce faire, lespersonnes concernées peuvent se manifester par téléphone, au 450 922-BLOC (2562), ou parcourriel, à Stephane.Bergeron@parl.gc.ca.

22 mai 2020

Réouverture des commerces de détail le 25 mai; «LE DÉCONFINEMENT APPARAÎT DE PLUS EN PLUS CONCRET, MAIS IL NE FAUT SURTOUT PAS BAISSER LA GARDE…»

Réouverture des commerces de détail le 25 mai; «LE DÉCONFINEMENT APPARAÎT DE PLUS EN PLUS CONCRET, MAIS IL NE FAUT SURTOUT PAS BAISSER LA GARDE…»

Le député de Montarville, M. StéphaneBergeron, se réjouit de l’autorisation accordée à la plupart des commerces de la grande régionmétropolitaine, à l’effet d’ouvrir de nouveau leurs portes à compter de ce lundi 25 mai, sous réservede certaines restrictions et de procédures visant à assurer la sécurité du personnel et de la clientèle.Il souligne toutefois l’importance de poursuivre les efforts visant à prévenir la propagation de laCOVID-19.«Ce déconfinement partiel ne doit pas nuire au respect des consignes visant à assurer sa propreprotection et celle des autres. Les concitoyennes et concitoyens sont tenus de respecter la règlede distanciation de deux mètres et, à défaut, il est fortement recommandé de porter un masquedans les lieux publics. L’économie locale a certes besoin de reprendre le plus rapidement possible,mais tout relâchement quant au respect des règles de distanciation sociale pourrait avoir des effetsdévastateurs sur la relance qui s’amorce. La pire chose qui puisse arriver, serait effectivementqu’on doive de nouveau remettre le Québec sur pause. Nous devrons donc faire preuve devigilance, afin de pouvoir profiter pleinement des beaux jours qui s’annoncent», de déclarer M.Bergeron.«C’est dans cet esprit, a-t-il poursuivi, que je salue les nombreuses initiatives visant à relancernotre économie, ainsi qu’à encourager les Québécoises et Québécois à continuer de soutenir nosentreprises locales. Conservons les bonnes habitudes de consommation que nous avonsdéveloppées durant cette crise sanitaire, et ce, non seulement dans le but de favoriser la repriseéconomique, mais aussi dans une perspective de réduction des émissions de gaz à effets deserre.»Et alors que nous commençons à peine à nous sortir la tête de l’eau, par rapport à cette pandémiede coronavirus, j’invite mes concitoyennes et concitoyens à continuer de prendre soin d’eux et deleurs proches, particulièrement en poursuivant l’application des règles sanitaires édictées par lasanté publique, car c’est ainsi que nous parviendrons à éviter ou à limiter une recrudescence de lamaladie», de conclure Stéphane Bergeron.Il est possible d’avoir une idée des entreprises du territoire de la circonscription fédérale deMontarville qui reprennent leurs activités en visitant le https://ccmsb.ca/membres/ils-sont-ouverts/.Les entreprises qui souhaiteraient s’inscrire au répertoire Le Panier bleu ou les consommatrices etconsommateurs qui voudraient le consulter peuvent le faire en visitant le https://lepanierbleu.com.

12 mai 2020

«OTTAWA DAIGNE ENFIN SE PRÉOCCUPER DES GRANDS OUBLIÉS DE CETTE CRISE…»

«OTTAWA DAIGNE ENFIN SE PRÉOCCUPER DES GRANDS OUBLIÉS DE CETTE CRISE…»

— Le député de Montarville,M. Stéphane Bergeron, s’est réjoui de l’annonce des prestations supplémentaires qui seront versées aux aîné(e)s par le gouvernement fédéral, mais s’est dit préoccupé par le fait qu’elles ne couvrent qu’une période de trois mois.«Durant la compagne électorale de 2019, les aînés étaient déjà au cœur despréoccupations et des revendications du Bloc Québécois. Nous demandions des hausses mensuelles de 110$ pour la pension de la Sécurité de vieillesse et de 50$ pour le Supplément de revenu garanti. Or, Ottawa a annoncé, le 12 mai dernier, un versement supplémentaire de 300$ aux prestataires de la pension de la Sécurité de vieillesse et de 200$ de plus pour les bénéficiaires du Supplément de revenu garanti. Ces prestations supplémentaires seraient non-imposables et émises en un seul versement», d’expliquer M. Bergeron.«En cela, a-t-il poursuivi, l’annonce faite par le premier ministre fédéral répond quasi intégralement à la demande répétée du Bloc Québécois pour nos aînés. Le problème, c’est que cette annonce ne couvre que les trois mois qu’aura, présume-t-on, duré cette crise… Ottawa est muet quant à ce qui se passera par la suite, se contentant simplement d’ajouter que ces prestations pourraient être prolongées si la pandémie devait se poursuivre au-delà du mois de juin.»«Dans cette crise qui les affecte tout particulièrement à plusieurs égards, notamment sur le plan financier, il était plus que temps que le gouvernement fédéral, après être venu en aide à tout le monde et à sa sœur, déploie enfin des mesures pour soutenir également nos aînés. Il s’agit certes d’un pas dans la bonne direction, encore une fois, mais nous continuerons à réclamer, pour celles et ceux à qui nous devons cetteprospérité permettant au gouvernement fédéral de se montrer si généreux, que ces allocations soient non seulement bonifiées, mais récurrentes», de conclure Stéphane Bergeron.

28 mai 2020

Après 2 mois de confinement en raison de la pandémie de la COVID-19 : Xavier Barsalou-Duval fait le bilan de ses interventions auprès des citoyens

Après 2 mois de confinement en raison de la pandémie de la COVID-19 : Xavier Barsalou-Duval fait le bilan de ses interventions auprès des citoyens

Après 2 mois de confinement, le député de Pierre-Boucher-Les PatriotesVerchères, Xavier Barsalou-Duval, tient à faire le point auprès de ses commettantes et de ses commettants sur les interventions qu’il a faites pendant la pandémie. « D’abord, je suis fier du travail que nous avons accompli, moi et mon équipe. Comme vous le savez, nosbureaux ont été ouverts 7 jours sur 7 et nous avons joint près de 29 000 citoyens par téléphone pour lesinformer de nos services pendant cette crise sanitaire. Jusqu’ici, nous avons pu aider plus de 500particuliers et une centaine d’entreprises à s’y retrouver dans le méli-mélo des programmes fédéraux »,a déclaré Xavier Barsalou-Duval. Mentionnons que les organismes d’aide alimentaire du comté et les médias locaux n’ont pas été enreste : 8000 $ leur ont été gratifiés pris à même le budget du député. De plus, convaincu que les citoyensavaient besoin de soutien plus que jamais, celui-ci a renoncé à son augmentation salariale annuelle pourl’offrir aux banques alimentaires de la circonscription. Il voulait de cette façon les appuyer dans leursefforts et par la même occasion, contribuer à améliorer le sort des personnes touchées par la crise. En outre, par sa fonction de porte-parole du Bloc Québécois en matière de transports, monsieurBarsalou-Duval s’est investi sans compter dans le dossier des réclamations des voyageurs. En effet, il aété de toutes les tribunes pour exiger le remboursement du coût des billets et s’est vigoureusementinsurgé contre les crédits de voyage distribués par les compagnies aériennes. Journaux locaux, comitéde transport, entrevues à la radio et à la télé, pétition de la Chambre des communes e-2604, tout y estpassé. « Ottawa doit faire cesser cette pratique des compagnies d’aviation qui consiste à confisquerl’argent de leurs clients pour se maintenir à flot », a fustigé le porte-parole en matière de transports.Les principales propositions restées lettres mortes sont néanmoins celles visant les aînés : « À ce jour, lapension de sécurité de vieillesse n’accorde que 613,53 $ tous les mois. Le gouvernement n’a pas retenunos propositions qui incluent, entre autres, la bonification du Supplément de revenu garanti etl’augmentation de la pension de vieillesse. Seulement un maigre 300 $ aux pensionnés et 200 $ auxbénéficiaires du SRG ont été octroyés, en dépit de la valse des milliards annoncés pour d’autres groupesde la société », a déploré le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères. Par ailleurs, M. Barsalou-Duval continue à représenter et défendre les intérêts des citoyens de sacirconscription lorsqu’il participe aux comités de la Chambre par vidéoconférence et lors des séances du Parlement, qu’elles se déroulent virtuellement ou en personne. Quant à son équipe, elle allie télétravailet présence au bureau, et se met à la disposition de la population de la circonscription de PierreBoucher—Les Patriotes—Verchères pour l’épauler durant la crise.

22 mai 2020

Aide financière de 70 000$ pour les organismes communautaires de la Vallée-du-Richelieu

Aide financière de 70 000$ pour les organismes communautaires de la Vallée-du-Richelieu

Au cours des dernières semaines, le député de Borduas et ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, monsieur Simon Jolin-Barrette, a soutenu de nombreux organismes de la région.Depuis le début de la crise sanitaire, le député de Borduas a octroyé une aide financière à plusieurs organismes offrant des services de première ligne dans la Vallée-du-Richelieu. Au total, ce sont 70 000 dollars qui ont été distribués aux différentes organisations offrant notamment du logement d’urgence, du soutien psychosocial aux familles et de l’aide alimentaire.Cette somme est accordée, entre autres, dans le cadre du Programme de soutien à l’action bénévole. Le 1er avril dernier, le gouvernement du Québec a annoncé une bonification de 10 millions de dollars du PSAB afin que les députés de l’Assemblée nationale puissent encore mieux appuyer les organismes de leur circonscription qui sont sollicités davantage durant la pandémie. « Nous traversons actuellement une crise sans précédent. Nous devons maintenir nos efforts et continuer de se serrer les coudes. Certains organismes de la région subissent une pression supplémentaire et doivent mettre les bouchées doubles pour assurer leurs services. Leur travail est essentiel et c’est important pour le gouvernement de les soutenir. L’aide financière qui leur est octroyée bénéficiera à de nombreuses familles dans lebesoin », indique M. Jolin-Barrette.L’argent a été distribué aux organismes suivants (sans ordre particulier) :Centre d’action bénévole de la Vallée-du-Richelieu, aux comptoirs alimentairesdu conseil 2905 Chevaliers de Colomb de Beloeil et du conseil 4301 desChevaliers de Colomb de Sainte-Madeleine, à la Ressource famille de la Maisonde la famille de la Vallée-du-Richelieu, à Milles et une Rues, La Clé sur la Porte,Entraide pour hommes de la Vallée-du-Richelieu, Centre de femmesL’Essentielle, Grain d’Sel de la Vallée-du-Richelieu, Centre périnatal LeBerceau, Aide-Atout, Maison de répit l’Intermède, L’Arche Montérégie,Parrainage Civique de la Vallée-du-Richelieu, Association de la Vallée-duRichelieu pour la déficience intellectuelle

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx