Loisirs

29 mai 2020

En raison de la pandémie de la COVID-19 Report de la collation des grades 2020 de l’Université de Sherbrooke

En raison de la pandémie de la COVID-19  Report de la collation des grades 2020 de l’Université de Sherbrooke

C’est avec grand regret que l’Université de Sherbrooke doit prendre la décision de reporter sa collation des grades du 19 septembre 2020 à septembre 2021. En raison de la pandémie et des règles sociosanitaires qui en découlent, la direction de l’Université en est venue à la conclusion qu’il valait mieux se reprendre l’an prochain pour célébrer l’accomplissement de ses diplômés et les investir des couleurs de l’Université par sa traditionnelle collation des grades tant attendue. La collation des grades se tiendra donc sur deux jours l’an prochain, soit le samedi 25 septembre et le dimanche 26 septembre 2021. La collation des grades de l’Université de Sherbrooke est un rite de passage important et très apprécié des diplômées et diplômés et de leur famille. D’ailleurs, année après année, ce sont quelque 12 000 personnes qui foulent le sol du Campus principal pour participer à cette journée mémorable rendue possible par la contribution de l’ensemble de la communauté universitaire. « Cette année, le rituel de la collation des grades ne serait pas complet et mémorable sans nos diplômés réunis. Le report en 2021 nous permettra de célébrer leur accomplissement avec leurs familles et leurs proches dans la pleine mesure de ce qu’ils méritent », souligne la professeure Jocelyne Faucher, secrétaire générale et vice-rectrice à la vie étudiante de l’UdeS. En attendant 2021, parce que les diplômées et diplômés 2020 méritent de souligner l’obtention de leur diplôme dans un contexte de fin d’études des plus particuliers pour la majorité, l’UdeS leur réserve tout de même un petit clin d’œil le 19 septembre prochain : les détails seront communiqués sur les réseaux sociaux ainsi que sur le site de la collation des grades de l’UdeS. L’Université de Sherbrooke est en communication avec l’ensemble de ses diplômées et diplômés pour leur transmettre les détails entourant le report de l’événement et les initiatives du 19 septembre 2020. « Comme toujours, l’Université de Sherbrooke est très fière de ses diplômées et diplômés et salue leur persévérance et leur réussite. Elles et ils sont prêts à changer le monde ! », se réjouit la professeure Faucher. La collation des grades en bref La collation des grades est l’événement qui accueille annuellement le plus grand nombre de personnes à l’Université de Sherbrooke. Cette journée dédiée à la réussite étudiante possède une formule exclusive allant bien au-delà de la remise de diplômes traditionnelle, dont la notoriété fait l’envie de plusieurs universités canadiennes. Divisé en deux parties, l’événement débute avec la cérémonie institutionnelle, qui réunit les diplômés de toutes les facultés et leurs invités. Ce cérémonial grandiose culmine lors du rituel d’investiture, avec le spectaculaire retournement de la cape qui investit officiellement les finissants des couleurs de leur université, le vert et l’or. Le tout se poursuit avec les cérémonies facultaires, qui se déroulent simultanément sur différents sites aménagés sur le Campus principal, où les finissants sont appelés à monter sur scène pour y recevoir leur diplôme. Collation des grades de l’Université de Sherbrooke

28 mai 2020

CAMPS DE JOUR ESTIVAUX : LA VILLE SE POSITIONNE

CAMPS DE JOUR ESTIVAUX : LA VILLE SE POSITIONNE

Suivant l’annonce du gouvernement du Québec relativement à l’ouverture des camps de jour dans toutes les régions à compter du 22 juin prochain, c’est à contrecœur que la Ville de Saint-Basile-le-Grand tient à informer ses citoyens qu’elle n’est actuellement pas en mesure d’offrir son programme de camp de jour estival.  En effet, la réorganisation, la planification et la mise en œuvre des camps de jours estivaux dans un contexte de pandémie occasionneraient un déficit de l’ordre de plus de 150 000 $, représentant environ 30 $ supplémentaires sur le compte de taxes moyen l’an prochain. De plus, cette opération permettrait malheureusement de combler uniquement 60 % des attentes de la clientèle habituelle. Dans un souci d’assurer une saine gestion des finances publiques, de respecter la capacité de payer descitoyens et de répondre à leurs besoins, le conseil municipal en collaboration avec l’administrationdemeure toutefois à l’affût de tout programme de subvention ou d’aide gouvernementale qui pourraitêtre disponible afin de rendre possible l’ouverture des camps de jour grandbasilois, et ce, dans un délairaisonnable. D’importantes contraintes à respecter pour l’accessibilité et la sécurité de tousPour appuyer sa décision, le conseil municipal ainsi que l’administration ont consulté le Guide de relancedes camps en contexte de COVID-19, préparé par l’Association des camps du Québec en étroitecollaboration avec l’Association québécoise du loisir municipal et le Réseau des unités régionales loisir et sport du Québec ainsi que le Guide de normes sanitaires en milieu de travail – COVID-19, produit par la CNESST. Selon le Guide de relance des camps en contexte de COVID-19, la Municipalité se devait de revoir le ratioenfants/animateur afin d’assurer le respect des consignes sanitaires énoncées par la Santé publique. Cechangement de ratio a un impact important sur le déficit des camps de jour en augmentant radicalement le nombre d’employés nécessaire tout en diminuant le nombre de places disponibles. Or, il reste primordial pour la Ville de Saint-Basile-le-Grand d’offrir un environnement sécuritaire pour les enfants, les animateurs et les parents. La disponibilité des locaux mis à la disposition de la Municipalité a été également un enjeu considérabledans la prise de décision. En effet, pour s’assurer de maintenir une distanciation sociale de 2 mètres entre les individus, plusieurs locaux sont nécessaires. Or, afin d’assurer un service de garde d’urgence enpériode scolaire, le gouvernement a dû réquisitionner l’école de la Mosaïque, et ce, jusqu’au 1er juilletprochain. La non-disponibilité de ce bâtiment met donc en péril l’organisation des camps de jourpuisqu’elle ne permet pas de desservir le secteur nord de la ville avant cette date.Incertitudes financières : le conseil municipal agit avec prudenceEn terminant, la pandémie apporte son lot d’incertitudes financières et dans cette optique, le conseilmunicipal se montre prudent. La Ville de Saint-Basile-le-Grand demeure à l’affût des différentes mises àjour gouvernementales et le conseil municipal pourrait revoir sa position advenant la possibilité d’obtenirun soutien financier.La Ville de Saint-Basile-le-Grand remercie les citoyens pour leur compréhension face à cette décisiondéchirante qu’elle a dû prendre. La Municipalité remercie également chaleureusement les animateurs decamps de jour pour leur disponibilité, leur mobilisation et la solidarité dont ils ont fait preuve depuis ledébut de la pandémie.

22 mai 2020

CAMPS DE JOUR ESTIVAUX Un « défi de taille » pour la Municipalité

CAMPS DE JOUR ESTIVAUX Un « défi de taille » pour la Municipalité

Suivant l’annonce du gouvernement du Québec relativement à l’ouverture des camps de jour dans toutes les régions à compter du 22 juin, la Ville de Saint-Basile-le-Grand tient à informer ses citoyens qu’elle continue d’évaluer la faisabilité de tenir des camps estivaux sur son territoire. Le conseil municipal ainsi que l’administration doivent tenir compte notamment des ressources humaines, techniques et financières disponibles afin de prendre une décision éclairée dans l’intérêt de tous.Dans cette optique, le Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire analyse actuellement les différentes exigences et consignes détaillées dans le Guide de relance des camps en contexte de COVID-19, préparé par l’Association des camps du Québec en étroite collaboration avec l’Association québécoise du loisir municipal et le Réseau des unités régionales loisir et sport du Québec. L’évaluation de ces informations permettra de déterminer si la Municipalité peut répondre à toutes les conditions nécessaires afin d’offrir des camps de jour adaptés et conformes aux orientations et recommandations des autorités gouvernementales en matière de santé publique.Depuis le début de la crise sanitaire, la Ville ajuste continuellement ses actions selon l’évolution de la situation, en tenant compte de la capacité de payer des citoyens et des ressources dont elle dispose. En ce sens, la préparation et le déploiement de camps cet été comportent d’énormes défis pour l’administration municipale.À la lumière de son analyse, la Municipalité annoncera prochainement, par les biais des voies decommunication municipales, sa position sur la tenue des camps de jour estivaux sur son territoire. Entretemps, aucune réservation de place ne peut être effectuée auprès du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire.Abonnez-vous aux actualités et à l’infolettre de la Municipalité au villesblg.ca/abonnement pour ne rien manquer!Pour toute préoccupation ou question sur les camps de jour, nous vous invitons à communiquer avec le Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire à l'adresse suivante : camp.jour@villesblg.ca.

20 mai 2020

OUVERTURE DU CIRCUIT DE VÉLO TOUT-TERRAIN C’est un départ pour la saison 2020!

OUVERTURE DU CIRCUIT DE VÉLO TOUT-TERRAIN C’est un départ pour la saison 2020!

Avec la reprise prudente de certains sports et loisirs extérieurs t'elle qu’autorisée par le gouvernement du Québec, le circuit de vélo tout-terrain de la Ville de SaintBasile-le-Grand, situé au parc du Ruisseau (rue Bella-Vista), peut recevoir les adeptes de ce sport depuis le mercredi 20 mai.Inauguré en 2007, ce circuit en terre de 47 000 pieds carrés est l’un des plus grands en Montérégie. Ilcomprend 38 sauts, 3 départs, 4 virages de dérapage et un choix de 7 lignes de sauts de différentscalibres. Les lieux sont accessibles tous les jours, de 9 h à la tombée du jour, et le port du casqueprotecteur est obligatoire.La Ville souhaite rappeler aux utilisateurs du site qu’en raison de la pandémie de COVID-19, en plus durespect du code de conduite affiché sur place, il est impératif de suivre les consignes d’hygiène et dedistanciation physique (au moins deux mètres entre individus) mises en place par le gouvernement.

14 mai 2020

Le printemps suit son cours à Mont-Saint-Hilaire

Le printemps suit son cours à Mont-Saint-Hilaire

Malgré le confinement qui perdure dans la région, certaines activités printanières suivent leur cours à Mont-Saint-Hilaire. L’équipe des travaux publics planifie l’embellissement de la ville, la formule du projet de marché public est revisitée et le jardin communautaire a rouvert ses portes. Embellissement de la ville L’équipe des travaux publics de la Ville est à pied d’œuvre pour préparer sa saison printanière. L’entretien des espaces verts municipaux et la plantation de fleurs, de végétaux et d’arbres sont au menu de cette planification. Au cours des prochaines semaines, les employés se mettront au travail pour embellir Mont-Saint-Hilaire. L’équipe d’horticulture créera notamment la traditionnelle mosaïque d’entrée de ville. Marché public Au début mai, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) a déposé un guide d’application des mesures de prévention recommandées pour les marchés publics dans le contexte de la COVID-19. Depuis, la Ville poursuit l’élaboration de scénarios adaptés aux normes de distanciation sociale et aux règles d’hygiène édictées par les instances gouvernementales, dont le MAPAQ. Le projet de la deuxième édition du marché hilairemontais devra obtenir l’aval des élus avant d’être officialisé. Plus de détails suivront au cours des prochaines semaines. Jardin communautaire L’Association des jardiniers de Mont-Saint-Hilaire a obtenu l’autorisation de rouvrir ses parcelles au jardin communautaire municipal pour la saison de jardinage 2020, mais à condition de respecter les normes de distanciation sociale d’usage. Le jardin a rouvert ses portes la semaine dernière, mais afin de pouvoir respecter ces normes, aucune nouvelle inscription ne sera acceptée cette année.

28 mai 2020

La Ville de Mont-Saint-Hilaire annonce un nouveau service de prêt de documents sans contact et la tenue de ses camps de jour estivaux

La Ville de Mont-Saint-Hilaire annonce un nouveau service de prêt de documents sans contact et la tenue de ses camps de jour estivaux

La Ville de Mont-Saint-Hilaire est fière d’annoncer qu’un nouveau service de prêt sans contact a été déployé pour les membres de la Bibliothèque Armand-Cardinal le 26 mai dernier. Puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la tenue des camps de jour estivaux a également été confirmée cette semaine. Dans le contexte de la COVID-19, les places seront toutefois limitées afin de répondre aux nouveaux ratios animateur/enfants imposés par les mesures de distanciation physique édictées par les instances gouvernementales.Nouveau service de prêt sans contact à la bibliothèqueCe nouveau service permet aux membres d’emprunter des ouvrages disponibles au catalogue et à venir les récupérer de façon sécuritaire à la bibliothèque, sans interaction avec le personnel ou les autres usagers. Voici la marche à suivre:• Choisir des documents dans le catalogue virtuel de la bibliothèque; • Transmettre ses choix en utilisant son compte en ligne, par téléphone ou par courriel;• Une employée de la bibliothèque communique avec le membre afin de planifier un rendez-vous pour la cueillette;• Le membre récupère sa commande à l’extérieur de la bibliothèque près de la chute à livres. À titre préventif, les documents auront préalablement séjournés 48 heures dans un sac.Un service de livraison est offert gratuitement aux membres qui ne sont pas en mesure de se déplacer ou qui sont âgés de plus de 70 ans.Camps de jour : inscription le 9 juinLa Ville finalise la programmation et l’organisation de ses camps de jourdans lerespect des exigences indiquées au guide de mesures d’opération du Gouvernement du Québec. Les inscriptions auront lieu le mardi 9 juin, dès 18 h, en ligne seulement. Un soutien technique sera disponible dès 16 h au 450 467-2854, poste 0. D’ici là, le parent qui inscrira un enfant doit s’assurer de détenir une Carte citoyen valide pour lui et son enfant et d’avoir rempli la fiche de santé de l’enfant à inscrire. Information : villemsh.ca, section Loisirs et culture, onglets Activités et services/Camps de jour ou loisirs@villemsh.ca. À propos de la Ville de Mont-Saint-HilaireMont-Saint-Hilaire est une ville de plus de 19 000 citoyens. Ville de nature, d’art et de patrimoine, elle est fière de ses valeurs de développement durable, qu’elle manifeste notamment en protégeant et en préservant ses milieux naturels. Mont-Saint-Hilaire est aussi un lieu incontournable de l’activité artistique et touristique de la Vallée-du-Richelieu et possède un riche patrimoine historique et culturel.

27 mai 2020

Reprise des activités des postes de sauvetage saisonniers de la Garde côtière canadienne au Québec

Reprise des activités des postes de sauvetage saisonniers de la Garde côtière canadienne au Québec

La Garde côtière canadienne annonce la reprise des activités de ses postes d'embarcations de sauvetage côtier dans les secteurs de Saint-Zotique, Vaudreuil (Lac des Deux Montagnes), Beaconsfield, Longueuil, Sorel et Trois-Rivières. Ces postes reprendront leurs activités à partir de 12 h le 27 mai prochain. Le service se poursuivra 7 jours sur 7, jusqu'au 2 septembre 2020 et jusqu'au 27 septembre, les fins de semaine. Nous tenons à rappeler aux plaisanciers que les directives en matière de distanciation physique s'appliquent également sur l'eau. Dans les endroits où la navigation de plaisance est permise, il est essentiel de suivre les règles des autorités de la santé publique d'afin d'éviter la propagation de la Covid-19. La recherche et sauvetage est un service essentiel. Lors d'interventions, les individus sont près les uns des autres. Si vous devez faire appel à la Garde côtière, veuillez les informer si vous ressentez des symptômes s'apparentant à ceux de la COVID-19. Pendant les activités régulières, les membres d'équipage prennent toutes les précautions nécessaires pour travailler à distance les uns des autres, se conformant ainsi aux consignes sanitaires. La Garde côtière canadienne recommande de porter le gilet de sauvetage en tout temps. Pour d'autres conseils, nous vous invitons à consulter le Guide de sécurité nautique sur le site de Transports Canada. Toute urgence maritime peut être signalée à la Garde côtière canadienne 24 heures par jour, 7 jours par semaine : Téléphone 1-800-463-4393 ou 418-648-3599Radio VHF canal 16 (156,8 MHz)Cellulaire *16Appel sélectif numérique (ASN/VHF) canal 70Radiofréquence MF 2182 kHz.

22 mai 2020

Les inscriptions des camps de jour de la Ville de Sainte-Julie commenceront dès le 1er juin

Les inscriptions des camps de jour de la Ville de Sainte-Julie commenceront dès le 1er juin

La Ville de Sainte-Julie annonce que les camps de jour municipaux seront de retour cet été et que les inscriptions commenceront le 1er juin prochain dès 18 h en ligne au ville.sainte-julie.qc.ca ou par téléphone au 450 922-7122. Les inscriptions en personne ne seront pas acceptées.Pour se conformer aux directives de santé publique, plusieurs modifications ont été apportées dans l’offre de camps de jour et aux aménagements de ceux-ci afin de respecter les normes de distanciation et d’hygiène. Les ratios animateurs-jeunes ont été diminués selon les groupes d’âge. Ils seront d’un animateur pour six jeunes pour les camps 6-8 ans et un animateur pour 10 jeunes pour les camps 9-12 ans. De plus, les camps thématiques 9-12 seront remplacés par un camp Omega 9-12 ans qui offrira une panoplie d’activités amusantes et intéressantes tout en profitant de l’environnement d’un parc. Les camps à la journée ne seront d’ailleurs pas possibles dans les circonstances. Seules les inscriptions àla semaine seront acceptées. Finalement, les sorties hebdomadaires seront remplacées par des activités spéciales.Les camps de jour débuteront à compter du 29 juin. Tous les détails sur les camps seront disponibles dès le début de la semaine du 25 mai dans le programme Loisirs spécial camps de jour qui sera publié de façon électronique sur le site Web de la Ville de Sainte-Julie et annoncé sur les réseaux sociaux et par le biais du service d’alerte par courriel et message texte Mon Sainte-Julie. Les gens n’ayant pas accès aux services électroniques pourront recevoir les détails par téléphone au 450 922-7111.

20 mai 2020

Le plan de relance des activités cyclistes dévoilé!

Le plan de relance des activités cyclistes dévoilé!

Après plusieurs semaines de travail intense, la Fédération québécoise des sports cyclistes est fière de présenter son plan de relance des activités cyclistes en vue de la saison 2020. Plusieurs nouvelles mesures ont été mises en place afin de respecter les recommandations émises par la Direction de la santé publique du Québec. En attente des commentaires des autorités gouvernementales, le directeur général de la FQSC, Louis Barbeau s’est dit satisfait du travail effectué par les employés et certains membres de comité de la fédération afin de présenter un plan complet qui respecte les enjeux liés à la nouvelle réalité imposée par la COVID-19. « Dans ce plan de relance, nous avons tenté de couvrir un maximum d’éléments en lien avec la pratique des différents sports cyclistes, tant au niveau de l’entraînement que des événements. Il est fort possible que nous devions y apporter des ajustements au cours des prochaines semaines, au fur et à mesure que la situation évoluera, mais je suis confiant que ce plan répondra aux attentes, tant de la part des autorités gouvernementales que de nos membres, qui ont fait preuve de beaucoup de patience jusqu’à ce jour », a tenu à expliquer le directeur général, Louis Barbeau. Un plan en trois phases Le 13 mai dernier, la ministre déléguée à l’Éducation et responsable des sports, Isabelle Charest, annonçait la reprise graduelle des activités sportives. Dans cette première phase, la pratique libre du cyclisme libre a obtenu le feu vert de la part du gouvernement du Québec. Inspirée par le plan de relance des activités sportives du ministère, la FQSC a, pour sa part, privilégié un plan de relance en trois phases, soit : (1) la pratique libre, (2) la pratique regroupée, et (3) la pratique compétitive. Dans chacune de ces phases, la FQSC rappelle un certain nombre de mesures en plus de faire plusieurs recommandations à suivre pour ses membres. Le plan présente également des rappels et recommandations spécifiques à chacun des secteurs, puisque la réalité peut varier selon la discipline. La pratique libre Peu importe la discipline pratiquée par l’individu, une série de recommandations doivent être respectées par les membres de la FQSC. Parmi celles qui s’appliquent à l’ensemble des secteurs, voici quelques exemples : Garder une distanciation physique de deux mètres entre chaque vélo;Avoir une solution hydroalcoolique sur soi pour se désinfecter les mains en cas de besoin;Si vous craignez ne pas respecter la distanciation physique, le port du couvre-visage est conseillé;Limiter la prise de risque dans sa pratique sportive;Éviter le partage de matériel (bidon d’eau, outils, collations).  Des recommandations spécifiques aux différents secteurs figurent également au plan de relance. Deuxième phase : La pratique regroupée Avec l’aval du gouvernement du Québec, la pratique regroupée comprendra les entraînements de groupe, notamment au niveau des clubs, et ce peu importe la discipline cycliste. Il est impossible pour l’instant de prévoir quand des entraînements de groupe seront autorisés, mais on est confiant que cela ne saurait trop tarder. Selon le plan de relance, plusieurs dispositions ont été mises de l’avant afin d’assurer un environnement sécuritaire pour les membres. Voici quelques-unes des mesures annoncées dans le plan : Les rassemblements lors d’explications d’un entraîneur devront se tenir en demi-cercle avec une distance physique de deux mètres;Dans la mesure du possible, revoir certains ateliers pour éviter les manipulations de matériel entre les athlètes;Utiliser les équipements requis pour la pratique de sa discipline;Lors des entraînements, il est recommandé qu’un seul parent accompagne l’athlète;Les athlètes doivent être en autosuffisance lors de l’entraînement. Les fontaines à eau ne doivent pas être utilisées;  Tout comme pour la phase 1, des mesures spécifiques sont également prévues dans le cas de certaines disciplines. Troisième phase : Pratique compétitive Selon toute vraisemblance, la reprise des événements cyclistes se fera dans en premier temps avec la tenue d’événements régionaux, selon les consignes émises par la Direction de la santé publique. Cette reprise graduelle devrait mener par la suite à des épreuves de niveau provincial permettant aux athlètes de se déplacer entre les régions. Tout comme les deux premières phases, celle-ci s’accompagne de plusieurs nouvelles mesures dont les membres sont invités à prendre connaissance.  Parmi les nouveautés, il sera dorénavant impossible de se procurer une licence annuelle sur un site de compétition. Les membres devront donc acheter leur licence en ligne. Certains événements régionaux offriront la possibilité d’acheter une licence d’un jour sur place, mais les membres devront vérifier sur l’info-course si le service est offert. Toutes les inscriptions pour un événement provincial devront être réalisées sur la plateforme utilisée par la FQSC (R4A). Du côté des organisateurs d’événements, ceux-ci devront se conformer aux lois gouvernementales concernant les rassemblements de masse, notamment quant au nombre de personnes pouvant être sur le site en même temps. Plusieurs autres changements viendront modifier le portrait des événements, que ce soit au niveau des horaires de compétition, de l’aménagement des sites, des mesures d’hygiène en vigueur, des cérémonies protocolaires, et ainsi de suite. Nous invitons tous les membres à prendre connaissance du Plan de relance des activités cyclistes. Le directeur général présente le plan dans le Podcast Radio-Tour Dans le cadre de son podcast hebdomadaire, le Podcast Radio-Tour, le directeur général de la FQSC, Louis Barbeau, a dressé les grandes lignes de chacun des aspects du plan de relance des activités cyclistes. Pour avoir une meilleure idée, vous pouvez l’écouter ici : Sur le Web Pour obtenir plus d’information sur les Championnats québécois, visitez le www.fqsc.net. Pour ne rien manquer de l’actualité cycliste québécoise, aimez notre page Facebook FQSC - Fédération québécoise des sports cyclistes et suivez les nouvelles à partir de nos comptes Twitter @fqsc et Instagram fqsc_sportscyclistes.

14 mai 2020

Le milieu sportif prêt pour la reprise progressive des activités

Le milieu sportif prêt pour la reprise progressive des activités

C’est avec soulagement que SPORTSQUÉBEC et les fédérations sportives concernées accueillent l’annonce gouvernementale d’une reprise progressive des activités de ce secteur à compter du 20 mai prochain. Afin d’optimiser les chances de réussite de cette reprise, SPORTSQUÉBEC poursuivra la collaboration amorcée depuis avril avec la sous-ministre de l’éducation Isabelle Charest, responsable du sport, pour réaliser les prochaines étapes conformément aux directives de santé publique. Activités individuelles extérieures À compter du 20 mai, ce seront plus de 20 disciplines qui pourront être pratiquées par tous leurs adeptes, incluant les personnes ayant certaines limitations. Les fédérations sportives, les organisateurs et les pratiquants auront accès aux guides produits par la CNESST et l’Institut national de santé publique pour soutenir une pratique sécuritaire des activités; de plus, les fédérations sportives concernées élaboreront si requises les règles spécifiques à leur sport en matière de distanciation sociale et d’hygiène. Tels que précisés par le ministère et conformément aux discussions qui ont eu lieu entre les organismes de sport et le ministère, seuls les sports individuels pratiqués à l’extérieur sont concernés dans cette première étape de relance des activités : Activités de cyclisme extérieuresAthlétisme (épreuves de course et de lancer qui se déroulent à l’extérieur)Aviron (embarcation simple seulement)Canoë et kayak de vitesse (embarcation simple seulement)Canot et kayak d’eau vive et d’eau calme  Course à piedEscalade de rocherGolf Kayak de merKitesurfNatation en eau libre (lacs)Patin à roulettes sur route et sur pistePlanche à pagaiePlongée sous-marine, apnée sportive extérieureRandonnée à cheval extérieureRandonnée pédestreSki à roulettesSurfTennis en simple et à l’extérieur Triathlon (natation en eau libre seulement) Voile (embarcation simple seulement) Secteur névralgique pour la relance de l’économie Alain Deschamps, directeur général de SPORTSQUÉBEC estime que ces premières mesures auront des incidences directes sur la relance globale de l’économie québécoise : « Pour que les parents puissent réintégrer le marché du travail, il est essentiel que les lieux d’accueil des jeunes soient accessibles et offrent une programmation conforme aux règles édictées par la santé publique. Au cours des prochains mois, les parcs et lieux de plein air font partie des infrastructures aptes à accueillir les jeunes dans un environnement favorable. Les intervenants du milieu sportif, dont la clientèle est majoritairement constituée de mineurs, constituent des acteurs essentiels pour cette reprise, étant responsables de la régie des activités sportives et de l’application des règles de sécurité entourant leur pratique. » Les discussions devront bien sûr se poursuivre avec le gouvernement pour toutes les autres activités sportives, individuelles et collectives, intérieures et extérieures. Depuis quelques semaines, quatre groupes de travail œuvrent à proposer des mesures alignées avec les consignes de santé publique afin de relancer le sport au Québec. Ces travaux vont permettre d’alimenter les dirigeants en sport au Québec ainsi que l’équipe de la ministre déléguée dans l’intérêt des citoyens. La pandémie auquel le Québec n’échappe pas, affecte lourdement le milieu sportif québécois. Mises à pied en tout ou en partie des ressources humaines permanentes et temporaires, inactivité des bénévoles, baisse substantielle des revenus, annulation des activités, fermeture des lieux de pratique, sont au nombre des enjeux avec lesquels il doit composer. L’évolution de la situation, en tenant compte des effets du déconfinement progressif, permettra donc d’orienter et d’adopter les mesures nécessaires pour une relance éventuelle de l’ensemble du secteur sportif.

28 mai 2020

OUVERTURE DU PLANCHODROME À COMPTER DU 6 JUIN

OUVERTURE DU PLANCHODROME À COMPTER DU 6 JUIN

Les adeptes de planche à roulettes et de patin à roues alignées seront heureux d’apprendre que le conseil municipal de la Ville de Saint-Basile-le-Grand a autorisé la réouverture du planchodrome situé au parc du Ruisseau (rue Bella-Vista) à compter du samedi 6 juin, dans le respect des mesures de reprise prudente de certains sports et loisirs extérieurs mises en place par le gouvernement du Québec. Pour la saison 2020, en raison de la pandémie de COVID-19, un maximum de 6 personnes à la fois seraautorisé dans le planchodrome, de même qu’un seul utilisateur par module. Afin de permettre au plusgrand nombre d’adeptes de profiter des installations, la Ville demande aux utilisateurs de limiter leurprésence sur les lieux à une heure à la fois. De plus, les consignes d’hygiène et de distanciation physique(au moins deux mètres entre individus) émises par la Santé publique seront aussi applicables. Le site sera surveillé par le personnel municipal afin de veiller au respect des consignes, lesquelles seront affichées sur place.Rappelons que le planchodrome est accessible à tous les jours de 9 h à 23 h et que le port du casqueprotecteur est obligatoire.

22 mai 2020

La Ville de Mont-Saint-Hilaire ouvre ses terrains de tennis

La Ville de Mont-Saint-Hilaire ouvre ses terrains de tennis

La Ville de Mont-Saint-Hilaire a ouvert ses terrains de tennis hier. Cette initiative suit l’annonce gouvernementale de la reprise graduelle de la pratique récréative de certains sports. Dans cette même lignée, la Ville travaille actuellement à la planification de l’ouverture de ses autres installations sportives, dont le site de planche à roulettes et les terrains de pétanque. Plus de détails suivront prochainement à cet effet.Jouer au tennis est maintenant possible à Mont-Saint-Hilaire. Les personnes qui souhaitent s’adonnerà ce sport de raquette doivent respecter les mesures de distanciation et d’hygiène d’usage, ainsi queles règles de fonctionnement en vigueur :- seule la pratique libre en simple est permise;- les visiteuses et les visiteurs qui ne jouent pas ne sont pas admis aux terrains;- les réservations doivent être effectuées en téléphonant au 450 467-2854, poste 2390;- seul le paiement par carte de crédit ou de débit est accepté (sur place);- les joueuses et les joueurs doivent apporter leur bouteille d’eau.Tel que recommandé par les autorités, le bloc sanitaire des terrains de tennis est fermé. La fontained’eau et les toilettes sont donc inaccessibles. Du gel désinfectant est toutefois mis à la disposition desjoueuses et des joueurs pour le lavage des mains.Dû au contexte de la COVID-19, l’entretien printanier des terrains de tennis n’a pas pu être effectuéavant leur ouverture, comme à l’habitude. Ce mandat de nettoyage se concrétisera aussitôt quepossible pour améliorer la surface de jeu. Quant à elle, la réfection des terrains est toujours dans lesplans de la Ville, mais pas avant l’automne 2020.Pour obtenir de plus amples renseignements, la population peut visiter le site Internet de la Ville,section Loisirs et culture, onglets Installations sportives/Tennis.À propos de la Ville de Mont-Saint-HilaireMont-Saint-Hilaire est une ville de plus de 19 000 citoyens. Ville de nature, d’art et de patrimoine, elle est fière de ses valeurs de développement durable, qu’elle manifeste notamment en protégeant et en préservant ses milieux naturels. Mont-Saint-Hilaire est aussi un lieu incontournable de l’activité artistique et touristique de la Vallée-du-Richelieu et possède un riche patrimoine historique et culturel.

22 mai 2020

FEUX EN PLEIN AIR Connaissez-vous la réglementation en vigueur sur le territoire grandbasilois?

FEUX EN PLEIN AIR Connaissez-vous la réglementation en vigueur sur le territoire grandbasilois?

Pour la quiétude et la santé de ses résidants et afin de préserver l’environnement, la Ville de Saint-Basile-le-Grand interdit les feux de bois à ciel ouvert, dans un foyer ou non, sur un terrain résidentiel à l’intérieur du périmètre urbain.En effet, les feux extérieurs au bois, en plus de présenter des risques d’incendie, sont une sourceimportante de polluants atmosphériques composés de divers contaminants, dont le monoxyde decarbone (gaz à effet de serre). La fumée et les étincelles peuvent causer des désagréments pour levoisinage, et ce, même si les portes et les fenêtres sont fermées. La fumée s’infiltre et les gaz decombustion altèrent la qualité de l’air des habitations, polluant l’air intérieur et extérieur.Par ailleurs, pour profiter de soirées d’été agréables, la réglementation permet l’utilisation des foyers augaz ou à l’éthanol, des fours et les barbecues fixes à titre de construction accessoire; toutefois, leurinstallation doit faire l’objet d’une demande de certificat d’autorisation. Pour connaître les dispositions àrespecter, les citoyens sont invités à communiquer avec le Service de l’urbanisme et de l’environnement,par téléphone, au 450 461-8000, poste 8400 ou par courriel à urbanisme@villesblg.ca.Spécificités pour les feux à l’extérieur du périmètre d’urbanisationL’allumage de feux en plein air en zone agricole, pour le brûlage d’arbres, de branches d’arbres et devégétaux, nécessite l’obtention préalable d’une autorisation de la Régie intermunicipale de sécuritéincendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR) sur déclaration du demandeur à respecter les conditionssuivantes, soit :• qu’une personne responsable soit présente en tout temps sur les lieux;• que des appareils nécessaires à la prévention des incendies soient accessibles en tout temps;• que la hauteur des tas de combustibles à brûler soit limitée à celle spécifiée lors de l’autorisation;• que le feu soit éteint avant de quitter les lieux.Par contre, le 30 avril dernier, la RISIVR rappelait aux citoyens des municipalités qu’elle dessert qu’enraison de la situation de pandémie qui sévit actuellement au Québec et pour suivre les recommandations émises par la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), elle maintenait la suspension de délivrance de tout permis de brûlage pour une durée indéterminée.La Ville de Saint-Basile-le-Grand remercie les citoyens pour leur collaboration. Le respect de laréglementation permet à tous de jouir d’un milieu de vie de qualité, sain et sécuritaire.

20 mai 2020

LE CATALOGUE DE LA BIBLIOTHÈQUE FAIT PEAU NEUVE!

LE CATALOGUE DE LA BIBLIOTHÈQUE FAIT PEAU NEUVE!

La Ville de Saint-Basile-le-Grand est heureuse d’annoncer que la bibliothèque Roland-LeBlanc s’est dotée d’un nouveau portail en ligne pour un accès modernisé et plus convivial à son catalogue de documents ainsi qu’aux dossiers d’abonnés. La section du site Web municipal consacrée à l’établissement, accessible au villesblg.ca/bibliotheque, a également été entièrement réaménagée avec, en plus de la page principale, trois nouvelles pages dédiées aux informations relatives à l’abonnement et au prêt, aux activités ainsi qu’aux collections. Le nouveau portail InMedia, un produit de l’entreprise BiblioMondo, permet notamment de voir les nouveaux titres de la collection en un seul clic grâce au carrousel en page d’accueil qui offre un choix par catégorie. La recherche simple ou avancée est également offerte à même la page d’accueil. De plus, à partir du menu, les utilisateurs peuvent accéder aux collections de livres numériques ainsi qu’aux ressources en ligne offertes par la bibliothèque (encyclopédies, revues et journaux, données généalogiques, etc.). De nouvelles ressources ont récemment été ajoutées, dont l’encyclopédie Universalis Junior, l’application Slice Fractions (jeux éducatifs et ludiques en mathématiques et en sciences) et la plateforme d’auto-apprentissage ToutApprendre.com. Pour les mordus de culture qui ont envie de faire de nouvelles découvertes ou qui se trouvent en panne d’inspiration, une visite dans la section « Quoi lire, voir, écouter » s’impose! Pour vous aider à choisir vos lectures, vos films ou de la musique à écouter, le personnel de la bibliothèque a réuni des suggestions parmi les titres de sa collection ainsi qu’une sélection de sites Web qui vous aideront à rester au fait des nouveautés et des incontournables. Rappelons que la bibliothèque Roland-LeBlanc met à la disposition du public plus de 65 000 documents pour consultation ou emprunt, dont 5 000 CD de musique, films et téléséries, 1 500 livres numériques, 600 livres sonores et une centaine de revues et journaux spécialisés. Elle offre aussi de nombreux services sur place et présente une variété d’activités pour petits et grands. Si vous désirez vous abonner à la bibliothèque ou pour toute demande d’information, téléphonez au 450 461-8000, poste 8500, ou écrivez à bibliotheque@villesblg.ca.

08 mai 2020

PRATIQUES DE BON VOISINAGE Pour des relations entre voisins basées sur le respect

PRATIQUES DE BON VOISINAGE Pour des relations entre voisins basées sur le respect

– Dans le contexte particulier de la COVID-19, où la situation nousoblige à rester davantage à la maison, la Ville de Saint-Basile-le-Grand tient à rappeler que chaque citoyen a des responsabilités afin que tous puissent vivre en harmonie dans la collectivité. Avec le retour des jours chauds et ensoleillés, la Ville souhaite mettre de l’avant l’importance de faire preuve de civisme et de tolérance pour préserver la bonne entente entre voisins. Voici donc quelques principes et trucs afin de conserver la quiétude dans votre quartier et assurer le maintien de la qualité du milieu de vie de chacun. Réduisez le volume pour un environnement sonore agréableSaviez-vous que la réglementation municipale prévoit une limite sonore (mesurée à la source en décibels) le jour et la nuit? Des heures minimales et maximales sont également prévues pour la réalisation de travaux et l’utilisation de tondeuses et de scies à chaînes, entre autres. Cependant, il est important de considérer que nous n’avons pas tous les mêmes horaires, les mêmes contraintes familiales ou professionnelles et que les périodes disponibles pour réaliser l’entretien de notre propriété ne sont peutêtre pas similaires à notre voisin. Soyez bienveillants, essayez d’éviter de tondre la pelouse aux heures de repas! De plus, pensez à vérifier l’état de fonctionnement de vos équipements comme votre filtreur depiscine ou votre thermopompe. S’ils sont très bruyants, faites-les inspecter et réparer en cas de bris. Vous prévoyez faire plus de bruits qu’à l’habitude en soirée? Pensez à en informer vos plus prochesvoisins; ceux-ci seront probablement plus indulgents s’ils ont été prévenus. Vous êtes en copropriété, soyez attentif aux autres, ils vous le rendront bien!   Propriétaires de chiens, soyez responsables et ayez le sens civique!Les propriétaires d’animaux domestiques sont tenus de respecter la réglementation municipale et provinciale en vigueur. Par exemple, aucun chien ne peut se trouver sur la place publique, à moins qu’il nesoit tenu en laisse par son gardien, et ne peut en aucun moment être laissé seul. Prenez connaissance des éléments importants à retenir à visitant le site Web municipal au villesblg.ca/reglements. De surcroît, afin de maintenir un environnement propre, agréable et sain pour tous, il est nécessaire, lorsde vos promenades, de ramasser les excréments de votre animal.La Municipalité demande aussi à tous les propriétaires de chiens de faire le nécessaire pour assurer le respect et la sécurité d'autrui en présence de leur animal. Entre voisins, il faut communiquer! Le ministère de la Justice met à la disposition des citoyens des renseignements utiles regroupés par sujetspouvant être la source de problèmes entre voisins (limites de la propriété, clôtures, arbres, bruit et autres). Pour consulter les rubriques, visitez le www.justice.gouv.qc.ca/vos-differends/rapports-devoisinage.Vous vivez une situation désagréable? Parlez-en avec votre voisin avec calme et doigté. Expliquez-lui de manière cordiale les éléments qui nuisent à votre qualité de vie. Il est probable qu’il n’est pas réalisél’ampleur du problème. Cela n’a pas fonctionné? La médiation citoyenne peut s’avérer une option intéressante pour vous aider à rétablir la communication, dénouer l’impasse et trouver une solution.Équijustice Richelieu-Yamaska, qui dessert les villes de la MRC de La Vallée-du-Richelieu, offre des servicesd’accompagnement sans aucuns frais pour la gestion de conflits entre citoyens et instances privées oupubliques de la communauté. Pour en savoir plus, visitez le www.equijustice.ca ou composez le 450 446-1295.Rappelez-vous qu’il est souvent possible de résoudre des conflits par l’écoute, le respect, lacommunication et la coopération dans la recherche de solutions.Pour en savoir plus sur les relations entre voisins, rendez-vous au villesblg.ca/voisinage.

Contact

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tous droits reservés © 2014 La télévision de la Vallée-du-Richelieu
Propulsé par 7Dfx